Bruno (Les 12 coups de midi): Cet autre célèbre jeu télé auquel il a pulvérisé le record!

2021 est l'année où Bruno réalise ses rêves. Aussi, en continuant ses efforts dans les 12 coups de midi, il a déjà réussi à dépasser Paul. D'ailleurs, on vient tout juste de comprendre qu'il s'était exercé ailleurs avant de rejoindre Jean-Luc Reichmann !

© TF1

Avec son sourire timide, on pourrait croire que Bruno est un débutant. Et pourtant, il est loin d’être un inconnu du PAF !

Bruno, plus surprenant que jamais !

Encore onze victoires et Bruno deviendra le numéro un de Les 12 coups de midi ! Qui aurait cru que ce fan de Mylène Farmer allait s’installer durablement dans le fauteuil de TF1 ? Sa famille et ses proches ont toujours été convaincus qu’il irait le plus loin possible. Quant au concerné, il s’organise quand les caméras s’éteignent. Au lieu de se reposer ou de rencontrer l’âme sœur, il se crée des petites fiches. À l’intérieur de ses dernières, il rassemble les indices des différentes Étoiles mystérieuses. Rien n’échappe à son œil affuté. Il recoupe tout et arrive à devenir un nombre incroyable ! Chapeau l’artiste ! Pour autant, comment se fait-il que l’absence de public ne le gêne pas ? On a toujours besoin du soutien de ses proches pour briller…mais pas Fifou Dingo ! En coulisses, ses parents trient les cadeaux, quitte à en revendre une partie des doublons. Et puis sa grand-mère tient les comptes de sa cagnotte et de ses victoires. Dans son petit carnet, elle a sans doute un chapitre concerné aux anciennes expériences de son petit-fils à l’écran. Eh oui, ce n’est pas un inconnu au bataillon pour France Télévisions !

La force tranquille !

Interrogé par nos confrères de Télé Star, Bruno dévoile son état d’esprit. Après avoir dépassé Paul, les réseaux sociaux et la presse est en ébullition. Va-t-il atteindre la place de l’indéboulonnable Eric ? Toujours sincère, le chouchou de Jean-Luc Reichmann brise le silence « Au fur et à mesure que ça se rapproche, il y a quand même un peu de pression. La mécanique du jeu fait qu’on me le rappelle souvent, donc je me dis que ce serait dommage de perdre avant. Il y a quand même de la fierté, évidemment. » Il fait les comptes et réalise soudain tout le chemin parcouru depuis janvier 2021. « C’est une émission qui a 11 ans, il y a eu plus de 12 000 candidats. Si je suis le premier, ce serait énorme. Après, le titre ne changera pas ma vie »

Pendant le tournage de l’un des nombreux épisodes de Les 12 coups de midi, Bruno a perdu son emploi. Toujours optimiste, il estime que cela lui donne encore un peu plus de temps pour ne pas avoir de regrets. Sans cesse obligés de poser des congés, les candidats du jeu de TF1 doivent s’organiser au mieux pour ne jamais froisser l’égo de l’entourage. Ni de la famille et des amis qui stressent devant leur poste de télévision et encore moins leur réseau professionnel ! Mais après tout, peut-être que cela va lui ouvrir d’autres portes ? Le mystère reste entier !

Bruno n’est pas un novice en matière de télévision

Bruno l’avoue sans prendre de pincettes. Il n’a jamais regardé un épisode de Les 12 coups de midi avant le printemps 2020. Durant le premier confinement, il commence à s’intéresser au concept de ce jeu télévisé. En secret, il s’entraine et décide de s’inscrire aux étapes de sélection. La suite, on la connait. Il excelle dans toutes les disciples et semble vraiment imbattable. Même Paul El Kharrat estime qu’il devrait avoir plus confiance en lui pour affronter d’autres défis. Mais avec Fifou Dingo, rien ne se passe comme prévu. En effet, il est tombé dans la marmite de la petite lucarne quand il était tout bébé. Donc les caméras ne lui font absolument pas peur, bien au contraire !

Capture d’écran (c) France 3

C’est Cyril Féraud qui a eu la chance de croiser son chemin en premier. En ce temps-là, Bruno refuse de se rendre sur le plateau de Motus. Il préfère largement la compagnie de l’animateur phare de Slam. Grâce à son acolyte, ils décrochent le gros lot en seulement 7 participations. L’actuel maitre de Midi ne s’en cache pas, il s’agit d’une « fierté« , mais si elle comporte quelques différences avec le rythme imposé par la première chaine. Il nous précise que « l’argent et la durée ne sont pas les mêmes. » Décidément, il n’a jamais fini de nous surprendre celui-là ! Jusqu’où ira-t-il ? Suite au prochain numéro d’Objeko !

Merci à nos confrères de Télé Star !