Benjamin Castaldi : son anecdote sur les femmes choque totalement les chroniqueurs

Les chroniqueurs de l'émission ont l'habitude de raconter leur vie privée. Pour la énième fois, l'ancien animateur de Secret Story a parlé de cette folle semaine durant laquelle il a dépensé 750 000 euros fraîchement gagnés au casino. Mais il décide de raconter une anecdote qu'il n'avait pas encore partagé. Sur le plateau, Valérie Benaïm notamment ne parvient pas à cacher sa stupeur.

© C8

Benjamin Castaldi gagne 750 000 euros au casino

Celui qui a introduit la télé-réalité en France via Loft Story (sur M6), puis l’a popularisé d’autant plus avec Secret Story (sur TF1) ne s’en cache pas : il a très bien gagné sa vie. Conscient qu’il n’emportera pas son argent dans la tombe, il a dépensé sans compter, pour lui et pour ses proches. Il se fait cependant avoir par un système pyramidal dont on connaît les failles et perd une partie de sa fortune dans un mauvais placement. Des périodes de creux et de doutes, le papa de Simon Castaldi en a traversé. Aujourd’hui, il remonte la pente et s’offre une seconde jeunesse télévisuelle en étant chroniqueur dans l’émission la plus populaire du PAF. 

A plusieurs reprises, Benjamin Castaldi a raconté ce moment incroyable où il remporte la somme de 750 000 euros au casino. Mais plutôt que de conserver précieusement cet argent, Benjamin Castaldi décide de passer la semaine la plus folle de sa vie avec ses amis. Croyez-le ou non, mais en quelques jours, les 750 000 euros se sont volatilisés. Les chroniqueurs sur le plateau ont du mal à comprendre comment leur collègue a pu dépenser autant d’argent en si peu de temps. Il a donc commencé ses explications, avant de raconter une anecdote qui scandalise les internautes

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

Des jeunes femmes payées pour passer du temps avec Benjamin et ses amis

Celui qui était alors un des animateurs les plus connus de France profite de ce versement fait par le casino pour se payer quelques jours sur un yacht de luxe. Ce sont déjà plus de 300 000 euros qui sont nécessaires pour une telle location. On parle alors, sans doute, d’un immense yacht qui offre tout le confort nécessaire pour passer un bon moment entre adultes. Mais pour que la fête soit plus folle, des femmes sont invitées. Mais ces dernières ne sont pas les amies de Benjamin Castaldi. Ce sont en réalité des femmes payées pour être là. Le chroniqueur fait en effet cette révélation au moment où il décide de raconter une anecdote concernant son père. 

« Lors de ce séjour, j’étais avec mes amis et comme j’avais gagné beaucoup de sous, j’ai invité mon papa. Je lui ai dit : ‘Écoute, ce serait sympa. Viens, on a un peu d’argent à dépenser. Au petit-déjeuner, il y avait donc mes copines et il était très content avec des jeunes femmes plutôt jolies », commence-t-il. Jusque-là, rien de bien choquant. Mais il ne s’arrête pas à cette simple invitation. 

« Il a commencé à faire le beau et mon meilleur ami Jean-Philippe Lemonnier lui a dit ‘te casse pas Castaldi, c’est déjà payé, tu peux y aller’. » C’est la phrase de trop pour certains internautes, mais également pour certains chroniqueurs qui ne comprennent pas pourquoi Benjamin Castaldi raconte cette anecdote. Si son ami Matthieu Delormeau est choqué qu’il se livre ainsi, il ne comprend pas pourquoi Benjamin Castaldi a décidé de raconter cette histoire. Sur le plateau, Francesca Antoniotti et Valérie Benaïm ne cachent pas leur stupeur. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

Benjamin Castaldi défend son fils 

Cette petite polémique ne remet pas en question sa place au sein de l’émission. Les chroniqueurs ont d’ailleurs été invités à réagir aux stories de Simon Castaldi. Après que sa voiture ait été abîmée, ce dernier a pris son téléphone pour insulter avec violence les auteurs de cet acte. Alors que certains internautes ont déclaré que c’était sans doute son père qu’il lui avait payé cette voiture, Benjamin Castaldi a tenu à mettre les choses au clair, tout en défendant la colère de son fils :

« Il a acheté sa première voiture, il l’aime beaucoup. Je pense qu’on a fait ça parce qu’il s’appelle Simon Castaldi. C’est sûr. C’est une petite ville, à Nogent-sur-Marne, il a habité là-bas avec sa mère. Je pense qu’on l’a repéré et qu’on a fait ça pour l’emmerder. Donc je comprends qu’il soit énervé ».