« Ça fait mal »: Jean-Luc Reichmann: Cette énorme frustration qui lui mène la vie très dure ! Il se confie à son public !

Jean-Luc Reichmann n’est pas un homme qui montre sa souffrance. Pourtant, ce jour-là, il nous raconte quel genre de petit garçon il était. Quand on voit ce qu’il est devenu, c’est juste incroyable !

Jean Luc Reichmann "Les 12 coups de midi" : démoli à jamais par ce complexe, il se confie à son public !
© Marechal Aurore/ABACA

À l’écran, avec Jean-Luc Reichmann, on passe du rire aux larmes ! En coulisses, il a souvent douté, mais n’a jamais lâché. On vous dit tout !

Jean-Luc Reichmann, une âme tourmentée

Une enfance gâchée

Ce soir-là, lorsque les téléspectateurs découvrent l’émotion de Jean-Luc Reichmann, ils n’en reviennent pas. En effet, comme un enfant, les larmes coulent et ne semblent pas s’arrêter. Que se passe-t-il à l’intérieur de son cœur pour qu’il nous montre cette facette de sa personnalité ? Vous ne le savez peut-être pas, mais la jeune sœur du présentateur est sourde. Depuis que Marie-Laure est née, il fait tout pour la protéger du mieux qu’il peut. Donc, c’est en pensant à elle qu’il se bat en permanence pour abolir les barrières invisibles de la différence. Du reste, en s’impliquant auprès de son champion autiste Paul ou bien avec les acteurs de Léo Matteï, il est devenu l’ange-gardien de toute une génération !

En coulisses, Jean-Luc Reichmann n’a toujours eu confiance en lui. En effet, lorsqu’il a fait la promotion de son livre, il nous raconte des moments douloureux. Impossible d’oublier les moqueries de ses camarades d’école. À l’école primaire, les enfants sont souvent violents et ne se rendent pas vraiment compte de l’impact des mots. Ce qui cause problème, c’est la fameuse tache qu’il a sur le nez. « Entre 5 et 7 ans, je me rappelle que l’on me lançait des vannes du genre “Ta mère avait envie de fraises”, “Nez râpé”, etc. »  Malheureusement pour lui, un adulte va donner du grain à moudre à ce dénigrement. Ce membre du corps enseignant ne va pas l’appeler par son prénom ni même par son nom de famille. Non, décision est prise de le désigner uniquement de cette manière « La tache » ! Plus que péjoratif, ce sobriquet va lui coller à la peau !

Pas question de revivre cet enfer !

« Au départ, je m’en foutais, mais après ça fait mal. Cette complexité, soit elle me faisait basculer dans une solitude insoutenable. » Quand on écoute ses confidences, on se rend bien compte à quel point Jean-Luc Reichmann est encore un petit oiseau blessé. Donc, il est évident que lorsqu’il commence à passer de l’ombre à la lumière des caméras, il va tout faire pour dissimuler cette horrible cicatrice. Pas question de revivre ça encore une fois. Il ne le supporterait pas.

Peu à peu, il se rend compte de son succès. Cela ne vient pas de ses chaussures jaunes ni de son beau sourire. Aux manettes de l’émission Les Z’amours, il prend peu à peu confiance en ces capacités. Sourire, gentillesse, empathie, bienveillance, il n’a que des retours positifs de la part des candidats comme des téléspectateurs. Un jour, Jean-Luc Reichmann va prendre son courage à deux mains et s’imposer comme il ne l’avait fait jusqu’à lors. Soit, il montre tel qu’il est donc avec sa tache sur le nez. Soit, il quitte la présentation de l’émission du jour au lendemain. Fort heureusement, la direction de France Télévisions acceptera ses conditions et il n’aura que des bons souvenirs de cette expérience. Enfin réconcilié avec le petit garçon apeuré qu’il était, il va mettre sa différence en avant !

Aujourd’hui, Jean-Luc Reichmann a soixante ans. Chaque année, il est au coude à coude avec Nagui dans le classement des présentateurs préférés des Français. Dire qu’au début, ces deux-là ont travaillé main dans la main. Quoiqu’il en soit, par rapport au handicap de sa sœur, cette petite trace sur le nez n’est pas si gênante que ça. Mieux, elle va devenir sa force et sa motivation à combattre les préjugés sur le physique. Du reste, il n’hésite pas à donner de sa personne lorsqu’il faut défendre une noble cause.

Bref, Objeko trouve que c’est une belle personne. Il n’a jamais pris la grosse tête, bien au contraire, il sait d’où il vient. Plus que jamais, Jean-Luc Reichmann a comme projet de redonner de l’espoir à tous ceux qui sont en souffrance. Ce n’est pas parce qu’on est différent qu’on ne vaut rien. Nous sommes admiratifs face à sa belle philosophie de vie. Du reste, nous estimons que bon nombre de ses confrères devrait s’en inspirer. Ici, on suit ses aventures sur les réseaux sociaux avec beaucoup d’attention ! Récemment, nous avons appris qu’il avait contracté la Covid-19. Vivement qu’il revienne sur les plateaux de TF1…son maitre de Midi l’attend avec impatience !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.