Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement “Allez vous faire voir ! Bougez-vous !”

Une nouvelle fois, Brigitte Bardot s'est insurgée contre le gouvernement et son inaction en matière de protection des animaux.

© Jacques Brinon/AP/PA Photos

Comme à son habitude, Brigitte Bardot s’est insurgée contre l’inaction du gouvernement en matière de protection des animaux. Ce mercredi 7 juillet, dans une tribune publiée sur Twitter, et intitulée « Requiem pour les animaux« , Brigitte Bardot a fait part de sa colère. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko va vous dire ce que l’ancienne actrice a dit exactement. C’est parti.

Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement

A travers un long texte, qui s’intitule « Requiem pour les animaux« , Brigitte Bardot s’en est prise aux actions du gouvernement. En effet, d’après elle, ce dernier n’œuvre pas suffisamment pour défendre le bien-être animal : « J’en ai marre, j’en ai ma claque. Je veux obtenir à n’importe quel prix une prise de conscience des atrocités, des cruautés, de tortures et des souffrances que les animaux subissent chaque jour en France dans une indifférence générale » commence-t-elle notamment par dire.

A tous ses interlocuteurs dans le monde politique, elle envoie un gros coup de gueule. Et quand Brigitte Bardot s’exprime, ça frappe fort, très fort : « allez vous faire voir ». Elle s’en prend notamment à la ministre de l’Ecologie, Barbara Pompili et déclare :« Bougez-vous, Agissez bordel ». A plusieurs reprises, la principale intéressée s’est vivement opposée à la religion musulmane, notamment à « l’immonde » fête de l’Aïd : « La France n’est pas une banlieue de Bab El-Oued et nous sommes en opposition totale avec la souffrance atroce que cette tradition barbare impose à nos moutons ».

Elle veut faire interdire la chasse en enclos

Ce n’est pas la première fois que Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement. En effet, en mai dernier, l’ancienne actrice a réalisé une tribune chez nos confrères du “Journal du dimanche“. Elle avait notamment demandé à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, de faire interdire la chasse en enclos. Pour débuter la lettre, Brigitte Bardot met en avant le reportage d’Hugo Clément sur France 5. Ce dernier avait présenté un reportage baptisé “Le Monde opaque des enclos de chasse“.

Ainsi dans sa lettre, Brigitte Bardot a déclaré que la chasse en enclos était une honte pour les hommes qui s’y adonnent. En effet, elle met en avant le sadisme des gens : »La chasse en enclos sur des animaux captifs, dans l’incapacité de fuir, est d’une lâcheté plus effroyable encore, une honte pour les hommes qui s’y adonnent et pour nos dirigeants qui laissent faire. La chasse en enclos montre tout le sadisme des personnes qui prennent plaisir à tuer, avec d’autant plus de facilité que les victimes sont enfermées, encerclées ».

Brigitte Bardot prête à faire condamner tout le monde

Et si Brigitte Bardot est à fond dans son combat, elle est également prêt à faire condamner tout le monde. En effet, dans sa lettre pour Barbara Pompili, elle a notamment mis en avant la condamnation de l’homme d’affaires Benjamin Tranchant. Ce dernier a été jugé par le tribunal pour des pratiques jugées illégales vis-à-vis du gibier sur un de ses domaines de chasse. C’est en ce sens-là, que l’ancienne actrice veut faire interdire la chasse à l’enclos. Et pour cela, elle illustre son récit d’exemples chiffrés.

D’après Brigitte Bardot, près de 86% des Français sont contre la chasse à courre, d’après un sondage Ifop réalisé en mars 2021. Elle ne voit donc pas pourquoi la majorité n’est pas respectée. Pour finir cette tribune, l’ancienne grande actrice veut faire réagir la ministre de la Transition écologique. Pour elle, c’est Barbara Pompili qui doit faire quelque chose contre l’ensemble des pratiques douteuses :”Madame la ministre, vous n’avez pas de baguette magique mais vous avez le pouvoir d’agir, c’est un privilège rare, exceptionnel. Vous en avez le pouvoir, c’est donc un devoir”.