Arnaque à la CAF : cette famille détourne plus de 60 000 euros d’aides sociales !

Pour recevoir des aides sociales, il faut remplir certaines conditions. Cette famille a, pendant plus de trois ans, reçu plusieurs milliers d'aides, alors qu'aucun membre ne vit en France.

©MEHDI FEDOUACH / AFP

La Caf verse à tort 60.000 euros entre 2017 et 2020

Si pendant plus de trois ans, la famille reçoit chaque mois des aides sociales, le bonheur ne dure pas. La Caf finit par se rendre compte que les membres de la famille ne réside pas en France. Sur le papier, la famille est supposée vivre à Sallaumines dans le Pas-de-Calais. Mais en réalité, elle vit au Maroc.

Or, du 1er janvier 2017 au mois de juillet 2020, cette famille a profité de 41.210 euros d’allocations familiales et d’allocation de rentrée. Mais ce n’est pas tout. Elle a également touché 15 000 euros d’APL, 3512 euros de revenu de solidarité active (RSA). Il y a également les primes de fin d’année (958 euros). En tout, la famille marocaine a touché 61 532 euros… sans avoir droit à un seul euro. 

La mère de famille questionnée par les forces de l’ordre

Si cette famille n’a pas le droit à ce type d’aides, c’est tout simplement car elle ne réside pas en France. Pour bénéficier des aides sociales françaises, certaines conditions sont obligatoires. Parmi elles, il est demandé aux bénéficiaires de vivre au moins six mois dans l’année en France. Or, les contrôleurs de la CAF se sont rendus compte que la famille ne remplissait aucunement cette condition. 

En effet, la mère âgée de 46 ans vit principalement au Maroc. Ses sept enfants suivent leur scolarité par correspondance. Ils ont vécu en dehors de la France plus de dix mois en 2017, sept mois en 2018, neuf mois en 2019 et plus de huit mois en 2020. Quant au papa, c’est lui qui a passé le plus de temps en France. Chaque année, il était moins de trois mois à l’étranger.

Les forces de l’ordre ont auditionné la mère de famille. Elle assure qu’elle n’était pas au courant qu’il fallait impérativement résider sur le territoire français pour recevoir les aides en question. Le couple est convoqué au tribunal le 2 septembre prochain. 

Quand la Caf réalise qu’une fraude a lieu, elle demande généralement un remboursement des sommes versées, en plus du paiement d’une amende pour punir les bénéficiaires qui n’ont pas respecté les conditions. Un cas similaire s’est déroulé il y a quelques mois avec une famille algérienne. Le tribunal a condamné la famille à trois mois de prison avec sursis. Le procureur estime alors qu’il s’agit d’un cas de « malhonnêteté qui fragilise le système« . Ce sont plus de 80.000 euros qui avaient été détournés.

Les aides de la Caf augmentées suite à la forte inflation

La prime d’activité, ainsi que les minimas sociaux (RSA, AAH, ASPA, ASS…) vont bénéficier d’une augmentation à partir du mois de juillet. Cela doit permettre aux français qui ont une situation financière précaire de s’en sortir au mieux. En effet, l’inflation qui touche la France depuis le début de l’année 2022 continue son évolution à la hausse. Et les nouvelles ne sont pas bonnes puisque les économistes indiquent que le pic de cette inflation ne sera pas atteint avant 2023. 

On s’attend donc à voir les prix continuer d’augmenter. Cela met plus d’un français dans l’embarras. Une récente étude a même montré qu’il manquerait, en moyenne, 490 euros aux français pour finir convenablement leur fin de mois. Une somme astronomique qui montre bien que la situation est plus catastrophique que jamais.

En revanche, aucune augmentation des aides au logement n’est attendue. A priori, elles devraient suivre le calendrier habituel, celui conçu sans prendre en compte l’inflation. Mais comment expliquer cette inflation ? Si elle a lieu aujourd’hui, c’est pour plusieurs raisons. D’abord, le monde entier sort à peine de deux années extrêmement compliquées d’un point de vue économique du fait de la pandémie mondiale du covid-19. Pour ne rien arranger, et alors qu’on tente de vivre une vie normale, la situation en Ukraine avec l’invasion russe opérée par Vladimir Poutine joue un rôle déterminant dans cette inflation historiquement à la hausse.