Cancer du côlon : ces 4 signes révélateurs doivent absolument vous alerter

Le cancer du côlon est le second cancer le plus meurtrier dans l'hexagone. On vous donne les 4 signes qui doivent vous alerter.

© Par Nathalie-cuisine za-Cancer du côlon : ces 4 signes révélateurs doivent absolument vous alerter

Cancer du côlon, de plus en plus fréquent dans l’hexagone !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @vivre_avec_un_cancer_du_colon

Le cancer du côlon est aussi appelé cancer colorectal. Cette maladie fait partie des cancers les plus récurrents et représente la seconde cause de mort de cancer dans l’hexagone. En première position, le cancer du poumon est le plus meurtrier. Par contre, sachez que votre cancer du côlon est repéré tôt, il pourra se soigner dans 90% des cas. À savoir, dans 7 cas sur 10, il est situé au niveau du côlon et dans 3 cas sur 10 au niveau du rectum.

Votre hygiène alimentaire a beaucoup de responsabilités dans cette maladie. En effet, votre consommation d’alc**l, de tabac, de graisses animales augmente le risque d’attraper ce cancer. À l’inverse, les fibres, c’est-à-dire les légumes et les fruits, vous protègent. En dehors de ces facteurs, il existe aussi des raisons génétiques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MEDISUR (@medisurfrance)

Ainsi, afin de vous sensibiliser, on vous partage les 4 signes qui doivent vous alerter. En effet, si vous souffrez des symptômes ci-dessous, rendez-vous chez votre médecin traitant sans plus tarder afin qu’il puisse vous orienter vers les spécialistes compétents.

Cancer du côlon : des problèmes de digestion

Si vous êtes atteint d’un cancer du côlon, il se peut qu’une tumeur maligne se loge dans la paroi interne du côlon ou du rectum. Alors, forcément, vous avez des risques de souffrir de certains troubles du transit intestinal. Par exemple, vous pouvez être victime d’une constipation inattendue, soudaine et qui vous fait souffrir. À l’inverse, vous pouvez aussi subir une diarrhée qui ne s’arrête pas.

Des douleurs abdominales durables et intenses

Le cancer du côlon peut aussi engendrer des douleurs et des maux de ventre. Par exemple, on peut citer les symptômes suivants : ballonnements, crampes, souffrance de l’abdomen. Ces douleurs peuvent durer pendant plusieurs semaines.

Des selles sanglantes

De plus, un autre symptôme courant quand vous êtes atteint d’un cancer du côlon est la présence de sang dans les selles. Ce sont les polypes colorectaux qui entrainent des petits saignements par le rectum. Par contre, il est compliqué de les voir à l’œil nu et il ne faut pas confondre avec le sang provoqué par des hémorroïdes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rose&Tythoo (@deb.rose.79069)

Cancer du côlon : une grosse perte de poids

Si vous êtes victime d’un cancer du côlon, vous n’aurez pas forcément faim. Alors, avec moins d’appétit, vous mangez moins et vous maigrissez. Mais, parfois, la perte de poids est fulgurante. Dans ce cas-là, allez tout de suite voir un gastro-entérologue.