Arnaque aux terminaux de paiement : des grandes enseignes commerciales touchées

"TF1 Info" détaille l'arrestation de quatre escrocs qui sévissaient à travers la France. Ils avaient mis en place une arnaque aux terminaux de paiement qui a fait perdre 3 millions d'euros à de grandes enseignes commerciales.

© Destoc

Une arnaque d’envergure nationale vient d’être interrompue par les forces de l’ordre. En effet, la brigade des fraudes aux moyens de paiement (BFMP) a attrapé quatre malfaiteurs dans ses filets. Des escrocs qui ont apparemment fait en sorte de se faire très discrets. Et de prendre toutes les précautions possibles pour continuer de perpétrer leurs méfaits. Les journalistes de TF1 Info rapportent donc les détails connus de cette arrestation choc. Et Objeko va tout vous expliquer de cette étonnante affaire. Car, cela ne fait aucun doute, le public va s’emparer des faits pour évoquer ces fraudes qui s’élèvent à plus de 3 millions d’euros. Vous nous l’accorderez, ce n’est pas tous les jours que la police attrape de tels escrocs dans ses filets. Ou qu’une telle affaire fait la Une des informations. Puisque cette arnaquas ne fait pas partie de celles que les Français ne connaissent malheureusement que trop bien.

Une arnaque aux terminaux de paiement démantelée, les suspects arrêtés

TF1 Info explique à ses lecteurs que ce sont donc quatre malfaiteurs qui ont été arrêtés dans le cadre de cette étrange affaire. Une affaire qui a coûté beaucoup d’argent et des cheveux blancs à de nombreuses enseignes commerciales dans toute la France. Les escrocs étaient difficiles à repérer. Mais une fois que la police, et plus précisément la brigade des fraudes aux moyens de paiement (BFMP), a compris leur mode opératoire, elle a su les localiser et les intercepter. Ils se déplaçaient dans le pays depuis six mois déjà, de chambres d’hôtel en chambre d’hôtel.

Finalement, ils avaient réussi à escroquer plus de 3 millions d’euros à de grandes enseignes commerciales avec un procédé simple et inventif. Toujours d’après les informations délivrées par TF1 Info, ce sont plus de 16 000 opérations frauduleuses qui ont été recensées. Une arnaque qui touche donc à sa fin grâce à une opération rondement menée.

Enfin, Objeko peut aussi lire dans les colonnes de TF1 Info un peu plus de détails sur les quatre malfaiteurs qui ont été interpellés par la police. Notamment qu’ils sont des hommes âgés de 23 ans à 28 ans, qualifiés de « petits malins » ou encore de vulgaires « voyous sans envergure » par la police. Trois des quatre auteurs de cette arnaque sont actuellement incarcérés. « L’affaire montre à quel point certains voyous ont compris à quel point ce type d’arnaques peut rapporter gros, facilement et rapidement. La technique est quasi imparable, et laisse du temps aux malfaiteurs de s’enrichir, sans les risques du trafic de stups… », indique un membre de la PJ parisienne à nos confrères.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Police nationale (@policenationale)

Une méthode bien rodée, détaillée dans la presse

Pour mener à bien leur arnaque ils se sont d’abord procurés des terminaux de paiement. Pour cela, ils ont récupéré des informations concernant des commerces afin de passer leurs commandes sans éveiller les soupçons. « Ces données ont très faciles à obtenir, dès lors qu’on a des yeux affutés et surtout l’esprit malhonnête. », rapporte un membre de l’enquête, toujours auprès de TF1 Info. Ensuite, les experts de cette arnaque se sont procurés des cartes bancaires. Et grâce aux initiations des terminaux de paiement, ils se faisaient passer pour des enseignes commerçantes argentées. Avec les boitiers, ils mettaient en place des procédures de remboursement afin de créditer leurs carte bancaires. Ensuite, ils n’avaient plus qu’à retirer l’argent et à disparaitre. Puis réapparaissaient ailleurs en France pour leurs prochains méfaits.

Mais au bout de six mois d’enquête, les enquêteurs ont pu mettre le grappin sur cette équipe de quatre escrocs. Aussi, Objeko se demande si le fait qu’ils ne soient que trois derrière les barreaux voudrait dire que le quatrième ait été plus bavard que les autres. Mais difficile d’en savoir davantage de ce côté-là. Tout ce que TF1 Info peut nous apprendre, c’est que cette affaire présente un préjudice de plus de 3 millions d’euros pour les enseignes commerciales lésées. Aussi, ils ne donnent pas d’indications sur les méthodes des forces de l’ordre qui ont permis de retrouver les auteurs d’une telle arnaque. Après tout, elles pourraient encore s’avérer utiles. Peut-être même plus souvent que l’on ne le pense.

Enfin, comment parler de TF1 sans évoquer le retour tant attendu de Marie-Sophie LacarrauObjeko se joint au public et aux équipes de la chaîne pour lui souhaiter un bon retour à l’antenne, à la présentation du JT de 13h.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TF1 INFO (@tf1info)