Cédric Jubillar, ses aveux : “Je l’ai enterrée à la ferme qui a brûlé” ! Ses révélations fracassantes

Après la garde à vue de la compagne de Cédric Jubillar, Séverine a fait des révélations qui sèment encore plus le doute. Objeko vous explique les derniers éléments de cette affaire.

© Capture d’écran

Ce 15 décembre 2021, il y a eu un nouveau rebondissement dans le dossier Jubillar. Pour rappel, en juin 2021, Cédric Jubillar a été mis en examen. Maintenant, c’est au tour de sa petite amie Séverine d’être questionnée. Découvrez les dernières révélations de ce dossier.

Cédric Jubillar : l’enquête suit son cours…

Pour rappel, la femme de Cédric Jubillar a disparu il y a tout juste un an, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. La jeune femme avait une vie bien remplie. Elle était infirmière et une maman de deux jeunes enfants. Le couple habitait à Cagnac-les-Mines, une ville dans le Tarn. Depuis cette nuit-là, elle reste introuvable par les forces de l’ordre. Dans ces conditions, Delphine Jubillar est présumée morte. Son époux est le principal suspect dans cette affaire, même si celui-ci continue de dire qu’il est innocent. Cependant, de nouveaux éléments viennent s’ajouter au dossier et ils ne sont clairement pas en faveur de Cédric Jubillar. La justice a dans son collimateur plusieurs personnes, notamment l’amant de Delphine Jubillar ainsi que sa femme et aussi Séverine, la compagne actuelle de Cédric Jubillar.

Le 15 décembre 2021, le journaliste Ronan Folgoas s’est chargé de l’interrogatoire de Séverine. Cette dernière a fait des révélations étonnantes ce 16 juin 2021. En effet, elle aurait avoué que son compagnon avait un comportement très étrange. « Il semble peu impliqué dans les recherches de sa femme, il la dénigre assez régulièrement. Elle-même sent bien que le comportement de Cédric Jubillar est troublant », explique le reporter. La compagne de Cédric Jubillar l’a aussi décrite comme un homme violent et qu’elle est parfois inquiète de ses réactions.

D’ailleurs, il y avait aussi des soupçons avec son fils. « Elle le soupçonne d’être peut-être bipolaire, c’est son mot. Elle trouve aussi qu’il peut avoir des airs peut-être narcissiques, de pervers narcissique », déclare un journaliste du magazine Parisien. Pourtant, celle-ci n’a pas toujours eu ces propos. En effet, la jeune femme l’a souvent défendu en s’opposant aux faits reprochés. Par exemple, six jours avant l’interpellation de Cédric Jubillar, Séverine avait exprimé au magazine Gala à quel point il était un homme bienveillant et doux. Est-ce qu’elle aurait découvert son vrai visage ?

Sous la terre à la ferme ?

Donc, six mois après sa première audition, la compagne de Cédric Jubillar a une nouvelle fois été écoutée par les enquêteurs. Pour ce second interrogatoire, elle a révélé plusieurs éléments qui poussent à penser que le présumé coupable est bien l’auteur de la disparition de Delphine. « Je lui ai posé la question directement : Qu’est-ce que tu en as fait ? Et il me répond : Je l’ai enterrée à la ferme qui a brûlé », déclare Séverine pendant sa garde à vue. Mais, très vite, elle a rassuré les forces de l’ordre en expliquant qu’il s’agissait d’une plaisanterie. Nous ne sommes pas certains que ce genre de blague fasse rire tout le monde…

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas la première fois que Cédric Jubillar tient des propos étranges. Le 13 décembre 2021, BFMTV avait raconté que l’époux de Delphine Jubillar avait fait le malin en affirmant qu’il avait fait le crime parfait auprès de sa petite sœur Enola. Mais, cette dernière avait déclaré qu’elle n’avait plus de souvenir de cette discussion et que s’il a vraiment dit ça, il s’agissait une fois encore d’une blague. Décidément, la dérision fait partie intégrante du caractère du présumé coupable.

Plus de 35 heures d’interrogatoire pour Séverine !

Fabienne Bex, l’avocate de Séverine, a expliqué que sa cliente avait répondu à toutes les questions sur l’affaire. Elle a également informé que l’audition s’était déroulée sans encombre. « La garde à vue s’est très bien passée. La garde à vue est terminée. Les enquêteurs ont exploité tout le temps qui leur est offert par le code de procédure pénale ». Du côté des avocats de Cédric Jubillar, ils se questionnent sur les raisons sérieuses de cet interrogatoire. En effet, c’était quand même la quatrième fois que Séverine était entendue. Tout comme la mère Nadine Jubillar et le beau-père Olivier. Cependant, aucune charge n’avait été retenue contre le couple. Même, la femme de l’amant de Delphine Jubillar, qui s’appelle Cathy a aussi subi un interrogatoire. En effet, elle aurait pu faire disparaître la jeune femme en apprenant que son mari l’avait trompé avec elle.

La compagne de Cédric Jubillar libérée par la police

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Actu-Mag.fr (@actumagfr)

Séverine est enfin sortie, après 38 heures de garde à vue. Elle faisait l’objet d’une accusation grave de « Complicité de recel de cadavre ». En effet, on l’a soupçonné d’avoir vu le cadavre de la femme de Cédric Jubillar et de savoir l’endroit où se trouvait le corps. Mais, elle est ressortie sans aucune charge contre elle. Des fouilles ont été programmées dans les prochaines semaines. Un autre élément met le doute dans cette histoire. Il y a deux versions au sujet de leur rencontre. Séverine raconte qu’elle a rencontré Cédric Jubillar lors d’une battue et qu’ils sont tombés sous le ch*rme l’un de l’autre. Mais, d’autres déclarations expliquent qu’en réalité ce sont des connaissances de longue date. Jusqu’à preuve du contraire, Cédric Jubillar est toujours innocent…