Ces abonnements et prélèvements inutilisés vident votre compte bancaire, vérifiez vite

Nous sommes nombreux à payer tous les mois un abonnement dont nous ne nous servons plus depuis longtemps. En effet, si nous les oublions, eux ne nous oublient pas et siphonnent nos comptes en banque.

©capture d ecran

Ces abonnements oubliés représentent un important manque à gagner sur le budget mensuel des Français. En effet, d’après nos confrères du journal Le Progrès, ce sont 40% de nos concitoyens qui continent de payer un abonnement dont il n’ont plus l’utilité. Salle de sport, plateforme de streaming, magazine en ligne… La facture mensuelle de ces abonnements peut monter plus vite que l’on ne le croit. Et cela bien que chaque abonnement pris individuellement ne semble représenter qu’une somme dérisoire. Aussi, nos confrères indiquent que cela arrive à beaucoup de personnes de souscrire à une offre pour profiter du premier mois gratuit et d’oublier de résilier l’abonnement ensuite. D’ailleurs, des arnaques peuvent se cacher sous ses prélèvements automatiques. Ces dernières jouent sur cette faille pour générer un maximum de profit. Objeko fait le point avec vous sur ces sujets épineux qui siphonnent nos comptes bancaires.

Ces abonnements qui vident les comptes bancaires des Français

Les prélèvements automatiques font partie de notre quotidien depuis des années maintenant. C’est une façon de précéder qui a tendance à se généraliser et à prendre le pas sur les méthodes anciennes. Auparavant, il était possible de régler ses abonnements tous les six mois en envoyant un chèque par exemple. Aujourd’hui, un simple clic en ligne et quelques renseignements plus tard, nous sommes abonnés sans engagement à toutes sortes de plateformes et de services. Amazon prime, Disney +, Canal +, Netflix, la salle de sport du quartier ou encore le service premium d’applications telles que LinkedIn ou tant d’autres ponctionnent donc nos comptes bancaires. Et nous avons choisi de payer pour leurs services. Cependant, près de 40% des Français oublient certains de leurs abonnements. Ils ne s’en servent plus ou presque plus et continuent pourtant de payer pour ces services.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Disney+ FR (@disneyplusfr)

Parfois, la raison est donc que le premier mois était offert. Mais ils oublient de résilier en temps et en heure et se retrouvent engager sur une courte période. D’autres fois, ce sont simplement des dépenses que l’on juge acceptables parce qu’elles ne représentent que quelques euros. Or, le cumul de ces abonnements peut prendre des proportions importantes. Enfin, ce sont parfois des arnaques bien ficelées qui se cachent derrière un simple achat. En pensant profiter d’une promotion ou d’un apparent bon plan, des consommateurs souscrivent sans le savoir à des abonnements mensuels. Si les annuler est facile, se faire rembourser les prélèvements déjà effectués peut relever du parcours du combattant. En effet, même en étant vigilant, il est possible d’être victime de ces procédés qui jouent sur les failles du système.

Mais alors, comment faire pour se prémunir de ces abonnements oubliés, ou mystérieux, qui vident nos comptes bancaires ? Nos confrères du journal Le Progrès prennent appui sur le magazine CNet qui explique comment supprimer ces abonnements « fantômes » ou « cachés » en quelques clics. Objeko précisera que cela ne concerne que les abonnements souscrits via l’Apple Store ou le Google Play de votre téléphone portable. Pour les autres abonnements, c’est sur son relevé de compte qu’il faudra reconnaître les prélèvements automatiques indésirables des autres.

Comment se débarrasser des prélèvements inutiles ?

Pour lutter efficacement contre ces abonnements indésirables, une méthode radicale existe. Nos confrères du journal Le Progrès et ceux du magazine CNet invitent leurs lecteurs à l’appliquer. Cette méthode consiste simplement à faire opposition auprès de sa banque. Et si les prélèvements continuent, faire opposition à sa carte bancaire est aussi une option. Cependant, rares sont les personnes qui ne craignent pas ensuite de faire face à une charge administrative importante. En effet, renouveler sa carte bancaire peut être fastidieux. De plus, il faudra ensuite s’assurer de réhabiliter les prélèvements « normaux ». Pour payer sa facture d’électricité ou son loyer par exemple. L’autre solution, Objeko ne vous le cache pas, serait finalement de repérer les abonnements indésirables et de les annuler un à un en suivant une procédure toute aussi fastidieuse.

Heureusement, pour les abonnements souscrits via Apple Store ou Google Play, une fonctionnalité des smartphones permet de suspendre les prélèvements à tout moment. Le magazine CNet explique en détails la démarche. Pour les détenteurs d’un appareil iOS, il faut aller dans les paramètres de l’identifiant Apple, dans la section « abonnement » disent-ils. Puis, un bouton reste à désactiver pour suspendre les factures renouvelée mensuellement. Pour les détenteurs d’un appareils Android, c’est dans le Play Store que cela se joue. Dans les paramètres de votre compte Google vous trouverez une section « paiements et abonnements » dans la partie « gérer votre compte Google ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Google Play (@googleplay)