Arnaque aux fausses contraventions : Ces avis frauduleux pour vous voler de l’argent

Cette nouvelle arnaque fait des ravages. Une grande vigilance est nécessaire pour ne pas se faire avoir par ces mails qui imitent les amendes. De nombreuses victimes sont tombées dans le panneau.

Arnaque aux fausses contraventions : des avis frauduleux circulent pour vous soutirer de l'argent
© Microsoft Edge / Unsplash

Cette arnaque aux faux avis de contravention à le vent en poupe. Tant et si bien qu’elle est enfin arrivée aux oreilles des médias. Ainsi, nous allons pouvoir vous détailler la procédure des malfaiteurs et vous pourrez éviter de vous faire avoir. C’est dans les colonnes du journal en ligne de Capital que cette arnaque a été détaillée le 5 octobre dernier. Objeko souhaite donc également la décrire à ses lecteurs. En espérant que le message soit largement relayé et que cette arnaque aux fausses contraventions puisse cesser de faire des victimes.

Arnaque en ligne : les fausses contraventions font de plus en plus de victimes

Depuis quelques jours, cette arnaque fait effectivement de plus en plus de victimes. Nos confrères de Capital ont trouvé leurs sources dans les colonnes du magazine en ligne PhoneAndroid et ils sont formels. Ces fameux emails réussissent à berner un grand nombre de personnes. L’arnaque aux faux avis de contravention est pourtant simple à repérer. Mais nous n’avions pas encore l’habitude de nous méfier d’un email censé émaner de l’Etat. En effet, le destinataire de cet email frauduleux s’intitule « Amendes Gouv ». Il est donc facile de lui accorder une confiance qu’il ne mérite en réalité pas du tout. Comme toutes les arnaques qui fonctionnent, les malfrats réussissent à abuser de la confiance de leurs victimes. En se faisant passer pour le gouvernement, ils frappent donc très fort.

Ce fameux email ressemble à s’y méprendre à un réel avis de contravention. Il stipule ainsi que vous êtes l’auteur d’un excès de vitesse. Vous lirez que vous devez vous acquitter d’une certaine somme d’argent et que vous perdez un point sur votre permis de conduire. Les vitesses sont aussi indiquées, celle à laquelle vous rouliez et celle qu’il fallait respecter. Puis, vient ensuite le lien sur lequel vous devez impérativement ne pas cliquer pour ne pas tomber dans l’arnaque. En effet, ils vous invitent à cliquer sur un lien pour payer en ligne votre amende. Mais comme l’expliquent PhoneAndroidCapital et maintenant Objeko, vous êtes victimes d’une arnaque.

Certains détails doivent vous mettre en alerte et vous permettre de repérer l’escroquerie. D’abord, ces avis de contravention ne sont pas présentés à l’identique des réelles amendes dématérialisées. Certes, si c’est votre première amende, vous ne pourrait pas le savoir. Alors, n’hésitez pas à demander confirmation autour de vous. Sinon, une façon simple efficace de repérer l’arnaque serait de bien lire le mail. Car vous remarquerez que la plaque d’immatriculation ou la description de votre véhicule n’apparaissent pas. Ces faux avis de contravention ne prennent pas la peine de faire des recherches sur vous ou votre véhicule. Ils se contentent d’envoyer des milliers de mails et se satisfont des quelques personnes qui tombent dans le panneau.

Les escroqueries ont de beaux jours devant elles, le vigilance s’impose à chaque instant

Ces mails frauduleux peuvent prendre diverses formes. Il s’agit ni plus ni moins que d’une tentative d’hameçonnage et Objeko sait que nos lecteurs sont familiers de ces arnaques. En effet, il en existe de toutes sortes et certaines ont déjà fait l’objet de précédents articles. Un autre indice qui pourrait vous permettre de reconnaitre un vrai mail d’un faux c’est l’adresse email du destinataire. Car l’Etat envoi aussi parfois des amendes dématérialisées. Mais ces vraies amendes affichent l’adresse du destinataire clairement et elle se termine par « nepasrepondre_noreply@antai.fr. De plus, si vous cliquez sur le lien présent dans les faux avis de contravention, vous arriverez sur une page qui vous demandera de créer un compte sur une plateforme qui n’a rien à voir avec l’Etat.

Ensuite, une fois qu’ils auront toutes vos données personnelles à disposition, l’arnaque vous demande de renseigner vos coordonnées bancaires pour vous acquitter de votre amende. Ainsi, ce ne sera plus qu’une question de temps pour que les malfaiteurs derrière cette arnaque puissent vider votre compte bancaire. Objeko vous invite donc à la plus grande vigilance. Les emails que vous recevez peuvent en réalité être une arnaque bien rodée. En plus des fausses contraventions il existe notamment des fausses convocation en justice ou encore des fausses souscriptions à des mutuelles collectives. Les escrocs ne reculent devant rien pour vous faire baisser votre garde et abuser de votre confiance et de vos comptes en banque.

Si vous êtes victimes d’une telle arnaque, contactez votre banque dans les plus brefs délais. Vous devez faire opposition à votre carte bancaire notamment. Quant à l’argent volé, vous devrez vous munir de patience pour espérer être remboursés.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.