Carburant : découvrez cette astuce méconnue pour économiser sur votre plein

Depuis plusieurs jours, le sujet de la hausse des prix des carburants fait la une de l'actualité. Et pour cause, plusieurs pompes à essence affichent des prix qui sont supérieurs à deux euros pour un litre. Une somme colossale qui met des millions de Français dans l'embarras. Mais grâce à Auto Plus, ces derniers peuvent désormais connaître des astuces pour faire des économies.

© DR

Allez à la pompe le matin plutôt que l’après-midi 

Auto Plus vient en aide aux français en leur donnant les bonnes astuces, celles qui permettent de ne pas se faire avoir et de faire des économies. Par exemple, il est fortement déconseillé de faire son plein après le passage d’un camion-citerne qui remplit les pompes. Pourquoi ? Car en remplissant les cuves, les carburants se mélangent avec la saleté incrustée. Cette saleté se retrouve forcément dans le réservoir des premiers servis. C’est sans risque pour le véhicule, mais vous aurez moins d’essence, tout en payant exactement le même prix. Et le but n’est pas de payer plus pour rouler moins, n’est-ce pas ?

Si vous devez faire le plein, il est également conseillé de le faire le matin. Pourquoi ? Car dans la nuit, le carburant stocké dans les réservoirs se refroidit. Et quand il se refroidit, il est plus dense. C’est alors qu’un litre de carburant équivaut réellement à un litre de carburant. Vous trouvez ça normal ? Peut-être, mais l’après-midi, ce n’est plus le cas. Quand les carburants sont plus chauds, ils sont plus volatiles et ont tendance à s’évaporer plus vite. Vous faites donc le plein avec moins de carburant. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par France 3 Bretagne (@france3bretagne)

Une première baisse des prix des carburants ? 

Il n’y a pas forcément de quoi se réjouir – puisque les prix sont encore très élevés – mais c’est une information à noter. Les prix baissent ! D‘après les chiffres donnés par le ministère de la Transition écologique arrêtés vendredi, le gazole a atteint 1,9755 euro le litre, en moyenne. Le record est établi à 2,1407 euros, un chiffre atteint quelques jours plus tôt. De son côté, le super SP 95 est passé de 2,0825 euros à 1,9737 euros et le super SP 95-E10 de 2,0286 euros à 1,9334 euro. 

Face à la colère des Français qui ignorent comment finir leur fin de mois dans le vert, le gouvernement a décidé d’agir. Des mesures d’aide aux Français ont été prises. A partir du 1er avril, et pour quatre mois, « une remise à la pompe de 15 centimes par litre » s’appliquera pour tous les Français, sans exception. Cette remise, annoncée le 12 mars dernier par Jean Castex, a été élargie au gaz naturel et au GPL. « Total a donné un accord de principe pour aller au-delà de l’effort de l’État », indique le Premier Ministre. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alain De Cal (@bordeauxphotopassion)

Un département Français propose des prix incroyables ! 

On aurait pas cru dire un jour qu’1.6 euros le litre de sans plomb est incroyable, mais face aux hausses, c’est une véritable anomalie. A la Réunion, les français ne sont pas concernés par cette hausse subite des prix. Là-bas, le diesel se négocie à 1.31 euros le litre. Comment expliquer cette absence de conséquence, contrairement à la France métropolitaine ? Il y aurait simplement un décalage de temps par rapport au reste du pays. Le diesel et le sang plomb devraient donc être plus chers dans les jours à venir, mais la Réunion va également bénéficier de 15 centimes de réduction par litre à partir du 1er avril (décision du gouvernement). 

Ces hausses, ont le sait, viennent notamment de la guerre en Ukraine. Depuis l’invasion du pays par l’armée Russe, les répercussions se font ressentir dans le pays. A tel point que ce conflit vient éclipser la campagne présidentielle des candidats aux élections, même si, il faut le reconnaître, cette dernière n’est pas des plus qualitatives. Les débats, quand ils ont lieu, ne sont pas de haut niveau, tandis que les coups bas se comptent eux par dizaines (voir récemment Anne hidalgo qui fait référence à la différence d’âge entre Emmanuel et Brigitte Macron dans les colonnes de Closer). 

Mais l’élection doit avoir lieu malgré tout, et les candidats en profitent pour ajuster leur programme afin de parler notamment de cette hausse du prix de l’essence. Emmanuel Macron part toujours favori, tandis que Marine Le Pen retrouve une deuxième place de choix, devant Jean-Luc Mélenchon, Eric Zemmour et Valérie Pécresse.