Bernard Montiel: Son salaire colossal choque les internautes !

Avant de devenir un chroniqueur incontournable pour Cyril Hanouna, Bernard Montiel animait sur TF1 l’émission Vidéo Gag. Et il y était fort bien payé ! Objeko vous révèle tous les détails de sa rémunération.

Bernard Montiel : son salaire colossal choque les internautes !
 © Lionel GUERICOLAS/MPP/SIPA

Depuis déjà plusieurs années, Bernard Montiel fait partie des chroniqueurs de l’émission TPMP sur la chaîne C8. Auparavant, il officiait sur une autre chaîne. En effet, de 1987 à 2003, il était sur TF1.

Le salaire hallucinant de Bernard Montiel

Pour les personnes qui s’en rappellent, il présentait à ce moment-là « Une famille en or », « Vidéo Gag » mais aussi « Surprise sur prise ». Dans un récent entretien donné au magazine Télé 2 Semaines, il a rendu public son salaire de l’époque. Et il était tout simplement stratosphérique !

L’homme au teint halé a indiqué : « je gagnais 50.000€ pour deux jours de tournage et 8 émissions enregistrées à la suite ». Des sommes d’argent dont il s’est vite lassé. En effet, en 2003, déjà, il avait indiqué à Jean-Marc Morandini, qu’il présentait Vidéo Gag seulement « pour l’argent », et expliquant : « J’assoie mon gros cul sur les banquettes et je touche un paquet. Je suis content ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Montiel (@bernardmontiel)

Une phrase qui lui avait malheureusement coûté sa place. Actuellement, Bernard Montiel précise : « Il y avait un vrai malaise chez moi. Malgré le succès de Vidéo gag, j’étais très malheureux. Je souhaitais animer d’autres programmes. TF1 me menait en bateau. Il fallait que ça sorte. J’en ai même perdu ma voix durant plusieurs mois” a-t-il indiqué.

Un homme très médiatique

A 61 ans, le chroniqueur a retrouvé une certaine gaité en faisant partie de la bande de Cyril Hanouna sur la chaîne C8. Il indique à propos de son boss : « C’est un animateur incroyable, et j’en ai connu. Il n’est pas question d’arrêter. Je continue, assurément. Simplement, je ne souhaite pas y apparaître trop. Contractuellement, j’ai signé pour faire deux TPMP par semaine, ça me va ».

Bernard Montiel est un homme très médiatique. Il est né en 1957 à Casablanca au Maroc. Il passe sa jeunesse au Maroc. Puis, ses parents décident de quitter ce pays en pleine décolonisation. Ils débarquent en France et s’installent à Bordeaux où le petit Bernard passe sa jeunesse. A l’adolescence, il est fan de cinéma tout en continuant ses études.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Montiel (@bernardmontiel)

 

En 1979, après un diplôme de droit, il commence à bosser comme directeur adjoint d’une salle de ciné à Bordeaux. Ensuite entre 1983 et 1985, il veut faire du journalisme et écrit dans un magazine local nommé Confetti. De plus, il fait un de la radio et fait des chroniques sur le cinéma. Il en connaît un rayon. En 1985, FR3 Aquitaine lui propose d’animer une émission sur le cinéma, Avant-première cinéma. L’émission lui donne la possibilité d’interroger plusieurs personnalités et de se faire remarquer.

Un homme de télé

En 1987, une productrice de TF1 lui propose de présenter le programme hebdomadaire Télé Connexion. Après cette première expérience positive, le présentateur va animer des programmes ponctuels. TF1 lui donne après La Une est à vous (1988–1994) mais aussi Vidéo Gag à partir de 1990. Durant 13 ans, il anime le programme. L’émission réalise des records d’audience et Bernard Montiel devient un des présentateurs phares de la chaîne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Montiel (@bernardmontiel)

 

A noter qu’il s’essaye dans la comédie et obtient un rôle dans la série de TF1 Sous le Soleil (1996) dont il joue aussi la chanson No me cansare, et au cinéma on le voit dans And now ladies and gentlemen. En 2003, alors qu’il est invité de Jean-Marc Morandini sur RMC, il dérape gravement.

Quelques mois après, il est licencié et édite un livre pour raconter sa mésaventure qui s’appelle Télé Réalités. Dans cet ouvrage, il ne mâche vraiment pas ses mots. Ce livre va d’ailleurs bien se vendre. Il retrouve une émission sur TMC qui s’appelle Faites-vous plaisir. A partir de 2005, il anime Entre deux ensuite Le club TMC.

En 2010, il retourne sur TF1 avec un rôle dans la série Section de recherches (2010–2012). En 2013 il intègre MFM Radio où il anime M comme Montiel. Toujours en 2013, il débarque sur D8 où il anime Le Grand Bêtisier. Depuis 2014, la chaîne lui permet d’apparaître dans l’émission Touche Pas à Mon Poste, présentée par Cyril Hanouna. En septembre 2017, il devient chroniqueur et fait partie du casting la nouvelle équipe de TPMP. Les clashs y sont nombreux.

 


Pierre Lefort

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.