Ces arnaques aux fausses convocations, fraude au CPF… font des ravages sur Internet, attention !

Les internautes sont exposés à toutes sortes de stratagèmes visant à vider leurs comptes bancaires. Avec la crise sanitaire, les arnaques s'adaptent et se répandent sur internet à grande vitesse.

© MAXPPP

Arnaques virtuelles ou arnaques concrètes, difficiles de savoir lesquelles sont les plus dangereuses. En effet, avoir un escroc en face de soi peut sembler plus dangereux que de tomber dans l’un de ses pièges sur internet. Mais ce sont les arnaques en ligne qui font souvent le plus de dégâts. Notamment parce que ces arnaques sont automatisées. De cette façon, elles font un maximum de victimes. Heureusement, plus le temps passe et plus les Français sont au courant des manigances les plus répandues en ligne. Ils apprennent à connaître les arnaques afin de mieux s’en prémunir. Néanmoins, tout le monde s’accorde à dire que la crise sanitaire et les confinements ont fait bondir le nombre des arnaques en ligne.

Les deux d’entre elles qui sont les plus répandues actuellement ce sont les fraudes au CPF et les fausses convocations de la gendarmerie. Et ce sont aussi les plus efficaces. Objeko revient avec vous sur les procédés de ces deux escroqueries qui sévissent en ligne. Nos confrères du journal France TV Info ont fait le point sur les méthodes bien rodées des escrocs de la Toile. Se renseigner sur les leviers de ces escroqueries est le meilleur moyen de s’en protéger.

Les arnaques sur la Toile

Elles sont légion et il faut bien reconnaître que les escrocs ne manquent pas d’imagination. Ils peuvent se faire passer pour un membre de votre famille, votre âme sœur, un compatriote en difficulté ou une personne sympathique désœuvrée. En effet, tous les moyens sont bons pour toucher la sensibilité de la victime. Ensuite, le point commun de toutes les arnaques en ligne c’est le caractère urgent de celles-ci. Certaines feront miroiter un gain tandis que les autres promettent d’éviter des déconvenues.

Les escrocs veulent que les cibles n’aient pas le temps de penser à deux fois. Qu’elles foncent le plus rapidement possibles et permettre alors que le piège se referme sur elles. Et plus concrètement encore, selon les informations de France TV, ce sont plus de la moitié des arnaques qui ont lieu sur internet. En effet, il est sans doute plus rentable pour les escrocs de se faire ainsi passer pour ce qu’ils ne sont pas. De plus, opérer en ligne leur permet de cibler plusieurs victimes en même temps. Mais ne vous y trompez pas, Objeko insiste, prenez votre temps pour déceler les erreurs qu’ils peuvent commettre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Police nationale (@policenationale)

Les fausses convocations judiciaires

Parmi les arnaques les lus répandues en ligne, il faut compter sur les emails frauduleux. Des fraudes qui comptent notamment et massivement des fausses convocations. Des convocations du tribunal ou de la gendarmerie surtout. En effet, elles jouent sur vos états d’âme pour vous inciter à régler des frais. Mais se faisant, elles récupèrent vos coordonnées bancaires et siphonnent vos économies. France TV Info signale que plusieurs enquêtes sont en cours sur ce sujet. Et que la nouvelle vague d’arnaques de ce genre est particulièrement importante.

Ces convocations vont faire croire à leurs cibles qu’elles ont été repérées pour utilisation ou détention d’images à caractère illégal sur leurs ordinateurs. Cette arnaque incite alors urgemment ses destinataires à se connecter sur un site internet (un faux site de la gendarmerie par exemple) pour régler des frais de dossier et leur éviter de se déplacer au commissariat. Enfin, il est quasiment impossible de retrouver leurs traces ou de récupérer l’argent des victimes.

Les arnaques au Compte Personnel de Formation (CPF)

Concernant les arnaques au CPF, les lecteurs d’Objeko ont peut-être déjà reçu des appels intempestifs à ce sujet. Ne vous y trompez pas, ne communiquez aucune information à ces démarcheurs. Pas même votre date de naissance. L’objectif de cette arnaque est d’abord de repérer les comptes personnels de formation qui sont inactifs afin de les siphonner. Avec vos informations personnelles, les escrocs se font passer pour vous et financent de fausses formations pour encaisser l’argent qui vous revient. En effet, ils vont vous proposer de vous accompagner dans les démarches mais en réalité, ils vont s’emparer de votre CPF. Pour palier au phénomène, l’Etat a récemment interdit le démarchage téléphonique concernant les comptes personnels de formation. Ainsi, le réflexe à avoir si vous êtes contactés sur ce sujet doit être de raccrocher immédiatement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Police nationale (@policenationale)

Enfin, il existe d’autres arnaques qui sévissent sur la Toile. Notamment parce que les escrocs parviennent de mieux en mieux à imiter de véritables site internet avec interface de paiement. Soyez donc particulièrement vigilants.