Bruno (Les 12 Coups de Midi) : Le « millionnaire » détaille ses gains, 700 000€ cash, 9 voitures…

Pour toujours, Bruno est dans l’histoire de la télévision française. Aujourd’hui, il décide de faire le bilan de son aventure dans Les 12 coups de midi ! Objeko vous raconte tout dans les moindres détails !

Bruno (Les 12 Coups de Midi) : Le « millionnaire » détaille ses gains, 700 000€ cash, 9 voitures…
© TF1

Impossible de ne savoir qui est Bruno ! Avec ses multiples victoires, sa cagnotte pulvérise des records. Et maintenant, qu’a-t-il prévu ?

Bruno fait le point !

En ce moment, les téléspectateurs de Les 12 coups de midi admirent Bruno. En effet, grâce à ses nombreuses victoires, il rentre dans l’histoire de l’émission, mais aussi celle de tous les jeux télévisés. Inscrit dans Le Livre des records, il pourra toujours s’en vanter auprès de son futur employeur. Quoiqu’il en soit, après avoir tenté d’éteindre des polémiques sur le soi-disant favoritisme de la production, les journalistes l’interrogent sur sa cagnotte. Ce que vous vous apprêtez à découvrir va vous faire halluciner ! Une fois que l’aventure TF1, que va-t-il faire avec tout ça ? En somme, est-il une cigale ou bien une fourmi ?

Une somme hallucinante

Si Bruno devait résumer son aventure dans Les 12 coups de midi, il aurait bien du mal. Pour avoir un bref récapitulatif des faits, rendez-vous sur Twitter ou bien sur Instagram. Accro aux réseaux sociaux, son ami Jean-Luc Reichmann ne cesse que de faire ses éloges. C’est simple, à chaque fois que cet incroyable Maitre de Midi rassemble ses indices et découvre la personnalité cachée, c’est l’euphorie en coulisses comme pour le public ! Donc, face à nos confrères du journal Le Parisien, il tient à se montrer pragmatique. “Étant donné que j’ai trouvé neuf étoiles mystères, j’ai gagné neuf voitures, neuf télévisions, neuf consoles… Je dois avoir remporté environ 700 000 euros en cash et le reste en cadeaux”

Aussi, avec sa famille, Bruno met au point une stratégie pour rapatrier et stocker tous les présents offerts par TF1. Qu’on se le dise sincèrement, il n’a pas besoin de neuf véhicules. Donc, après concertation, on décide de les vendre sur un site d’enchères bien connu ou bien de faire un prix défiant la concurrence à son entourage amical. Au moins, la rédaction d’Objeko est convaincue qu’elles seront rentabilisées et qu’elles ne prendront pas la poussière dans un garage. C’est déjà ça ! Quant à son utilisateur, il pourra toujours se vanter quand il racontera l’origine de son automobile. Il en va de même pour tout ce qui concerne l’électroménager. Dans son petit appartement de Toulouse, il ne pourra jamais manier toutes ses poêles, casseroles ou autres appareils conviviaux. Heureusement que Mamie Gracy est là pour tenir les comptes … au centime près !

Bruno a-t-il pris la grosse tête ?

Pour tout ce qui est non matériel, Bruno a d’ores et déjà une idée de comment il va placer son argent. Et là, Objeko ne peut pas s’empêcher de penser à Paul El Kharrat. Le sociétaire des Grosses Têtes avait eu des réflexions nauséabondes de la part de Stéphane Plaza. Comment se fait-il que tout cet argent dorme en banque alors qu’il pourrait investir dans des biens immobiliers ? Interloqué, il avait tenté de se défendre, mais le « mal » était fait ! Évidemment, cette proposition est digne du BFF de Karine Le Marchand. Quand il s’agit de trouver la perle rare, on lui fait confiance. Ce n’est pas pour rien que son réseau d’agences se développe de manière exponentielle. Du reste, notre Fifou Dingo semble vouloir emprunter ce chemin. Alors, à quand un partenariat entre les deux hommes ? Promis, si ça se fait, on vous le dit tout de suite !

La question que tout le monde se pose demeure sur la mentalité de Bruno. En effet, en tant que proche, on a toujours peur que notre ami devienne prétentieux. C’est mal le connaître ! Certes, il avait pour modèles Eric, mais aussi Paul. Maintenant qu’il est sur la première marche du podium, il peut enfin se détendre. Évidemment, il doit sourire lorsqu’il pense à ses anciens employeurs qui l’ont licencié en coulisses. Mais peu importe, il a atteint cet objectif, il estime qu’il n’a plus « aucun record à aller chercher » et ça, c’est plutôt rassurant ! Tout ce qu’il fait à présent, c’est du bonus pour la suite de ses aventures. On croise les doigts pour qu’elles durent le plus longtemps possible !

Merci à nos confrères du journal Le Parisien

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.