Arnaque : si le nombre de fraudes diminue, les montants escroqués sont colossaux !

La Banque de France détaille minutieusement les tenants et aboutissants de la fraude en 2021..

© Istock-Arnaque : si le nombre de fraudes diminue, les montants escroqués sont colossaux !

Les montants fraudés ont atteint 1,24 milliard d’euros en 2021. Les fraudeurs développent de nouvelles arnaques, comme la fraude au chèque ou la fraude au virement. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

1,24 milliard d’euros d’arnaque en 2021

La banque de France a fait une annonce incroyable il y a quelques jours. En effet, dans une note, elle indique que le nombre de fraudes aux moyens de paiement a diminué de 3,8 % en 2021. Un chiffre surprise, quand ont sait que dans les médias, on en parle très souvent. Mais s’il y a eu une baisse sur le nombre, le montant du préjudice, lui a augmenté. Et pas qu’un peu : de 14% à 166 euros. Ainsi, le montant total de la fraude a atteint 1,24 milliard d’euros en 2021. Soit une hausse de 8,5 % à méthodologie et périmètre constants.

Et, c’est le chèque, qui reste le moyen de paiement le plus fraudé. Malgré une baisse de son utilisation, la fraude concernant ce moyen, est encore encore en hausse. Et le motif principal de cette fraude est le vol de chèques et de chéquiers : »Quand la proportion de chèque dans la fraude globale progresse, de façon très mécanique, le montant moyen des fraudes progresse aussi« . Mais attention, le risque de détournement a également augmenté. Alors que celui de falsification a baissé.

La fraude sur internet baisse drastiquement

La carte bancaire renforce sa place de premier moyen de paiement utilisé en nombre d’opérations. Pour autant, le taux de fraude des cartes françaises est en baisse, à 0,059 % (retraits inclus) en 2021. D’ailleurs, le niveau est très faible sur les paiements sur les points de vente. Le résultat le plus spectaculaire vient de la baisse de 20 % du taux de fraude des paiements sur Internet (0,196 %) alors que la croissance du e-commerce a dépassé les 20 %.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kard (@kard)

Et cela, même si les trois-quarts de la fraude carte concernent, en montant, les paiements sur Internet. Les principales sources de fraude restent l’hameçonnage (ou « phishing ») qui induit l’usurpation de numéros de cartes (78 % de la fraude), loin devant les cartes perdues ou volées (18 %). Si la baisse est visible, les fraudeurs regorgent d’inventivité. C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Une nouvelle arnaque voit le jour

Depuis cet été 2022, nous assistons à une nouvelle fraude. Et celle-ci concerne notamment les restaurateurs. Des escrocs substituent au terminal de paiement par carte (TPE) de leur établissement un modèle identique mais connecté à un autre compte. Et celui-ci, est généralement à l’étranger. Et évidemment, il est clôturé bien avant que l’arnaque ne soit découverte lors d’un contrôle de caisse. Pour éviter cela, il est conseillé de personnaliser son terminal de paiement avec un petit autocollant. Un autocollant difficile à reproduire pour permettre aux serveurs de s’apercevoir d’un éventuel échange. A vous de jouer maintenant.