Bonus pour les Français, la liste des bénéficiaires de la prime des 185 euros

Afin d'aider les Français à ne pas sombrer, l'État redouble d'efforts pour mettre en place de nouvelles primes ou des mises à jour. On vous explique de A à Z les nouvelles mesures de la prime d'activité.

© Capture Facebook

Au vu de la situation économique qui devient très compliquée pour les Français, l’État a décidé d’agir, de multiplier les aides. En effet, il est hors de question qu’il reste sans rien faire et veut à tout prix accorder son aide aux populations. Ainsi, cette nouvelle aide va permettre trois choses. 1,3 million de bénéficiaires supplémentaires, une hausse de la prime mensuelle moyenne de 12 euros, ainsi que 90% des 4,3 millions de bénéficiaires qui ont vu une augmentation de leur prime en 2019. De très bonnes nouvelles qui sont possibles grâce à la mobilisation de tout le monde. L’objectif est de redonner un peu de pouvoir d’achat aux Français quand on voit que le prix des biens de consommation ne cesse d’augmenter. Essence, gaz, électricité, denrées alimentaires, etc.

Une prime supplémentaire pour aider les Français

Selon l’étude de la Drees et de la CAF, le bilan de la « revalorisation du bonus individuel » de la prime a un impact très positif pour les bénéficiaires. De plus, elle arrive à un moment opportun pour le gouvernement qui est en pleine campagne présidentielle. On vous dévoile ce qui change en 2022.

Un bilan intéressant depuis 2019

Pour refaire un peu l’historique, c’est grâce aux manifestations des Gilets jaunes que le gouvernement du président Emmanuel Macron, géré à l’époque par Edouard Philippe, a mis en place une « hausse de 100 euros » de la prime d’activité pour améliorer le salaire mensuel. Elle a été appliquée en janvier 2019, pour toutes les personnes qui perçoivent une rémunération équivalente au SMIC. Cette augmentation de 100 euros était coupée en deux. D’un côté, il s’agissait d’une hausse exceptionnelle du SMIC et de l’autre, une hausse maximale de 90 euros de la prime d’activité.

Trois ans après sa mise en place, c’est le moment du bilan. La CAF, la Direction de la recherche et certaines études de l’évaluation et des statistiques de la Drees ont expliqué les choses suivantes. « Les principaux gagnants de cette réforme sont ceux dont les revenus sont compris entre 1 000 et 1 500 euros par mois », précisent les experts. Les personnes qui touchent le SMIC avaient déjà une prime d’activité assez importante en raison de leur bas revenu. En effet, ils pouvaient toucher jusqu’à 300 euros par mois.

Une prime qui change la vie

Par ailleurs, plus les salaires étaient hauts, plus le montant de la prime d’activité baissait rapidement. Ainsi, cette réforme a surtout été utile pour les personnes qui touchent légèrement plus que le SMIC. Il s’agit d’un véritable coup de pouce tous les mois et tout le monde s’accorde à le dire.

Par exemple, selon les données de la Drees et de la CAF : « Les familles monoparentales avec un enfant, dont le revenu d’activité est de 1,2 SMIC, voient le montant de leur prime d’activité augmenter de 90 euros par mois, pour atteindre 172 euros ». Dans une autre situation : « dans le cas d’un couple où les deux conjoints ont un emploi rémunéré au SMIC, chacun bénéficie de l’augmentation du bonus individuel maximal de la prime d’activité de 90 euros par mois. Les couples où les deux membres sont éligibles au bonus peuvent donc percevoir jusqu’à 180 euros supplémentaires par mois de prime d’activité grâce à la réforme. »

Une double bonne nouvelle

Les nouvelles mesures de la prime d’activité permettent deux choses. D’un côté, augmenter le montant moyen. De l’autre, augmenter aussi le nombre de bénéficiaires. « Entre la situation dite “sans réforme” et la situation “réelle”, le nombre de ménages bénéficiaires de la prime d’activité augmente de 37% », soulignent la CAF et la Drees. De plus, ils ajoutent que cette forte hausse (29%) est due à « l’ouverture des droits à de nouveaux ménages » et aussi (8%) suite à une augmentation du recours.

Par ailleurs, les foyers qui sont déjà bénéficiaires de la prime d’activité, en dehors de la réforme, sont déjà ravis : « 86% voient le montant de leur prime d’activité augmenter en 2019 de 70 euros par mois en moyenne ». Aujourd’hui, le montant moyen de ces familles peut monter à 210 euros par mois.