Brigitte Bardot : découvrez sa sublime petite-fille, Anne Charrier

Brigitte Bardot a même appris la naissance de son arrière-petite-fille par son fils Nicolas...

© Bestimage

Ce n’est plus un secret pour personne, Brigitte Bardot est grand-mère, et sa petite fille est elle-même mère. Dans cet article, nous allons voir que sa relation avec la famille est très compliquée. Au point de n’avoir que très peu de contacts avec eux. Vous voulez tout savoir sur le sujet, eh bien, lisez notre article. Vous êtes prêts ?

Les relations compliqués avec son fils

Parfois, certaines célébrités ont tendance à se jeter à corps perdu dans leur carrière, et perdent tout contact avec leur famille. Ce fut notamment le cas de Brigitte Bardot. En effet, pendant plusieurs années, elle a été tenue à l’écart de la vie de sa famille proche, au point d’ignorer l’existence même de sa petite fille. Il faut dire qu’entre elle et son fils Nicolas, la relation a toujours été compliquée. A l’époque, l’actrice avait notamment renoncé à sa garde. Le jeune homme a été élevé par son père, Jacques Charrier.

Dans son autobiographie, Brigitte Bradot n’a pris aucune pincette concernant son enfant. En effet, elle a notamment écrit :« C’était comme une tumeur qui s’était nourrie de moi, que j’avais portée dans ma chair tuméfiée, n’attendant que le moment béni où l’on m’en débarrasserait enfin. Le cauchemar arrivé à son paroxysme, il fallait que j’assume à vie l’objet de mon malheur ». Elle écrit même qu’elle aurait préféré « accoucher d’un petit chien ». Ce qui est d’une violence incroyable, vous ne croyez pas ?

Une famille éparpillée un peu partout dans le monde

Alors que Brigitte Bardot prend du temps pour défendre les animaux, elle a du mal à en avoir pour sa famille. Si son mari Bernard d’Ormale, l’aide dans son combat pour les droits des animaux, sa famille, elle est « éparpillée ». Il faut savoir que la soeur de l’actrice, Marie-Jeanne, vit à Los Angeles et que son fils, Nicolas, est installé en Norvège. D’ailleurs, là-bas, ce dernier a également une famille. Ainsi, la star a deux petites-filles et deux arrières petits-enfants : « Mes petites-filles ont 30 ans », explique-t-elle notamment.

Quand on lui demande si elle évoque son engagement pour les animaux avec elles, Brigitte Bardot a une réponse plutôt cash. En effet, elle déclare notamment : « Elles ont deux enfants de 7 et 3 ans. Je suis arrière-grand-mère d’une descendance qui a la nationalité norvégienne et ne parle pas le français. Les contacts sont difficiles, mais charmants ». Comme vous le comprenez donc, si les relations sont plutôt cordiales, elles sont assez inexistantes. En revanche, il semblerait qu’il y a du mieux quand même. En 2014, elle avouait qu’elle n’avait jamais vu ses petits-enfants. C’est déjà un bon début non ?

Des avortements clandestins

Derrière son image de sex symbol, Brigitte Bardot a en réalité eu son lot de souffrance. Et notamment en amour. En effet, il faut préciser qu’elle a dû subir des interruptions volontaires de grossesse extrêmement douloureuses. Un an après sa rencontre avec Roger Vadim, en 1951, BB tombe enceinte et s’envole pour la Suisse afin de procéder à un avortement clandestin. D’après Pascal Louvrier, qui vient de sortir un livre sur BB, l’actrice a énormément souffert : « Les douleurs qu’elle a ressenties furent atroces. Elle est traumatisée ».

L’écrivain explique notamment : »Comme la bête dont on brûle le cuir au fer rouge, elle garde de cette épreuve une peur panique de la maternité« . Malheureusement, quelques années plus tard, Brigitte Bardot a dû renouveler l’expérience. Mais cette fois-ci, le drame n’est pas loin : « Le saignement se transforme en hémorragie ». L’actrice sera hospitalisée et fera un arrêt cardiaque sur la table d’opération avant d’être sauvée de justesse. Et si ces histoires ont été la cause de son mal-être avec son fils ? Va savoir.