Cancer de la gorge : découvrez les symptômes qui doivent vous alerter !

Plus rare que les autres, le cancer de la gorge doit pourtant être pris au sérieux. Comme toujours, Objeko vous dresse le portrait de la maladie en vous précisant comme vous protéger. Dès l'apparition des premiers signes, foncez vous faire dépister !

© primomedico

Le cancer de la gorge mérite que l’on s’y attarde quelques minutes. Moins dévastateur que celui du poumon, on fait le point.

Tout savoir sur le cancer de la gorge

Le saviez-vous ? Les experts comparent cet organe à un énorme tube. Ce dernier s’étend du nez au cou. Pour le détecter, on analyse les cellules « plates » qui se trouvent à l’intérieur. En ce qui concerne le larynx, c’est le lieu où se loge en priorité la maladie. Donc, il est soumis à divers examens afin de voir le stade de l’affection. Pour information, les chanteurs de variété comme d’opéra ainsi que les bavardes ne pourraient pas s’en passer un quart de seconde. Tel que le précise l’adage « il vaut mieux prévenir que guérir« . Ce n’est pas pour rien que les médias font sans cesse des campagnes d’alerte. Par exemple, symbolisé par un ruban bleu, le dépistage de celui du colon est plus que jamais recommandé à partir de 65 ans. C’est parti, suivez le guide d’Objeko.

Comment identifier le cancer de la gorge ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ma Santé by RA-Santé (@ra. santé)

Durant ses deux années de pandémie, cette pathologie a été mis de côté par les patients. En effet, concentré sur sa perte de goût et d’odorat, on multiplie les tests PCR ou antigéniques. Généralement, on soigne une toux avec des remèdes de grand-mère telles que des tisanes à base de miel et de citron. Hélas, lorsque la voix se transforme ou qu’on a du mal à articuler les mots du quotidien, on doit absolument considérer la piste du cancer de la gorge. D’autre part, le fait de ressentir une douleur en avalant ou bien au niveau d’oreille renforce l’idée que quelque chose cloche. Attention, dans ce cas, ça persiste et c’est différent de l’otite ou de l’acouphène. Enfin, une perte de poids sans aucune raison apparente (régime, manque d’appétit, etc.) demeure l’argument commun pour l’hospitalisation.

Types de cancer de la gorge

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dr Shannon Coates (@voiceped)

Comme le prouve l’infographie ci-dessus, le cancer de la gorge a tendance à se loger dans ces trois régions. Par exemple, derrière le nez, le nasopharynx est une zone fragile. Quant à l’oropharynx, il est souvent associé à de vieux souvenirs d’enfant ou adolescent. Le retrait des amygdales est la première opération chirurgicale avec anesthésie générale validée par les parents. Par contre, si le médecin aborde l’hypopharynx, c’est mauvais signe. En effet, plus difficile d’accès, cette région se trouve entre l’œsophage et de la trachée.

Objeko passe maintenant à la seconde catégorie du cancer de la gorge. Si on vous parle de glotte, vous devez l’associer aux cordes vocales. Mais oui, vous savez, cet organe que certains ont en or et d’autres pas. Qu’il soit situé sur ou dessus, c’est toujours une catastrophe pour celui qui a choisi le chant comme plan de carrière. Quant à la maladie qu’on surnomme « supraglottique », elle se repère facilement à cause des problèmes récurrents de déglutition abordés en introduction.

Qu’est-ce qui dégrade la gorge ?

On ne le sait pas toujours, mais la consommation de tabac peut entrainer le cancer de gorge. Généralement, on pense que cela n’arrive qu’aux autres. Même l’animateur mythique de TF1 Jean-Pierre Pernaut se croyait épargné. A cause du stress, Objeko vous rappelle qu’il était arrivé à deux paquets par jour. Hélas, parti rejoindre les étoiles en quelques mois, l’ablation de sa première tumeur ainsi que les traitements n’ont pas réussi à le sauver. Donc, plus que jamais, ne touchez jamais à cette première cigarette. Vous pourriez devenir accro plus vite que vous ne le pensez.

Objeko ne le dira jamais assez. La modération doit être présente à chacune de vos actions. C’est pourquoi, pour éviter l’apparition du cancer de la gorge, nous vous recommandons de diminuer votre consommation de boissons pour adultes. Un à deux verres par jour suffisent largement à rester en bonne santé. Souvent associé à la France, le bon vin demande des années de préparation et de test. Ce n’est pas Patrick Bruel qui pourra nous dire l’inverse. Plus que les droits d’auteur de ses nombreux tubes, il semble motivé à transmettre ses oliviers et ses vignes à ses deux garçons. Par contre, on ne sait pas encore si sa cuvée Augusta arrivera à convaincre les sommeliers. Suite au prochain numéro !

Michael Douglas a testé le papillomavirus. Le moins que l’on puisse, c’est qu’il a eu de la chance d’être traité tout de suite et par les meilleurs chirurgiens. Sinon, qui sait ce qui se serait déroulé ! Selon les experts du cancer de la gorge consultés par Objeko, l’association de partenaires multiples dans son carnet de bal avec le tabac est dramatique.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chantal 🎗 (@chant. clar)

Si vous privilégiez les aliments antioxydants dans votre assiette, vous devriez diminuer de moitié le risque de développer un cancer de la gorge. Souvent fruits ou légumes, on n’hésite pas à édulcorer nos recettes. Prenez soin de vous et à bientôt pour d’autres conseils !