Carla Bruni se retrouve dehors « en pyjama » : son embarrassante anecdote qu’elle a vécu l’Élysée

Dans l’émission On ne répond plus de rien sur RTL, Carla Bruni a raconté une anecdote à peine croyable. Découvrez vite ce qui lui est arrivé quand elle était Première Dame !

Carla Bruni se retrouve dehors « en pyjama » : son embarassante anecdote qu’elle a vécu l'Élysée
© Getty Images

Samedi 9 octobre 2021, Karine Le Marchand et Jeanfi Janssens ont invité Carla Bruni au micro d’On ne répond plus de rien sur RTL. L’épouse de Nicolas Sarkozy a joué la carte de la transparence en livrant un instant de vie très décalé !

Carla Bruni, certains magazines l’ont parfois présentée comme “une nunuche”. “Les médias disent une chose et son contraire, et souvent des choses imaginées. Mais, curieusement, ça n’affecte pas tellement ce que les gens pensent. Je m’en suis rendu compte il y a des années, quand, dans un aéroport, une dame m’a demandé de signer un autographe sur un article. Je lui ai dit : « Vous voulez que je vous dédicace cet article épouvantable sur moi ? » « Oh, je ne l’avais même pas lu… Je trouve la photo jolie ! » Et j’ai signé : « Bien amicalement, Carla Bruni » sur un tissu de mensonges futiles.”, rétorquait-elle au magazine Elle. Elle était alors Première dame de France.

On discute de tout, on a un lien très fort, donc on s’influence mutuellement.”

A l’époque, nos confrères du magazine Elle voulaient savoir si elle avait de l’influence sur le Président de la République, Nicolas Sarkozy. “On discute de tout, on a un lien très fort, donc on s’influence mutuellement.”, répondait alors l’ex-mannequin. “Mais je ne pense pas avoir d’influence sur les décisions qu’il prend. J’incarne du mieux que je peux cette fonction de Première dame, mais je sais ma place et je n’en sors pas. Chacun son rôle, chacun sa spécialité.”

Et de poursuivre : “Je suis musicienne, pas mon mari. Je lui fais écouter mes musiques, mais je ne lui demande pas son avis sur une ligne de guitare. Et je ne lui donne pas le mien sur sa politique. Tout au plus je peux exprimer une sensibilité. On m’a prêté une influence que je n’ai pas, que je ne veux pas avoir, qui ne me correspond en rien. Je ne suis même pas intervenue à l’Elysée en tant que maîtresse de maison. Bernadette Chirac avait changé les rideaux de ce bureau. Je les trouve très bien ainsi. Nous sommes dans un palais de la République, je n‘en suis qu’une occupante temporaire et chanceuse.”

« J’aime être reconnue et j’en ai besoin »

Aujourd’hui, toujours folle amoureuse de son mari, Carla Bruni parle ouvertement du secret de la longévité de son mariage. D’après elle, elle partage avec son époux la lumière du succès. C’est en tous cas les propos qu’elle a tenu lundi 27 septembre dernier pour le magazine Égoïste.  « J’ai adoré ce métier et c’est vrai, j’aime la reconnaissance. J’en retire une satisfaction profonde. J’aime être reconnue et j’en ai besoin. Être connue, ça ne me gêne pas du tout, au contraire, j’adore ça. C’est un trait commun que je partage avec mon mari. Nous sommes des mendiants de reconnaissance. J’ai l’impression que lui et moi avons le même narcissisme », a-t-elle en effet reconnu.

Samedi 9 octobre 2021, au micro de l’émission On ne répond plus de rien sur RTL, Carla Bruni a fait d’autres confidences. Mais bien plus décalées ! L’animateur a voulu savoir si l’on pouvait sortir de l’Elysée sans se faire remarquer des gardes. Carla Bruni a alors enchaîné sur une drôle d’anecdote !

Une histoire des plus loufoques

« Il faut savoir que vous pouvez passer par toutes les portes de côté et il y a également un parking par lequel vous pouvez passer incognito. Et là vous sortez rue du cirque. Il y un autre parking de l’autre côté de l’avenue Marigny qui communique avec le parking de l’Elysée. Mais la chose drôle c’est que les portes se ferment de manière irréversible. Un soir, une de mes collaboratrices avait travaillé tard et à minuit elle m’a dit de venir en bas au bureau pour boire une camomille. Je suis donc descendue en pyjama de l’appartement privé, je l’ai pas vue dans son bureau. Donc je suis sortie dans la courette, la porte s’est refermée. Et là j’ai du passer par la cour d’honneur en pyjama ! », a-t-elle ainsi lâché.

 

 

 


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.