Brigitte Bardot : Cette vidéo écœurante et choquante qui donne envie de vomir, elle brise le silence

Brigitte Bardot n’est pas seulement une actrice mythique. C’est également une célébrité dévouée à la cause animale…et elle nous le prouve encore aujourd’hui.

Brigitte Bardot
Source : Orban Thierry

Quand on touche aux animaux, Brigitte Bardot réagit de suite. Pas question de s’en prendre à eux. Cette histoire va la mettre en colère!

Brigitte Bardot, toujours là pour eux

Une artiste pas comme les autres

Dans les années cinquante, le public considérait Brigitte Bardot comme la plus belle femme du monde. Et elle en était plus que consciente de son pouvoir sur les hommes. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien si plusieurs artistes adoraient travailler avec elle. Bientôt, même la gent féminine la prend pour modèle. Coupe et couleur de cheveux et tenues vestimentaires, la légende est née ! En plus d’être jolie, elle sait absolument tout faire. Elle chante, elle danse et puis surtout les caméras adorent capter son regard ou sa silhouette. Devenue un hymne féministe, le refrain de la chanson Harley Davisdon est presque aussi connue que pour la marque du deux roues. Objeko vous propose de (re)découvrir ce clip intemporel.

Pour mieux comprendre son engagement, il faut faire un petit voyage dans le temps. À l’époque, son combat commence lorsqu’elle réalise la maltraitance des animaux dans les abattoirs. À l’époque, un pistolet (censé être) indolore fait grand bruit. Après avoir pris la parole sur ce sujet, elle va inciter ses fans à réduire leur consommation de viande rouge. Sans devenir végétarienne pour autant, elle devient une lanceuse d’alerte sur ce phénomène révoltant.

Au milieu des années soixante-dix, Brigitte Bardot va prendre de court tout le monde. Elle va mettre un terme à sa carrière. Pourtant, elle avait encore pas mal de projets. Les réalisateurs continuaient de se battre pour la faire tourner. En somme, elle était vraiment au sommet de la gloire. Ensuite, tout s’enchaîne. On comprend peu à peu qu’elle veut plus jamais qu’on aborde le cinéma en sa présence. Devenue une fervente ambassadrice de la Société Protectrice des Animaux, elle va se lier comme jamais à une espèce en particulier, les phoques.

Une femme engagée

En France, on demeure admiratifs face à son courage. Après tout, son destin était tout tracé mais elle a tout dézingué ! Bientôt, parmi ses amis les stars, certaines se joignent son combat pour sauver les phoques d’une mort atroce programmée. Au sommet de l’État, on ne parle plus que ça. Dans le même temps, elle crée sa Fondation. Grâce à cette nouvelle renommée, elle se sent libre d’intervenir. Maintenant, elle a un nom et on la prend en sérieux. D’ailleurs, fût une période, il ne se passe pas un jour sans qu’elle s’exprime pour défendre tel ou tel animal. Sans prendre de gants et à l’aide de son vocabulaire franc, on ne compte plus ses coups d’éclat.

À la fin des années 80, Brigitte Bardot déclare “J’ai donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes. Que je donne ma sagesse et mon expérience et le meilleur de moi-même aux animaux” Voilà qui a le mérite d’être clair. Des années plus tard, c’est l’heure du bilan. Sa Fondation ne connait pas la crise, elle continue d’intervenir dans les débats. Hélas, quand on découvre ses lettres à des hommes et des femmes politiques peu recommandables, on comprend alors qu’elle a changé de bord. De fait, quelques dérapages vont la rendre de plus en plus inaudible aux yeux de l’opinion. Quel dommage !

En ce début d’année 2021, Brigitte Bardot réagit avec véhémence sur son compte Twitter. Lorsqu’elle apprend le destin tragique de ce petit sanglier sans défense, elle va alors réclamer la tête de ses assassins. Objeko vous raconte les tenants et les aboutissants de cette sombre histoire.

La goutte d’eau

Aux confrères d’Objeko, son papa de cœur raconte la complicité qui le liait à l’animal. “Hercule avait dix mois. Je l’avais élevé au biberon. Il dormait dehors dans le domaine mais, tous les jours, il venait manger son lait et ses pâtes au pied de la maison. Il était habitué à la présence humaine. Pour moi, ce n’était pas qu’un animal, c’était mon bébé. C’était fusionnel et il me le rendait bien”

Hélas, lorsqu’Hercule s’échappe, ce n’est pas du tout pour aller attaquer le voisinage, bien au contraire. C’est parce qu’il est encore petit et qu’il a du mal à s’accoutumer à certaines règles mises en place. À l’instar d’un animal de compagnie dressé, il y a des hauts et des bas. Mais selon son maitre, il n’aurait pas fait de mal à une mouche.

Ce jour-là, tout va basculer. Des chasseurs font un repérage. En le voyant libre, l’un d’entre eux ne réfléchit pas. Il décide d’éliminer de sang froid le petit Hercule sans défense. Absence d’empathie ? Erreur de jugement ? Toujours est-il que la vidéo de ce massacre circule encore sur la Toile. Folle de rage, Brigitte Bardot prendre sa plume numérique pour dézinguer les bourreaux. Elle dénonce alors le sentiment de toute puissance du lobby de la chasse en France.

Va-t-elle être entendue ? En tout cas, au ministère de la Transition Écologique, on prend l’affaire très au sérieux. Ce crime ne restera pas impuni promet Barbara Pompili. Invitée sur le plateau de la dernière saison de Top chef, Objeko vous avait raconté qu’elle avait eu à cœur de faire passer un message fort !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.