Bernard Montiel (TPMP) agacé, prend la défense de Karim Benzema, les réseaux sociaux s’embrasent !

Vivement critiqué par un membre du RN sur le plateau de TPMP, l’attaquant de 33 ans a été défendu par Bernard Montiel…

© C8 / Getty

Dans quelques jours, Karim Benzema portera à nouveau la tunique de l’équipe de France. Après cinq ans d’absence, il va donc faire son retour. Vivement critiqué par un membre du Rassemblement National sur le plateau de TPMP, l’attaquant de 33 ans a été défendu par Bernard Montiel. Et une phrase a notamment beaucoup fait parler. La rédaction d’Objeko va tout vous expliquer sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Karim Benzema de retour en équipe de France

Les fans de football en rêvaient, Didier Deschamps l’a fait. Absent depuis de nombreuses années chez les Bleus, Karim Benzema sera bel et bien de retour avec l’équipe de France en juin prochain. En effet, l’attaquant du Real Madrid fait partie des 26 joueurs qui auront la chance de participer à l’Euro 2020. Le joueur du Real Madrid est la principale surprise de la liste de Didier Deschamps. Pour rappel, le Français n’avait plus été appelé depuis octobre 2015 en raison de l’affaire de la se*tape puis de ses déclarations avant l’Euro 2016.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Montiel (@bernardmontiel)

Pour l’occasion, Karim Benzema s’est exprimé sur les réseaux sociaux. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est très heureux : « Tellement fier de ce retour en équipe de France et de la confiance que l’on m’accorde. Merci à ma famille, mes amis, mon club, à vous… et à tous ceux qui m’ont toujours soutenu et me donnent de la force au quotidien« . Mais si la plupart des personnes sont ravis de pouvoir profiter du retour de l’attaquant du Real Madrid, d’autres le sont un peu moins. Certains ont en effet, toujours en tête les petites frasques du joueur qui avait déçu de ne pas pouvoir participer à la dernière coupe du monde.

Bernard Montiel prend la défense de Karim Benzema

Suite à l’annonce de Didier Deschamps, Cyril Hanouna est revenu sur le fait que la sélection de Karim Benzema chez les Bleus divise beaucoup les Français. Et justement, le RN en profite toujours pour passer des petits messages de haine envers le joueur, et ce, depuis sa mise en examen pour l’histoire avec Mathieu Valbuena. Parmi eux, Stéphane Ravier, qui a profité de l’invitation sur le plateau de Touche pas à mon Poste pour exprimer sa colère. Evidemment, il a mis en avant que le joueur ne souhaite pas chanter la Marseillaise ou encore le fait qu’il ait plusieurs fois exprimé son amour pour son pays d’origine, l’Algérie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bernard Montiel (@bernardmontiel)

Agacé par ces critiques non valables et surtout par cette haine envers Karim Benzema, Bernard Montiel a pris la parole. Pour énerver le candidat du RN, le chroniqueur de Touche pas à mon Poste a alors crié « Vive l’Algérie a plusieurs reprises. De quoi engendrer les applaudissements du public mais aussi le soutien de certains internautes. Certains, parce que d’autres n’ont pas hésité à s’en prendre à lui sur les réseaux sociaux. Il faut dire que le parti politique de haine a beaucoup d’adeptes, malheureusement.

Le chroniqueur cible de menaces

Suite à sa phrase « Vive l’Algérie« , Bernard Montiel a reçu de nombreuses menaces sur les réseaux sociaux. Sur le plateau de Touche pas à mon Poste il a fait quelques révélations. Pour le moins qu’on puisse dire, c’est que ça fait froid dans le dos : « J’espère que tu finiras décapité comme un certain professeur français et là, moi aussi, je dirais Vive l’Algérie ». C’est profondément choquant. Je suis à la fois blessé et déçu que l’on en soit encore là à notre époque » a-t-il notamment reçu comme message.

Traumatisé par cette violence, Bernard Montiel n’a pas décidé d’en rester-là. En effet, le chroniqueur de Cyril Hanouna a porté plainte et compte bien régler les choses devant un tribunal :« J’ai porté plainte. J’ai appelé le ministère de l’Intérieur, le groupe Pharos qui va s’en occuper. On va trouver qui c’est. Déjà, il y a une piste, ça a été facile même à trouver. C’est gens-là, qui insultent gratuitement sous couvert d’anonymat, il faut qu’ils sachent quand même que l’impunité, c’est fini ». En tout cas, nous à la rédaction d’Objeko, on le soutien à fond, et on espère que l’histoire s’arrangera très rapidement.