Céline Dion: Ce jour où elle a pleuré avec son mari René à cause de Jean-Jacques Goldman

Une belle amitié unit les deux chanteurs. Jean-Jacques Goldman, totalement sous le charme de la voix de l’artiste canadienne, a décidé de lui écrire un album entier et de travailler avec elle pour poser sa voix. Et une chanson en particulier a tant touché la jeune femme qu’elle a pleuré dès la première écoute. Un choc pour le parolier qui ne s’attendait pas à une telle réaction.

Céline Dion pète un plomb, cet énorme craquage hors de prix fait scandale
© Bestimage

Une collaboration historique 

Depuis 1983, Céline Dion est une artiste reconnue en Europe. Son titre D’amour ou d’amitié a connu un beau succès, mais c’est surtout en remportant l’Eurovision en 1988 avec Ne partez pas sans moi qu’elle connaît un grand succès. Elle est repérée par René Angelil qui devient son compagnon, mais également l’homme qui gère sa carrière. Avec réussite. Quelques années plus tard, en 1993, son titre Ziggy passe chaque jour à la radio. Sa belle voix touche ses fans, mais également d’autres artistes. Et ce fut à l’époque le cas de Jean-Jacques Goldman, qui est tout simplement tombé sous le charme de la chanteuse. 

Le chanteur et parolier entre alors en contact avec Céline Dion pour lui proposer de rejoindre la troupe des Enfoirés au Grand Rex. Sur scène, ils échangent notamment un duo, le titre Là-bas. A ce moment-là, le coup de foudre artistique s’opère et Jean-Jacques Goldman décide tout simplement d’écrire un album entier à la chanteuse, particulièrement touchée par ce beau cadeau. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Céline Dion (@celinedion)

D’eux, l’album francophone le plus vendu de l’histoire 

En 1995 sort le quinzième album de Céline Dion, intitulé D’eux, intégralement écrit et réalisé par Jean-Jacques Goldman. Certifié disque de diamant l’année de sa sortie, il est aujourd’hui l’album francophone le plus vendu de l’histoire. Il est notamment porté par une chanson culte, Pour que tu m’aimes encore. Ce tube connaît un succès retentissant puisqu’il reste douze semaines en tête des meilleures ventes. Elle est aussi la chanson la plus diffusée de l’année 1995 par les radios françaises. 

Aujourd’hui encore, tout le monde connaît cette chanson. Et dès la première écoute, Céline Dion a été séduite, à tel point qu’elle en a tout simplement pleuré. Lundi 9 août, le journaliste Eric Jean-Jean a raconté cette anecdote sur RTL : « À la première écoute, Céline Dion et son mari sont tellement touchés qu’ils se mettent tous les deux à pleurer, à la grande surprise de Goldman, qui n’avait pas imaginé qu’elle aurait un tel impact sur eux« . 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Céline Dion (@celinedion)

Une collaboration qui se poursuit en 1998 

Véritables âmes-soeurs artistiques, les deux chanteurs ont décidé d’unir à nouveau leur talent avec l’album S’il suffisait d’aimer, sorti en 1998. Alors que pour l’album D’eux, Jean-Jacques Goldman souhaitait que Céline Dion pose sa voix et chante avec simplicité (il lui avait demandé de chanter comme si elle tenait un bébé dans ses bras), il laisse ici la chanteuse chanter à sa façon, ce qui explique la voix de cette dernière prend bien plus de place. 

Le succès est une nouvelle fois au rendez-vous. Dans le monde, l’album s’écoule à 4 millions d’exemplaires, dont près de 1.5 million en France. L’année de sa sortie, il est certifié disque de diamant. Récemment sur Twitter, Céline Dion a partagé un vieux souvenir en vidéo, celui de l’enregistrement de la chanson On ne change pas. On voit les deux artistes collaborer et notamment Jean-Jacques Goldman pointer une erreur de prononciation chez la chanteuse. Elle disait en effet « son rengaine » au lieu de « sa rengaine ». 

On peut dire que la chanteuse se sentait bien avec Jean-Jacques Goldman et que ce dernier a toujours réussi à trouver les mots justes pour les chansons qu’il écrivait pour elle. Car Céline Dion n’a pas toujours apprécié les chansons qu’on lui demandait d’interpréter, même les plus célèbres. La bande originale de Titanic, par exemple, n’était pas du tout au goût de la chanteuse. Pourtant, cette chanson figure sans aucun doute dans la liste des tubes les plus célèbres de l’histoire. A l’époque, c’est René Angelil qui avait convaincu sa femme de l’importance d’enregistrer un tel morceau. Et il ne s’est pas trompé. C’est Elisabeth Reynaud qui a rapporté cette anecdote : « René a eu de l’instinct, et a réussi à imposer à Céline ce qu’elle ne voulait pas. En studio, elle faisait de grands gestes type ‘je te coupe la gorge si tu me fais chanter ça’. Et finalement, ce fut un succès planétaire« . 


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.