Arnaque à la carte bancaire : votre code dupliqué, votre compte bancaire vidé, méfiez-vous !

Décidement, en terme d'arnaque, les instigateurs ont plus d'un tour dans leur sac ! C'est justement ce que nous racontent nos amis de 20 Minutes. Quand vous avez découvrir les coulisses de cette escroquerie, vous allez tomber à la renverse !

© MaxPPP

Aujourd’hui, une arnaque peut fleurir partout. Dans la dernière détectée en date, les faussaires obtenaient votre code en 2 secondes !

Tout savoir sur cette arnaque !


Dans la rubrique des faits-divers, on constate une augmentation massive des dépôts de plainte. Quand ce n’est pas un cambriolage, il s’agit d’une arnaque sur la Toile. D’ailleurs, pas mal de célébrités se lamentent des usurpations d’identité. Malgré la pastille bleue qui informe du caractère officiel d’un compte, certains followers tombent dans le panneau.  Comment oublier le cas de ce fan d’Alizée qui a cassé sa tirelire pour soutenir son idole ? Obligée d’intervenir, la sœur de ce dernier déplorait la qualité du piège. C’était si bien ficelé qu’il a du mal à croire qu’il n’avait pas construit une relation de confiance avec la star.

Face à ces nombreux exemples, les candidats à l’élection présidentielle proposent des solutions. De leur côté, les commissariats se plaignent d’être débordés. Du coup, a-t-on raison d’imaginer que ça ira mieux demain ? La dernière invention des bandits est hallucinante. C’est parti, Objeko vous raconte tout dans les moindres détails.

Les secrets d’une arnaque colossale

Les policiers viennent de découvrir un boîtier pirate. En région parisienne, ce n’est pas toujours facile de se garer. C’est pourquoi, après des mois de travaux, des parkings fleurissent comme des champignons. Hélas, que ce soit là-bas ou bien dans des stations-service, cet emballage digne de Pandore faisait partie du décor. En ce moment, ce n’est un secret pour personne, le prix du carburant pulvérise des records. Malgré les efforts du gouvernement ainsi que celles de certaines enseignes, les Français ont du mal à joindre les deux bouts. Vous l’avez compris, pour les victimes de cette arnaque, ça tombe comme un cheveu sur la soupe.  À peine se sont-ils autorisés une sortie en famille qu’un brigand récupère leurs cordonnées bancaires. Plus qu’une banale histoire, c’est une catastrophe. La paranoïa s’installe !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sylvaine Lang (@sylvainelang)

Chez les enquêteurs, le constat est dans l’appel. Cette énième arnaque va encore plus loin que les précédentes. Interrogé par nos confrères de 20 Minutes, quelqu’un qui a travaillé sur ce dossier raconte l’ampleur de la catastrophe. Au lieu de se contenter du code, les pillards avaient accès aux  « 16 chiffres, date de validité, le cryptogramme. » Ensuite, ils revendent ces informations confidentielles au plus offrant. Effarée face à la facilité de ce procédé machiavélique, cette source policière déplore cette nouveauté déconcertante. Pour la première fois, les escrocs ont réussi « à dupliquer le flux de données qui entre et sort de la puce » !

Ouf, les faussaires mis hors d’état de nuire !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LeclercBeynost (@leclercbeynost)

Heureusement, Objeko a une excellente nouvelle à vous annoncer. Finalement, après avoir analysé méticuleusement les rares indices, la brigade des Fraudes est fière d’avoir arrêté deux suspects ! En plus d’avoir imaginé cette arnaque, ils se seraient réparti les tâches de cette manière. Tout d’abord, l’un d’entre eux surveillait l’arrivée des potentiels clients devant le terminal de paiement.  De son côté, son collègue retirait le liquide dans un distributeur à proximité ! Cher lecteur d’Objeko, êtes-vous sûr que vous voulez savoir le montant exact du préjudice ? En une semaine de pratique, on estime leur butin à 39 000 euros. Quant à la quantité de personnes qui ont été dupées de cette manière, elles sont un peu près 300. Le constat est clair comme de l’eau de roche. De surcroit, une simple opération de calcul mental suffit à nous faire comprendre que l’appât de ce gain facile les a sans doute trahis. En prenant soin de dérober 400 euros à chaque épisode, il était évident que les proies allaient s’en rendre compte immédiatement !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ma Cashmachine (@mcm_afu)

Satisfaite d’avoir mis la main sur ces deux personnes, la police décide de les placer en détention provisoire. La justice a également prononcé sa sentence en un temps record. Elle a retenu les trois motifs d’ »escroquerie en bande organisée, usage de paiement contrefait ou falsifié, extraction frauduleuse de données » . Rien que ça ! Inutile de vous dire que le dossier reste en suspens. Qui sait, peut être existent-ils d’autres complices de cette arnaque dans l’Hexagone ou en Europe ? Pourvu que ça ne soit pas le cas ! La suite, on vous la donnera dans l’un des prochains numéros d’Objeko ! En attendant, ouvrez l’œil et soyez vigilants !

Merci à nos confrères de Boursorama et de 20 minutes