Carburants : une pénurie est-elle à prévoir en Europe cet été ? L’alerte est lancée…

Une pénurie de carburant est à craindre pendant la période estivale... On vous partage les informations des experts dans le domaine...

©Photo Renaud Joubert

Comme vous avez pu le constater en faisant le plein de votre voiture, depuis le 1er janvier 2022, le prix du carburant ne cesse de grimper. Quand on analyse le prix de ces derniers mois et l’évolution colossale, les automobilistes français sont choqués. Cela n’est jamais arrivé dans l’histoire. Certaines personnes sont inquiètes, car elles ne savent pas si elles vont pouvoir continuer de supporter cette hausse sur le carburant et continuer de pouvoir aller au travail. Maintenant, un autre problème vient se rajouter. En effet, l’Agence internationale de l’énergie lance une alerte qui ne va pas rassurer les Français sur leur avenir. En effet, des pénuries de carburants pourraient se produire pendant la période estivale dans toute l’Europe… Ce qui coïncide pile-poil avec le départ en vacances…

Une pénurie de carburant à prévoir durant la période estivale?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jaguar Heritage (@jaguar.heritage)

Il y a deux ans, on ne pouvait pas partir en vacances où on voulait, notamment à l’étranger. Cet été, la donne est différente, le virus ne pose plus de souci pour voyager, mais à présent, c’est le carburant qui va nous manquer…

Depuis le 1er janvier, le prix du carburant a grimpé en flèche. Par exemple, en deux mois, celui-ci avait pris une augmentation de 13,29% ! Un chiffre hallucinant ! En effet, au 1er janvier, le prix était de 1,58 euro pour arriver à 1,79 euro à fin février. Une hausse de 21 centimes le litre, soit plus de 6 euros pour un plein de 30 litres et plus de 8 euros pour un plein de 40 litres, selon les informations des journalistes d’autonews.

Est-ce qu’il faut revoir nos plans de vacances ?

Aujourd’hui, le prix élevé du carburant pose toujours un problème pour les Français, mais pire encore, un scénario de pénurie est en train d’être relayé un peu partout. En effet, est-ce possible qu’il n’y ait plus une seule goutte d’essence dans les stations-service ? L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a partagé l’information récemment, quelques semaines avant les départs en vacances. Le directeur de l’AIE, Fatih Birol, a bien voulu donner quelques explications au magazine allemand Der Spiegel. Ce dernier craint que la demande forte pendant la période estivale entraine une pénurie de carburant. En effet, cela va créer des goulots d’étranglement durant les vacances d’été.

Cependant, un autre expert dans les matières premières, Jean-Pierre Favennec, explique qu’il faut rester optimiste :  » Chaque opérateur pétrolier doit disposer de trois mois de stockage. Les stockages réellement utilisables sont un petit peu plus faibles. Mais disons qu’on a facilement un mois et demi ou deux mois de stock devant nous », déclare-t-il.

De nouveaux approvisionnements au niveau mondial

Sur le plus long terme, l’embargo européen sur le carburant russe va engendrer une nouvelle direction pour les approvisionnements au niveau international. « Vraisemblablement, les Russes vont vendre davantage de pétrole en Chine et en Inde. Les Indiens et les Chinois auront besoin d’un peu moins de pétrole au Moyen-Orient ou en Afrique par exemple. Et c’est donc du pétrole qui va devenir disponible pour les Européens », continue d’expliquer Jean-Pierre Favennec.

Le prix du carburant va continuer d’être élevé

Par contre, la situation tendue sur les prix du carburant ne va pas s’arrêter de sitôt. En effet, selon les informations du dirigeant de l’AIE, la crise énergétique actuelle est « beaucoup plus importante » et va durer beaucoup plus longtemps que les chocs pétroliers qui se sont produits dans les années 1970. C’est le moment de vous mettre au vélo ou aux transports en commun…