Cédric Jubillar : ses propos osés et très grossiers balancés aux gendarmes, mensonge ou vérité ?

Dans le dossier de la disparition de la jeune infirmière, Cédric Jubillar aurait eu des mots très vulgaire vis-à-vis de son épouse. Lors de ces déclarations aux enquêteurs, il a effectivement employé des termes qui interpellent.

Cédric Jubillar : ses propos très osés et grossiers balancés aux gendarmes, mensonge ou vérité ?
© Midi Libre

Alors que la disparition de Delphine Jubillar n’est toujours pas résolue à ce jour, nos confrères du magazine Paris Match font des révélations étonnantes. Les journalistes rapportent ainsi les déclarations pour les moins vulgaires de Cédric Jubillar, le principal suspect dans ce dossier. En effet, le mari de l’infirmière aurait tenu des propos particulièrement crus au moment de son audition. Objeko vous en dit plus.

Cédric Jubillar : « Delphine m’astique régulièrement le poireau »

Un mystère qui dure

Aujourd’hui cela fait plus d’un an que Delphine Jubillar n’a plus donné le moindre signe de vie. Malgré le travail acharné des enquêteurs, il n’existe effectivement que très peu de pistes pour expliquer la disparition de la jeune mère de famille. Néanmoins, la justice pense déjà détenir le coupable en la personne de Cédric Jubillar. Dès le début des investigations, le compagnon de l’infirmière a ainsi eu un comportement pour le moins suspect. À de nombreuses reprises, il s’est contredit et n’a pas toujours été très clair selon le rapport des gendarmes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BERCRIMES (@bercrimes)

Même si dans un premier temps le procureur de la République se montrait très discret, il a pourtant décidé par la suite de placer Cédric Jubillar en détention. Selon lui, le peintre-plaquiste a donc certainement joué un rôle majeur dans l’éventuel meurtre de sa femme même s’il n’a jamais avoué. En effet, le prévenu continue toujours de clamer son innocence depuis sa cellule. De leur côté, ses avocats ont déjà introduit plusieurs demandes de remise en liberté sans pour autant obtenir gain de cause. Une affaire qui semble donc stagner dans l’attente d’un procès. Néanmoins, Paris Match dévoile aujourd’hui des extraits des déclarations du principal intéressé lors de ces auditions. Des paroles qui en disent plus sur la nature et sur le tempérament de Cédric Jubillar. Objeko vous explique tout dans les moindres détails.

Jubillar: La vraie nature des relations

Au fil des investigations, les enquêteurs avaient découvert que Cédric Jubillar et son épouse étaient sur le point de se séparer. En tout cas, c’était bien le souhait de la jeune femme qui avait fait part de ses intentions à plusieurs reprises. D’ailleurs, elle avait retrouvé l’amour en la personne d’un homme qu’elle côtoyait régulièrement. Mais de son côté Cédric Jubillar affirme que lui aussi continuait à dormir avec son épouse. Autrement dit, ils ne connaissaient pas une relation platonique. D’après ses déclarations, Delphine se montrait même très entreprenante avec lui et n’hésitait pas à se glisser dans son lit à différentes occasions.

Face aux gendarmes, Cédric Jubillar va même beaucoup plus loin en évoquant ses ébats avec Delphine. Il se montre ainsi très vulgaire en parlant du sujet : « Delphine m’astique régulièrement le poireau ». Il ajoute d’ailleurs que le jour de son anniversaire, la mère de ses enfants aurait pris l’initiative de coucher avec lui. Néanmoins, ces propos ne semblent pas correspondre à ce que Delphine Jubillar disait à l’époque. Il existe effectivement des traces de conversations avec son amant dans lesquelles, elle affirme lui être fidèle : « Je ne veux pas te tromper ni passer à la casserole ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Figaro 🗞 (@lefigarofr)

Une investigation approfondie

D’après Ronan Folgoas, journaliste au service police-justice du Parisien, les époux ont donc deux versions des faits totalement différentes au sujet de la nature exacte de leur relation dans la chambre : « Cédric Jubillar prêtant lui avoir maintenu une activité se* uelle très épisodique à l’inverse Delphine Jubillar lorsqu’elle faisait état de sa vie, elle n’a relaté qu’une relation le jour de l’anniversaire de Cédric Jubillar, le 14 septembre 2020. Donc, là, c’est une contradiction, elle est posée sur la table ». Lors de cette évocation dans le podcast Code Source, le reporter laisse donc sous-entendre qu’il existe un véritable antagonisme dans les déclarations de Cédric et Delphine Jubillar. Dès lors une question se pose : où se situe exactement la vérité ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sept à Huit (@septahuit_off)

En tout cas, pour les avocats de Cédric Jubillar, rien ne permet de déterminer que leur client avait des raisons de se débarrasser de sa femme. Ils parlent même d’un dossier complètement vide est totalement insuffisant pour imaginer une condamnation, et même un maintien en détention. Pourtant, le procureur paraît avoir un avis différent puisque le père de famille est aujourd’hui mis en examen pour « homicide sur conjoint ». Toujours incarcéré à la prison de Seysses, Cédric Jubillar attend donc son procès. Des audiences qui pourraient ainsi permettre aux proches de la disparue d’obtenir plus de détails sur les circonstances de cette disparition, mais également sur l’éventuel décès de la jeune toulousaine. Du moins, c’est l’espoir qu’ils ont tous après plus de douze mois d’incompréhension et de doutes.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.