Céline Dion : ce moment cauchemardesque lors d’un banquet, « Elle a cru que sa tête allait éclater »

Samedi 26 février, sur France 2, les fans de Céline Dion ont découvert une incroyable anecdote à propos de la diva.

© Joseph Martinez / PictureLux

Samedi 26 février, France 2 offrait à ses téléspectateurs une émission spéciale nommée « 40 ans de chansons de Céline Dion : les stars chantent pour le Sidaction« . A cette occasion, la chaîne en a révélé un peu plus sur la vie de la diva. Et notamment sur cette soirée où elle pensait que sa tête allait exploser !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dionatics Brazil (@dionaticsbrazil)

Céline Dion est sans conteste la diva la plus respectée au monde. La veuve de René Charles a récolté de très nombreux prix tout au long de sa carrière. Des Grammy Awards aux Oscars en passant par les Victoires de la Musique, elle a en effet reçu les plus belles récompenses. Il y a plus de 40 ans, elle remportait au Japon deux Yamaha Award, en 1982. A cette époque, la jeune femme s’est également illustrée dans un concours de chant au Japon avec le titre Tellement d’amour pour toi. Elle est repartie avec le grand prix de Tokyo et le prix spécial de l’orchestre. Mais quelques jours plus tard, il lui est arrivé quelque chose dont elle se souvient encore !

A 53 ans, l’artiste vit un tournant dans sa vie.

Céline Dion a bâti une réputation d’artiste ultra-talentueuse et sans faille. C’est en 1997 qu’elle émeut le monde entier en interprétant le titre «My Heart Will Go On» du film Titanic. Mais derrière ce succès planétaire qui continue d’attirer les foules à Las Vegas, se cache une part d’ombre que peu de monde soupçonne. Car c’est un lourd secret familial que Céline Dion a tenté de cacher toute sa vie.

A 53 ans, l’artiste vit un tournant dans sa vie. Veuve, malade, de plus en plus éloignée de son fils Céline Dion ne va pas très bien. Il faut dire qu’elle a perdu deux êtres chers : son mari et sa mère. Avec cette dernière, ça ne s’est pas toujours bien passé. Car Céline Dion naît en 1968 dans une fratrie de 14 enfants. Et elle n’est pas une enfant désirée car sa mère n’avait pas l’intention de tomber enceinte d’elle. Cette blessure, elle la gardera toute sa vie même si sa mère ne l’a ensuite jamais reniée.

Et c’est avec sa mère que Céline Dion a vécu ce terrible moment. La diva a vraiment cru que sa tête allait exploser ! Cette anecdote nous vient de Georges-Hébert Germain. Ce dernier a en effet écrit une biographie officielle de Céline Dion en 1998. « Quelques jours après le festival, Céline a interprété cinq chansons lors d’un grand gala où se trouvaient des ambassadeurs, des hauts fonctionnaires et des ministres du gouvernement japonais. Au banquet, elle était assise avec sa mère à la table d’honneur.”, a en effet indiqué Georges-Hébert Germain dans son livre.

Céline Dion : Sa terrible mésaventure au Japon !

Et d’ajouter : “Après une petite soupe lourdement parfumée qu’elle avait réussi tant bien que mal à avaler, on lui apporta de ce qu’elle craignait, du poisson cru, avec des herbes, un peu de riz, d’étranges sauces (…) et croyant qu’il s’agissait d’une purée de pois semblable à ce qu’il [son manager René Angélil, NDLR] lui avait déjà fait goûter dans les restaurants libanais, elle a pris une pleine bouchée de moutarde wabasi. Elle a cru que sa tête allait exploser. A travers ses larmes, elle voyait toutes les têtes se tourner vers elle, effarées…« , a-t-il poursuivi.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Vanessa Paquete (@celinedion_vintage)

Encore jeune, Céline Dion ne connaissait en effet que la cuisine traditionnelle québécoise. Elle adorait notamment « la bonne grosse cuisine familiale » préparée par Thérèse comme des « pâtés et tourtières, hachis, bouillis, pain de viande« . Pour lui faire passer le wasabi, « on lui offrit de l’eau, du saké, du coca, du sucre… Dès qu’elle eut repris ses esprits et expliqué par le truchement de son interprète de ce qui s’était passé, il y eut un fou rire général« , a ainsi fait savoir le biographe. « Elle fut la reine de la soirée. Ses voisins, ravis, pleins de sollicitude, s’employèrent à lui vanter les trésors de la cuisine japonaise« , termine enfin le biographe.