CAF : cette aide de 300 euros que vous oubliez tous de réclamer, vous ne le saviez pas

La CAF comptabilise 10 milliards d’euros d’aides non réclamées !

© PHILIPPE HUGUEN/AFP

Et si la CAF vous devez des aides pouvant avoisiner les 330 € par mois sans même que vous ne le sachiez ? L’équipe Objeko vous permet de découvrir aujourd’hui la somme astronomique d’aides non réclamées chaque année en France, et comment vous pourriez bien en profiter… À vos carnets de notes !

CAF : qui peut en bénéficier ?

Vous avez des revenus modestes, ou peut-être pas de revenus du tout ? Il est temps de contacter votre CAF locale ! Les formalités sont relativement simples. Toutefois, Objeko vous recommande dans un premier temps de faire une simulation sur leur site internet. C’est gratuit et cela ne prend que quelques minutes de votre temps. En indiquant vos revenus, la situation de votre foyer et d’autres petites informations, vous pourrez très rapidement savoir si vous avez droit à ces fameuses aides avoisinant les 330 € par mois. 

Vous préférez bénéficier de conseils en personne ? Vous pouvez tout à fait contacter votre CAF locale par téléphone pour prendre rendez-vous avec un conseiller, même si vous n’êtes pas encore inscrit. Il est préférable d’appeler en avance plutôt que de se rendre dans les locaux afin d’éviter les temps d’attente interminables. Notez enfin qu’à cause de la situation sanitaire actuelle, vos démarches en personne peuvent prendre plus de temps. 

Que ce soit par mail, par téléphone, ou en personne, vous avez tout à gagner (et surtout rien à perdre !) à contacter votre CAF locale. Peut-être ferez-vous partie de ces milliers de foyers qui peuvent bénéficier d’aides sans le savoir !

10 milliards d’euros d’aides non réclamés chaque année

On a tendance à penser que la France donne trop d’aides sociales. Les allées de la CAF (caisse d’allocation familiale) semblent toujours bondées. Et pourtant, vous seriez étonnés d’apprendre que la somme astronomique de 10 milliards d’euros n’est pas réclamée par les personnes pouvant en bénéficier ! Et bien entendu, il s’agit de la partie du budget annuel alloué aux aides sociales.

Qui sont donc ces personnes ne réclamant pas ce qui est, en quelque sorte, de l’argent versé gratuitement ? Et bien, cela pourrait bien être vous ! Il est toutefois à noter que les aides sociales couvrent un large éventail de situations, dont toutes ne dépendent d’ailleurs pas nécessairement de la CAF. 

Une grande partie de ces aides non réclamées est due au non recours à l’allocation adulte handicapé (AAH). Mais aussi l’allocation éducation enfant handicapé (AEEH). Leur taux moyen de non-recours est respectivement de 61% et 85%. Ainsi, de nombreux foyers ayant déjà le fardeau du handicap se privent d’une aide économique précieuse, même si celle-ci est assez maigre. Certains foyers peuvent ne pas connaître ces aides, d’autres ne souhaitent pas s’embarrasser de la paperasse, tandis que d’autres refusent par principe. Cependant, comme nous l’avons vu plus haut, il n’y a pas que les personnes handicapées qui peuvent réclamer des aides sans forcément le savoir. !

RSA : une des aides les moins demandées de la CAF

Cela peut paraître très étrange, mais les aides au logement et le Revenu de Solidarité Active, ou RSA, sont les aides qui sont parmi les moins demandées par les français ! Effectivement, celles-ci sont très largement connues du grand public et on pourrait donc se demander comment certains français pourraient passer à côté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @vicenzo92

Selon les spécialistes du site MesAllocs.fr, les aides au logement ont un taux de non-recours de 37%. Toutefois, cela varie grandement d’une région à une autre. Dans les régions où les logements sont les plus chers, cette aide est très largement demandée. Dans les régions aux logements abordables, tels la Creuse et le Cantal, plus de la moitié des potentiels bénéficiaires s’en passent. Les étudiants quant à eux sont en moyenne 72% a ne pas demander leur aide spécifique. Beaucoup vivent toujours avec leurs parents, ce qui explique ces taux très élevés de non recours.

Pour ce qui est du Revenu de Solidarité Active, ou RSA, c’est tout de suite beaucoup moins compréhensible. Le taux de non-recours atteint un impressionnant taux de non-recours moyen de 35 % ! Pour la Vendée et la Haute-Savoie, cela dépasse même 70% des potentiels bénéficiaires ! La raison peut tout simplement être l’absence de besoin de compléments de revenus dans ses zones très rurales. Tout de même, on ne peut que s’étonner ! La  Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) évalue à 600 000 le nombre de foyers concernés. N’attendez plus et réclamer ces aides auxquelles vous avez droit à la CAF !