Ayem Nour sublime et renversante en robe longue et mitaines face à alexandra Lamy

On ne peut pas plaire à tout le monde ! Pour Ayem Nour, ça pourrait être la morale de cette histoire. Quel dommage...tout commençait si bien ! Objeko vous raconte les coulisses de cette surprenante affaire !

© ABACA

Question look, Ayem Nour se démarque toujours ! Plus que jamais, sur ce tapis rouge, sa tenue intrigue les invités et ses admirateurs.

Ayem Nour dézinguée par ses fans !

L’émission Secret Story colle à la peau d’Ayem Nour. À l’époque, la Voix lui ordonne de jouer l’amoureuse de Daniel. Hélas, à cause de son comportement volcanique, elle sème la zizanie dans la maison. Sa taille de guêpe et sa manière de tenir tête se démarquent des autres candidats. Donc, son nom entre dans la légende de la téléréalité. Certes, elle n’a pas gagné cette saison. Par contre, dans le cœur des téléspectateurs, c’est et ça restera toujours la numéro 1 !

Juste après, NRJ12 lui propose un poste d’animatrice. Aux côtés de Matthieu Delormeau, elle va faire la pluie et le beau temps. Très vite, des rumeurs d’enfantillages et de chamailleries se propagent sur la Toile. Que ce soit avec son binôme ou sa BFF Nabilla, son quotidien est devenu un enfer.  Malgré tout, ce n’est que le débat d’une longue carrière de présentatrice. Impossible de retracer son parcours tant il est loin d’être terminé. Or, ce que les fans ignorent, c’est que ce festival allait la desservir au plus haut degré. Objeko vous raconte tout dans les moindres détails !

Le retour en fanfare d’Ayem Nour

Capture d’écran (c) Instagram (c) festivalplurielles

Depuis sa création en 2018, la ville de Compiègne est fière d’accueillir le festival Plurielles. Non, ce n’est pas une illusion d’optique. Le nom a changé. Dire qu’à l’origine, seules les femmes étaient mises à l’honneur dans la sélection. Aujourd’hui, tel que le précise le site officiel, ces 5 jours permettent de concentrer et d’ouvrir « le débat sur le s*xisme, les LGBT phobies, le racisme, le validisme, l’âgisme » et plein d’autres choses encore. Questions célébrités, Alexandre Lamy a fait sensation. L’ex-femme de Jean Dujardin était si fière de montrer son premier long-métrage. Même s’il était hors compétition, afin de l’accompagner dans cette tâche difficile de la promotion, elle a pu compter le soutien de son complice Pascal Elbé. Ces deux-là ainsi que le reste du jury était chapeauté par Ayem Nour. Quel juste retour des choses !

Pendant ces cinq jours de la seconde quinzaine de mars, les soirées se succèdent et ne se ressemblent pas. Personne n’aurait pu imaginer les émotions suscitées par les projections. Pour Objeko, c’est l’évidence. C’est le signe que ce moment va devenir un rendez-vous incontournable du septième art… et c’est tant mieux ! Et oui cher ami lecteur, il n’y a pas que Cannes dans la vie. Vu les problématiques actuelles de la société, il est vraiment essentiel que les réalisateurs, acteurs et scénaristes utilisent les textes et les images afin de faire passer de nombreux messages. Or, celui véhiculé par Ayem Nour va défrayer la chronique.

Un festival haut en couleur

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BL UPDATE 🍥 (@blupdate2020)

Aurélie Saada tient à nous résumer son expérience. Elle ne pourra jamais oublier la cuvée 2021. « La sélection est très forte, très puissante. Il est difficile de choisir. » Elle nous donne son point de vue qui détonne par rapport aux autres. Il semblerait qu’elle ait plus que jamais pris conscience que la troupe est « investie et engagée pour mettre en place un tel projet. » Après avoir hésité quelques secondes, elle confie que son « cœur a penché pour Money Boys, Murina et Le Monde d’hier. » Même son de cloche pour Arnaud Valois. Ce dernier a « particulièrement aimé le film de Yilin Chen B pour son esthétisme et son propos. » Question style, d’ordinaire, c’est Ayem Nour qui remporte la palme. Or, ce soir-là, on ne sait pas quelle mouche l’a piqué, car c’est tout sauf le cas !

Christophe Clovis (c) Bestimage

Les cheveux tirés et ramassés en chignon, Ayem Nour a le visage dégagé. C’est parfait que les flashs des photographes tentent de capter son regard. Visiblement, c’est la tenue que ces derniers ont préféré mettre en avant. L’imprimé pied-de-poule fait son grand retour. Est-il vintage ou à la mode ? Objeko ne sait pas trop. En ce qui concerne aux mitaines en dentelle, elles intriguent presque autant que les boutons déguisés en (faux) diamants. Décidément, même sans le faire exprès, l’ex-candidate de Secret Story ne fait rien comme tout le monde. Sans cesse décalée, elle fait (presque) toujours l’unanimité. Et vous, qu’en pensez-vous ? On attend votre avis avec impatience. Promis, on vous racontera la suite des aventures d’Ayem Nour dans notre prochain numéro ! À bientôt !