Ces 100 applications populaires envoient vos données en Russie, méfiez-vous

50 000 applications dont 100 en France, envoient des données en Russie...

©PAR ROMAIN POMIAN-BONNEMAISON

C’est une information inquiétante que nous dévoile le Financial Times. Dans une récente enquête nos confrères ont découvert que plus de 50 000 applications transmettent les données personnelles de leurs utilisateurs à la Russie. Dans le lot, il y a pas mois d’une centaine d’applications françaises. Dans cet article, la rédaction d’Objeko, va vous faire la liste. Vous êtes prêts ?

Peut-on faire confiance à Yandex ?

Vous le savez sûrement, lorsque vous téléchargez une application, vos données personnelles, ne vous appartiennent. Même si ce n’est pas au goût de tout le monde, c’est malheureusement le cas. Et ce que nous allons vous raconter maintenant, va vous faire froid dans le dos. En effet, des chercheurs ont mis en évidence que près de 50 000 applications envoient des données recueillies auprès de millions d’utilisateurs d’applications en Russie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Andrey Loginov (@andorus911)

Comment c’est possible ? Et bien, c’est très simple. AppMetrica est l’intermédiaire qui va vous faire mal. Pour rappel, c’est un kit de développement commercialisé par Yandex, un moteur de recherche concurrent de Google en Russie, notoirement proche du Kremlin. D’ailleurs, l’entreprise le reconnaît volontiers. Son SDK collecte plusieurs données, telles que le type d’appareil, le réseau ou encore l’adresse IP.

Yandex, proche du Kremlin, minimise les faits

Une pratique qui soulève de nombreuses questions, justement à cause des liens entre Yandex et le gouvernement russe. Le Google Russe précise que ces données non personnalisées et très limitées, ne permettent pas d’identifier ni de suivre un utilisateur : »Bien que théoriquement possible, il est en pratique extrêmement difficile d’identifier les utilisateurs uniquement sur la base des informations collectées ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par WN Events (@wnconf)

Certes, ce n’est pas Yandex, qui vient d’inventer le siphonnage de données. Mais on aimerait tout de même savoir où vont nos données. Malheureusement, l’entreprise dédramatise l’impact de cette collecte. Après tout, cet outil SDK « fonctionne de la même façon que d’autres logiciels internationaux » tel que Google Firebase, trouvé dans pas moins de 2 millions d’applications Android. Alors c’est pas faux, mais ce n’est pas tout à fait vrai non plus.

Quels applications sont en cause ?

Grâce à nos confrères de Numerama, nous savons aujourd’hui la liste complète des applications qui utilisent également AppMetrica. Ainsi, ce que nous pouvons vous dire, c’est que Blablacar fait une apparition dans la liste. Alors la firme s’est bien défendue en affirmant que n’utiliser AppMetrica qu’en Russie, mais tout de même. Autre surprise, l’application RTL est également présente, ainsi que le service de traduction Reverso.

La grande majorité d’entre elles sont des jeux. En effet, ils représentent pas mois de 40 % de la liste. Et forcément vous trouverez dans la longue liste des applications concernées, quelque chose que vous avait téléchargé. On pense notamment à : Stack Ball 3DBubble ShooterHoop Star et le clairvoyant Akinator. Pour voir la liste complète, nos confrères de Numerama ont compilé une liste des applications les plus populaires en France développées via AppMetrica. N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous en avez une.