Carla Moreau: Manipulation, chantage, sommes astronomiques, elle explique tout pour la 1ère fois !

Ce lundi 8 mars dans Touche pas à mon poste, Carla Moreau est revenue sur l'affaire de la sorcellerie. Elle balance tout.

Source : Instagram

Accompagnée de son avocat, Carla Moreau était présente sur le plateau de TPMP pour livrer sa vérité. Selon la star de téléréalité, une fausse voyante lui a fait du chantage pour lui extorquer d’énormes sommes d’argent. La rédaction d’Objeko va vous montrer tout ce que la jeune femme a pu dire chez Cyril Hanouna.

Carla Moreau accusée puis disculpée

Depuis le 28 février dernier, Carla Moreau est accusée d’avoir demandé à une voyante de maudire sa meilleure amie, Maeva Ghennam et plusieurs autres candidats des Marseillais. Sous le choc, ces derniers n’ont pas manqué de réagir pour, très souvent, l’enfoncer. Mais finalement, surprise, le 6 mars dernier, on apprenait que finalement la victime pourrait être la candidate de télé-réalité. D’après la famille de la jeune femme, elle se serait fait racketter par une fausse voyante, Danae Roux Custode. Très profondément affectée par la situation, la belle blonde a fini par se rendre sur le plateau de Touche pas à mon poste pour raconter ce qu’il s’est réellement passé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Carla Moreau (@carlamoreau_____)

Et avant de dire toute la vérité, Carla Moreau est revenue sur les conditions de son premier appel à la voyante. Elle explique qu’elle l’avait consulté pour la première fois lorsqu’elle avait tout juste 18 ans, un peu par hasard : « J’ai entendu beaucoup de choses sur moi et je veux dire ce qu’il s’est passé depuis le début. J’ai consulté cette voyante à 17-18 ans. Je n’étais pas connue à l’époque. J’ai tapé sur internet ‘voyante sur Marseille’, le premier nom était celui-là. J’ai fait une consultation classique, je trouvais ça rigolo. Et je ne vois plus cette personne« .

Victime de manipulation par sa voyante

Se passe alors quelques mois et c’est quand Carla Moreau participe aux Marseillais, que la voyante est revenue à la charge : « Non je n’ai pas usé de ça pour faire le casting des Marseillais. C’est elle qui m’a rappelé, elle se rappelait de moi. Elle me dit qu’elle a envie de me voir. Je me dis pourquoi pas, je ne vois pas où est le mal » commence-t-elle par dire. Elle explique ensuite qu’elle a eu une petite relation amicale avec sa voyante et c’est là qu’elle commence à lui parler de ses envies. A ce moment-là, elle souhaite être heureuse, avoir un chéri fidèle, de beaux enfants et bien gagner sa vie : « C’était devenu un peu une confidente. Je lui raconte ce qu’il se passe ». 

Lorsqu’elle vient la voir, c’est un piège qui se referme sur elle. D’après Carla Moreau, en arrivant à son domicile, elle découvre une dizaine de personnes : »Elle me dit qu’elle peut réaliser ce que je veux et que je dois formuler des choses qu’elle va me dicter. (…) Le problème c’est que j’ai une pression. Je me suis retrouvée avec ces 10 personnes autour de moi que je ne connaissais pas. J’avais envie de partir mais tant que je ne formulais pas ces choses, je ne pouvais pas partir » explique-t-elle notamment.

Carla Moreau s’excuse auprès des Marseillais

A partir du moment elle a mis les pieds dans la pièce, Carla Moreau ne pouvait plus faire machine arrière. Lors du rendez-vous, la voyante a pris le temps d’enregistrer toutes les conversations, celle qu’on a pu voir il y a quelques jours : « Elle m’a filmée à mon insu. Elle me demande à l’époque 200 ou 500 euros, mais c’était déjà beaucoup pour moi. Je paye pour qu’elle me laisse tranquille et je comprends que je pars dans quelque chose…« . Et effectivement, la jeune femme ne s’était pas trompée.

Evidemment, Carla Moreau termine son propos par s’excuser auprès des ses collègues des Marseillais. En effet, nombreuses sont les personnes qui en ont voulu à la jeune femme : ″J’ai envie de m’excuser auprès des Marseillais et de toutes les personnes qui ont été impliquées par cette affaire”, commence-t-elle par dire. Elle explique aussi comprendre la réaction de ses camarades : »Je peux comprendre qu’ils aient été énervés. (…) En aucun cas je n’ai souhaité du mal et en aucun cas cette femme n’avait des dons de sorcellerie ou a pu faire des sorts qu’elle leur a envoyés« , a terminé Carla Moreau. A la rédaction d’Objeko, on espère maintenant que la situation s’arrangera pour elle.