“Arrogant”, “accent ridicule”: Adriana Karembeu balance ce qu’elle pensait vraiment de son mari à leur rencontre

Désormais folle amoureuse de son mari, ce n’était pourtant pas du tout un coup de foudre lorsqu’elle a fait sa connaissance la première fois.

"Arrogant", "accent marseillais ridicule" : Adriana Karembeu balance ce qu'elle pensait vraiment de son mari à leur rencontre
© Abaca

Le public a découvert Adriana Karembeu lorsque la mannequin aux jambes interminables s’est unie au footballeur Christian Karembeu dont elle a gardé le patronyme. Mais Adriana Karembeu vit désormais en couple depuis plusieurs années avec Aram Ohanian. Ils se sont mariés en 2014 dans la principauté de Monaco. Ca peut paraitre incroyable mais si aujourd’hui la présentatrice des Pouvoirs incroyables du corps humain adore son mari, elle n’a pas franchement eu une bonne impression la première fois ! On vous raconte ce que le top-model pensait vraiment !

« J’ai besoin d’être rassurée »

Aujourd’hui, l’acolyte de Michel Cymes ne jure que par le couple qu’elle forme avec Aram. Pour elle, ce duo constitue un refuge qui lui permet de se protéger. « J’ai besoin d’être rassurée. Aram me protège. Le couple, je compare ça à une barque sur la mer qu’est la vie. Quand je rame, je ne suis pas seule. Au quotidien, je fais tout avec lui. Nous sommes très fusionnels. Je l’amène partout. », racontait Adriana Karembeu dans les colonnes de Gala juste avant son mariage, en 2014.

Juste avant qu’Aram Ohanian ne lui passe la bague au doigt, Adriana Karembeu avait également évoqué sa relation avec Christian Karembeu. En effet, l’immense majorité des Français ne la connaissait qu’à travers cet ancien footballeur champion du monde en 1998. « Vous savez, je resterai Adriana. Et j’espère que les gens me suivront. Si ce que je suis ne tient qu’à un nom, c’est triste. Ne plus m’appeler Karembeu n’enlève rien à ce que Christian m’a apporté, mais c’est une autre période de ma vie. », avait alors expliqué l’ancien mannequin.

Adriana Karembeu : « Se marier deux fois, c’est presque trop dans une vie. »

Et d’ajouter : « Vous savez, se marier deux fois, c’est presque trop dans une vie. Mais j’aime être la femme d’un seul homme. Et qu’il soit tout pour moi. Je n’ai pas d’amis. C’est ma force. La célébrité fausse tout, au moins, je m’épargne d’être entourée de personnes intéressées. Mais en revanche, j’ai besoin de me reposer sur un homme. Et qu’il soit tout pour moi, à la fois un ami et un amoureux. Le mariage, c’est assumer d’appartenir à l’autre« , avait-elle en effet confié à nos confrères du magazine Gala.

A son tour, Aram Ohanian avait accordé une interview à France Dimanche en 2019. Il était revenu sur son parcours difficile. « Mes parents ont fui l’Arménie en 1965 à cause du régime communiste, et nous nous sommes installés à Marseille. », avait-il accepté de témoigner. « Je n’ai pas suivi d’études. Mon apprentissage s’est fait peu à peu, au fil de mes rencontres », avait-il ainsi poursuivi. Aujourd’hui, il explique travailler entre 14 et 18  heures par jour. Et l’amour que lui porte Adriana est réciproque.

« Adriana Karembeu est la seule femme qui m’aime comme ma mère »

« Adriana est la seule femme qui m’aime comme ma mère m’a aimé. Elle va jusqu’à me dire de faire attention en traversant la route et me demande de lui promettre de ne pas disparaître… Chaque matin, elle me répète la même phrase : ‘Aram, jure-moi que tu ne vas pas mourir !’ Voilà pourquoi je reste zen.« , avait-il confié à nos confrères de France Dimanche.

Ensemble, ils ont mis au monde une petite Nina le 17 août 2019. C’est grâce à Aram qu’Adriana est ainsi devenue maman. « Il m’a ouvert les yeux en me disant qu’une vie sans enfants n’avait pas beaucoup de sens. Et il m’a parlé d’une façon simple et logique. Il simplifiait les choses alors que je me prenais la tête », a-t-elle raconté à Paris-Match. « Je peux vous dire que pour moi la vie a commencé quand j’ai accouché de ma fille ».Aram l’a ainsi convaincue d’avoir un enfant à 46 ans !

Un très mauvais début !

Pourtant, rien ne laissait penser qu’Adriana Karembeu allait s’attacher à cet homme. Lors de leur première rencontre, elle reconnait avoir trouvé son accent marseillais ridicule. Elle n’a eu aucune affinité pour lui. « Quand je l’ai rencontré la première fois, à Marrakech, je ne l’ai pas vu. Ensuite, je l’ai trouvé arrogant. Puis j’ai appris à le connaître. Pour aimer, j’ai besoin d’admirer. La qualité principale que je demande à un homme c’est le courage. Aram n’est pas du tout diplomate, mais il est courageux. Il exprime toujours ses opinions et j’adore ça.« , a-t-elle ainsi avoué. Comme quoi. Les premières impressions ne sont donc pas toujours les bonnes !


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.