Inflation : c’est la folie des réductions chez Intermarché pour soutenir le pouvoir d’achat des Français

Ce sont plus de 1800 produits de la marque distributeur qui bénéficient d'une nouvelle réduction. A partir du 1er juillet, tous les détenteurs de la carte de fidélité peuvent faire de belles économies.

©glassdoor

L’inflation touche tout le monde et surprend par sa soudaineté. Conséquente directe de la situation sanitaire mondiale (du fait de l’épidémie de covid-19) et géopolitique (la situation en Ukraine), elle met plus d’un français dans une situation très précaire. Les enseignes font en sorte d’attirer les consommateurs, avec des promotions. C’est en tout cas ce que propose Intermarché.

Inflation : des chiffres qui donnent le tournis

Depuis le début de l’année 2022, l’inflation augmente, à tel point que les prix des produits couramment achetés ne cessent d’évoluer à la hausse, d’un mois à l’autre. En mai, c’est une augmentation de plus de 5% qui est notée. La courbe semble similaire pour le mois de juin. Mais ce n’est pas le pire. Les économistes pensent que le pic de cette inflation ne sera pas atteint avant 2023. Les six derniers mois de l’année s’annoncent donc très difficiles pour les français. Surtout quand on prend en compte le résultat d’une étude réalisée au mois de mai.

Selon les données du baromètres CSA Research/cofidis, il manque 490 euros aux français, en moyenne, par mois. C’est la somme qu’il leur faudrait pour vivre plus correctement, sans se soucier de se retrouver dans le rouge. C’est 23 euros de plus que l’année dernière. Évidemment, un nouveau record est établi. 

Les ménages font face à une véritable crise depuis le début de l’année 2022 et la situation en Ukraine. Les répercussions ont été immédiates avec une hausse du prix des carburants, de l’électricité, et du gaz. Mais dans les rayons des supermarchés, c’est la même chose. Quelques centimes en plus par semaine, cela commence à faire beaucoup. Ainsi, si les fins de mois étaient déjà compliquées pour des millions de personnes avant la crise, elles sont aujourd’hui impossibles à gérer, et c’est dans le rouge qu’ils terminent le mois, en attendant leur salaire.

Le geste d’Intermarché pour aider les ménages

Plusieurs enseignes décident d’aider les consommateurs, afin que ces derniers puissent manger à leur faim. En France, il ne serait pas normal de voir des millions de français en situation si précaire qu’ils ne peuvent pas se nourrir. Ainsi, l’enseigne Lidl propose, par exemple , 5% de réduction sur l’ensemble des courses (pour ceux qui ont la carte de fidélité). Une manière de faire comme si l’inflation n’existait pas, puisque cette dernière est de 5%.

Aujourd’hui, c’est Intermarché qui annonce une belle nouvelle aux détenteurs de la carte de fidélité. 1800 produits de la marque distributeur vont bénéficier d’une réduction. De quoi faire de réelles économies.

« En raison du contexte inflationniste exceptionnel que nous connaissons, on évalue l’augmentation du budget de chaque consommateur français à 224 euros pour 2022. Il est de notre responsabilité, en tant que distributeur, d’accompagner et de soutenir nos clients dans cette période de bouleversements qui impactent fortement leurs porte-monnaie« , explique Vincent Bronsard, président d’Intermarché et de Netto, cité par LSA.

Qui sont les Français les plus touchés?

L’inflation ne fait pas de différence entre les riches et les pauvres. Tout le monde est concerné par la hausse des prix. Mais cette inflation a évidemment plus d’impact pour les seconds que pour les premiers, capables de mieux s’en sortir grâce à leur salaire plus important. Avant la hausse des prix, une certaine partie de la population compte ses sous tous les mois. Logiquement, la situation devient compliquée, voire catastrophique dans certains cas.

En règle générale, deux familles sur trois se sont préparées à perdre en pouvoir d’achat dans les mois à venir, plus encore qu’aujourd’hui. Il faut dire que les médias ont largement parlé de cette inflation spectaculaire à venir. Pour autant, même en s’y préparant, il est difficile pour certains de joindre les deux bouts.

Les plus touchés par cette inflation sont notamment les familles monoparentales. Elles sont 78% à déclarer avoir vu fondre leur train de vie ces dernières semaines. Un constat fait également par trois ouvriers sur quatre, tandis que ce sont les jeunes actifs, ceux entre 25 et 34 ans, qui sont le plus bouleversés. Et certains cumulent ces trois profils.