Audrey Lamy : victime de sa sœur Alexandra Lamy, elle balance du lourd !

Audrey Lamy et sa soeur Alexandra sont deux comédiennes talentueuses. Or, quand elles étaient plus jeunes, l’une s’amusait au dépend de l’autre. Et devinez qui se faisait punir ?

Audrey Lamy : victime de sa sœur Alexandra Lamy, elle balance du lourd !
© France 5

Dans cet entretien, Audrey Lamy se venge de sa sœur ainée Alexandra Lamy. Et pour cause, elle lui a fait faire des choses incroyables !

Audrey Lamy n’oubliera jamais !

Lorsqu’on regarde Audrey Lamy et sa soeur Alexandra Lamy, on dirait des jumelles. En tout cas, elle ne manque jamais une occasion pour s’amuser ensemble. Certes, leur complicité se voit également sur les réseaux sociaux. Pour les anniversaires ou bien pour se soutenir, elles peuvent compter l’une sur l’autre. Visiblement, ce n’a pas toujours été pareil dans leur enfance. Comme toujours dans les fratries, il y en une qui a l’ascendant. Et dans le cas qui nous occupe, qui arrive à avoir le dernier mot ? Venue faire la promotion de son film, la cadette va en profiter pour balancer du lourd sur son aînée. Accrochez-vous cher lecteur d’Objeko, ça pique et ça vaut le détour !

Toute ressemblance…

Aujourd’hui, le récent volet des aventures du Petit Nicolas sort dans toutes les salles obscures. Quelle merveilleuse nouvelle ! À l’approche des vacances de la Toussaint, Objeko pense qu’il s’agit d’un excellent divertissement pour les petits comme les grands enfants. Quand on se souvient que l’année dernière tout était fermé au public. Il faut donc en profiter. Par conséquent, si vous avez votre pass sanitaire à jour, c’est le moment de prendre du bon temps en famille. En plus, le casting est tout simplement hallucinant. Entre Audrey Lamy et Jean-Paul Rouve, on ne s’ennuie pas… un quart de seconde !

Le scénario parait simple pourtant il pourrait donner des sueurs froides à Sempé. En effet, s’il savait son héros de la littérature jeunesse allait rivaliser d’ingéniosité pour empêcher un déménagement, il n’y aurait jamais cru. D’ailleurs, la présentatrice de Càvous va rebondir sur l’occasion pour obtenir des anecdotes croustillantes sur le passé et donc l’enfance de ses invités du jour. Jean-Paul Rouve nous l’assure et le certifie. Ce n’est pas lui qui faisait le plus de bêtises ! Limite il nous donne l’image d’un ange. « Quand j’étais petit, j’étais très sage, très gentil, voulant bien faire. » Audrey Lamy explose de rire et semble  bouillir sur place. Alors à votre avis, si on ouvrait les paris, est-elle un ange ou démon ?

Souvenirs, souvenirs

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Audrey Lamy (@audreylamy)

Déjà à l’école, Audrey Lamy est un phénomène que tout le monde connaît et redoute. Elle en fait voir de toutes les couleurs à l’équipe pédagogique. C’est presque si elle s’en vante auprès de ses petits camarades. Pas question de mentir, elle ne doit plus rendre de compte à personne, et surtout pas à ses professeurs. Depuis le temps, elle a largement prouvé qu’elle avait du talent, mais pas pour les contrôles ! Ça par contre, elle refuse de perdre des précieuses minutes à écouter et à réviser pendant des heures. « J’étais très bavarde à l’école, donc je suivais un mot sur dix, et après pour rattraper ça, je copiais sur les copains. » Ensuite, elle nous jure que des sottises, elle n’en faisait pas. Ou si peu. Juste à la maison, de temps en temps alors !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Audrey Lamy (@audreylamy)


En fait, si jamais on interroge la sœur d’Audrey Lamy, on en apprendrait des belles. « Elle me faisait faire des canulars téléphoniques (…) Quand j’avais six ou sept ans, j’étais vraiment petite, elle me gardait le soir quand mes parents sortaient au restaurant. » Jusqu’ici tout va bien. « Et avec sa meilleure amie, elle me faisait appeler des gens en pleine nuit, à vingt-trois heures ou minuit, en disant : « Je suis toute seule, mes parents sont partis. »  Avec le recul, elle estime que « c’était horrible, c’était affreux. » Franchement, vous imaginez la situation ? Les pauvres victimes, elles ont dû en avoir des sueurs froides ! Ces deux-là, si elles n’existaient pas, on les inventerait. En attendant, on leur souhaite encore plein de projets. La rédaction d’Objeko rêve de les voir dans une série ou un film ensemble. Qu’est-ce qu’on aimerait être une petite souris pour assister aux coulisses d’un tel tournage !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.