Brigitte Bardot dézingue violemment les César et fait des déclarations scandaleuses et fracassantes!

Brigitte Bardot avait des mots terribles pour qualifier la 46ème cérémonie des César. Des critiques qui interpellent par leurs violences.

© Eric Feferberg, AFP

Brigitte Bardot est une militante engagée pour les droites des animaux. Elle a aussi été mannequin, actrice et chanteuse quand elle était plus jeune. À 86 ans, elle ne se consacre plus qu’aux animaux à travers des fondations et des associations. Mais plus les années passent et plus elle gagne en caractère. En effet, si au cinéma l’on pouvait la voir comme une douce ingénue, Brigitte Bardot est aujourd’hui une personnalité qui s’exprime quand elle a une raison de râler. Contre les étrangers, contre les politiques, contre les chasseurs et à présent, contre les César. En effet, Brigitte Bardot n’a pas supporté de voir cette 46ème cérémonie des César. Pour elle, les vedettes présentes sont allées trop loin.

Brigitte Bardot a explosé de rage contre la 46ème cérémonie des César

Brigitte Bardot est pourtant capable d’aller très loin quand il s’agit de défendre les droits des animaux. Mais visiblement, elle n’est touchée par l’engagement militants des artistes qui se sont exprimés pendant les César. Certains parlaient de représentation des minorités dans le cinéma, d’autres de la culture misogyne, de la société patriarcale, mais le message qui revenait le plus c’était celui de demander la réouverture des cinémas, des théâtres et autre lieux de culture. Les personnes qui vivent du spectacle et des arts sont dans une situation de précarité extrême. Certains commencent même à occuper des théâtre pour être visible de la presse. Mais comme rien ne fonctionnait, les César étaient une vitrine rêvée pour faire entendre toute sorte de revendications du monde de l’art. En revanche, on ne peut reprocher à Brigitte Bardot d’avoir trouvé cela déstabilisant.

En effet, déstabiliser le public et faire parle le monde autour de ces questions étaient l’objectif. Alors, ceux et celles qui s’attendaient à une soirée de remise de prix classique et à voir célébrer le cinéma ont été déçus. Mais comment reprocher au artistes de refuser de faire comme chaque année quand le cinéma n’accueille plus de public et que son industrie se voit malmener par des plaintes à tout va ? Certes, pour réaliser le fond de cette démarche, il fallait passer outre le choc et la surprise. Et certainement que Brigitte Bardot a réagi sous la pression de ses émotions en parlant de la sorte de la cérémonie des César ?

Des réponses qui lui soulignent le courage des prestations

Difficile de croire que Brigitte Bardot ne passe pas vraiment ce qu’elle partage comme message sur ses réseaux sociaux. En effet, elle est très procédurale, en tout cas quand il s’agit de défendre son nom et ses associations pour les animaux. Elle a donc été choqué, a eu honte et a été écœurée par la cérémonie des César. Et elle va même jusqu’à insulter toute l’académie pour finir. Un message virulent qui ne va pas manquer de faire réagir.

Les internautes la remettent poliment à sa place mais ne manquent pas non plus d’arguments pour cela.

Une colère bien connue à Brigitte Bardot quand ce sont des sujets qui lui tiennent à cœur

Mais il faut souligner que les messages qui la recadrent sont bien moins nombreux que les messages d’internautes qui la soutiennent. Pire, ils en rajoutent une couche comme si les propos de Brigitte Bardot n’étaient pas suffisent violents. Même la ministre de la Culture trouve que les artistes ont « piétiné leur outil de travail » en faisant de la cérémonie des César une soirée de revendications libres. C’est dire à quel point les César de cette année marquait un tournant dans l’histoire.

Brigitte Bardot exprime donc de façon véhémente ce qu’une partie du public a pu penser en regardant la cérémonie. Mais l’autre partie a trouvé cela grandiose car elle s’est demandé ce qu’était le fond de la démarche des artistes. Et cela n’est effectivement pas si mal étant donné qu’ils ne peuvent pas travailler que sur cette scène en ces temps de pandémie.