Attention aux fraudes : découvrez le meilleur miel, selon « 60 millions de consommateurs »

Pour éviter de vous faire avoir, découvrez le meilleur miel selon le magazine d'enquêtes. Après une étude approfondie, il vous livre le top 3 ! Objeko vous dévoile tous les critères et l'étude.

© Istock

Le miel est un produit incontournable dans nos cuisines. En effet, il est apprécié des petits et des grands et de multiples recettes existent. En plus, il a beaucoup de bienfaits, comme tous les produits de la ruche. Mais, c’est aussi un des produits les plus controversés. Beaucoup de fraudes peuvent se cacher derrière ce produit. Alors, comment faire pour choisir le meilleur produit ? Et, ne pas se laisser tromper par les entreprises ? Les journalistes de 60 millions de consommateurs nous donnent des réponses précises sur le sujet.

Miel : tout savoir pour faire le bon achat !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FAUCHON (@fauchon_paris)

Pour preuve que les Français sont des adeptes de miel, les chiffres sont plutôt encourageants. En effet, dans l’Hexagone, un habitant consomme près de six cents grammes tous les ans. Cet ingrédient miracle est très précieux. Les gens considèrent le miel comme un aliment totalement naturel, car il est produit par les abeilles. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. Depuis ces dernières années, de nombreuses fraudes ont été révélées. En effet, les consommateurs sont bernés sur la composition ou encore l’origine du produit. Afin de démêler le vrai du faux, le périodique 60 millions de consommateurs a consacré sa parution de novembre sur le miel. Heureusement que ce magazine existe, car les personnes ont souvent des surprises sur les produits. En effet, le but est que chacun puisse réaliser le bon achat avec toutes les connaissances nécessaires. Alors, découvrez tout ce que vous devez savoir sur le miel dans cet article. C’est parti !

Le miel de fleurs : le plus apprécié dans l’Hexagone.

Comme à son habitude, le journal réalise des tests et des classements de produits. Et, c’est ce que les journalistes ont fait pour le miel. Ils ont étudié tous les produits trouvés dans les magasins d’alimentation ou même sur le web. Pour trouver son top 3, le magazine a goûté et étudié vingt-quatre miels de fleurs crémeux et liquides. Il s’est concentré sur ce type de miel, car c’est le plus consommé des Français. Pour évaluer la qualité d’un miel, on analyse beaucoup de notions. Notamment, le taux d’humidité et d’hydroxyméthylfurfural qui permet d’examiner le chauffage du miel. Ensuite, sa composition, par exemple le rapport glucose et eau… Également, on recherche des éventuels contaminants comme des pesticides et des antibiotiques. En effet, on comprend qu’il y a beaucoup de critères à prendre en compte pour définir si le miel est vraiment bon ou pas. Grâce au laboratoire du mensuel, les vingt-quatre miels ont été étudiés sur tous ces points. De quoi nous fournir une étude vraiment complète.

Bilan : trois éléments à prendre en compte sur la fraîcheur, la fermentation et attention aux miels coupés…

La première conclusion de l’étude indique qu’un quart des miels manquent réellement de fraîcheur. Ce qui signifie qu’ils auraient subi trop de chaleur. Par exemple, les ruches laissées trop longtemps au soleil ou une conservation à une chaleur trop élevée.

Le deuxième constat est que certaines références se trouvent déjà dans un processus de fermentation. Cela engendre une détérioration du goût. De plus, les études supposent une adultération de certains produits. Cela veut dire que certains miels semblent avoir été coupés avec de l’eau ou du sirop de glucose-fructose. Mais, les journalistes n’ont pas toutes les preuves pour l’affirmer officiellement.

La dernière remarque est que le miel de fleurs ne devrait contenir que du nectar de fleurs. Or, certains sont mixés avec une substance fabriquée par des insectes, qui se nomme miellat.

 

Ciblez votre choix sur un miel Label rouge !

À savoir aussi que la moitié des miels en France sont en réalité élaborés à l’étranger. La bonne nouvelle, c’est que les fournisseurs sont sincères et ne cachent pas cette information. Sur les vingt-quatre miels étudiés, la traçabilité est clairement indiquée sur l’étiquette. Donc, il n’y a pas de tromperie pour le consommateur. La seconde bonne nouvelle est que la qualité du miel s’est améliorée depuis ces dernières années sur un point important. En effet, les enquêteurs avaient déjà réalisé une étude sur les miels et des traces d’antibiotiques étaient présentes il y a dix ans. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Et, seulement deux produits ont révélé des pesticides. Voici ce que nous conseille le magazine pour ne pas se tromper lors de votre achat.

Pour éviter d’acheter un mauvais miel, privilégiez toujours un produit avec l’étiquette Label Rouge. Cela garantit un certain niveau de qualité. Voici le top 3 de l’étude :

  • Le numéro un a reçu la note 15,5 sur 20. Il s’agit du miel de fleurs printanières de La grande épicerie au prix de 9,90 euros.
  • En seconde position avec une note de 15 sur 20, vous avez Le miel de fleurs de Provence de la marque Les ruchers du Lubéron. Celui-ci coûte environ 10 euros.
  • Enfin, le Miel polyfloral de l’entreprise Les ruchers de Noé a obtenu une note correcte de 14,5 sur 20 et coûte aussi à peu près 10 euros.

Maintenant que vous savez tout sur le miel, vous allez pouvoir acheter en toute connaissance de cause !