Cédric Jubillar : cette terrible maladie contre laquelle sa compagne s’est battue…

La disparition de Delphine Jubillar est encore à ce jour une énigme pour les enquêteurs, qui travaillent sans relâche pour retrouver l’infirmière, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. L’espoir n’est plus de mise, c’est un corps qu’ils souhaitent retrouver. Leur enquête les pousse, un an jour pour jour après la disparition de Delphine, à interroger la nouvelle compagne de son mari Cédric, suspectée de complicité de recel de cadavre.

Cédric Jubillar : ses propos très osés et grossiers balancés aux gendarmes, mensonge ou vérité ?
© Midi Libre

Les demandes de remise en liberté de Cédric Jubillar refusées

Voilà plus de six mois que le mari de Delphine Jubillar est en prison. Il est accusé d’avoir tué son épouse, dont on reste sans nouvelle depuis plus d’un an, et qui a disparu une nuit d’hiver pour ne jamais revenir. En l’absence de corps, les enquêteurs font ce qu’ils peuvent pour résoudre cette épineuse affaire. Et même si aucun cadavre n’a été retrouvé, l’enquête pointe du doigt le mari, raison pour laquelle Cédric se trouve toujours derrière les barreaux, en attendant son procès. 

Jubillar: Ses avocats font ce qu’ils peuvent pour le faire sortir de prison, eux qui pensent que « le dossier est vide de charges et qu’il y a des indices qui ont été construits et ne sont pas des indices au sens juridique du terme« . Comme le rapporte le Parisien, Cédric Jubillar vit cet enfermement comme une injustice : « Je suis à l’isolement, je ne sais même pas pourquoi. On me dit que c’était du fait que l’affaire soit médiatisée, c’est vraiment un calvaire, je ne fais rien de mes journées ». Le père de famille n’a pas changé sa position depuis la disparition de sa femme : « Je conteste toujours. Je suis innocent, je n’ai rien à voir avec la disparition de ma femme, je vous l’ai toujours dit. »

Sa nouvelle compagne placée en garde à vue 

Quatre mois après la disparition de Delphine, en avril 2021, Cédric Jubillar participe avec de nombreuses personnes à une battue, pour espérer trouver des indices ou, mieux encore, le corps de sa femme Delphine. C’est durant cette battue qu’il rencontre Séverine, son actuelle compagne. Cette dernière s’est d’ailleurs confiée au Parisien pour parler de cette rencontre :  « Autour de la mi-avril, nous avons dîné ensemble et notre histoire a commencé. Je me suis attachée à lui et lui s’est attaché à moi« .

Mais ce rapprochement interroge les enquêteurs qui finissent par placer Séverine en garde à vue pendant 36 heures. Elle est accusée de complicité de recel de cadavre. Les enquêteurs la soupçonnent en effet de savoir où se trouve le corps de Delphine. Durant ces longues heures, elle s’entretient avec eux, avant d’être relâchée puisqu’aucune réelle preuve ne permet de la mettre derrière les barreaux. 

Et aujourd’hui, c’est dans un endroit inconnu qu’elle se repose. Toute cette histoire l’a profondément remué, elle qui se remet tout juste d’une maladie. En effet, selon les informations du Nouveau Détective, elle est partie se réfugier à la campagne : « Séverine était allée se mettre au vert, dans un endroit tenu secret, pour souffler après toutes ces émotions« . Dans ce même magazine, on apprend que Séverine est actuellement en rémission d’un cancer, et qu’elle souhaite donc prendre du temps pour elle pour se sentir bien à nouveau, loin de la pression que lui apporte cette affaire très médiatisée. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sept à Huit (@septahuit_off)

Séverine rencontre l’ancien co-détenu de Cédric à plusieurs reprises 

Mais pourquoi donc les enquêteurs ont-ils décidé d’interroger la nouvelle compagne de Cédric, elle qui est entrée dans la vie de l’accusé plus de quatre mois après la disparition de sa femme ? Tout simplement car ils savent qu’elle s’est entretenue à six reprises avec Marco, l’ancien co-détenu de Cédric. Or, d’après les dires de Marco, Cédric a avoué son crime :

« Il aurait d’abord vu un message de l’amant de sa femme avec qui elle textotait. Il a pris son téléphone des mains et a vu les messages. C’est ça qui l’a fait vriller » explique-t-il avant d’affirmer que Cédric lui a dit « qu’il savait où l’enterrer avant les faits ». « Il m’a expliqué avoir suivi sa femme en la géolocalisant, avoir tenté de pirater son téléphone sans succès. Il savait ce qui allait se passer. Il attendait le moment propice pour s’en débarrasser ». 

Séverine a justifié auprès du Parisien ses rencontres avec Marco, avant de déclarer ne plus le voir car elle pense être suivie de près : « C’est pour lever le doute que j’ai montré à Marco où se trouvait la ferme (possible lieu où Delphine serait enterrée, ndlr), pour qu’il aille vérifier s’il y a le corps de Delphine enterré. (…) Cédric ne m’a jamais dit ouvertement qu’il l’a tuée« 


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.