“C’est le prochain scandale” : Olivier Véran, clashé, il fait l’objet de graves accusations concernant les vaccins

Ce jeudi 1er avril, le docteur Martin Blachier n’hésite pas à accuser Olivier Véran de favoriser les vaccins pour certaines raisons bien précises selon lui

"C'est le prochain scandale" : Olivier Véran, clashé, il fait l'objet de graves accusations concernant les vaccins
© Illustration AFP

Voici un sujet qui risque bien de faire scandale. Invité par Europe 1, ce jeudi premier avril, le désormais célèbre docteur Martin Blachier jette en effet un pavé dans la mare. Ce dernier n’hésite ainsi pas à accuser Olivier Véran de ne rien faire pour promouvoir les autotests. Selon le très médiatique médecin, le ministre préfère mettre en avant les vaccins pour des raisons plutôt obscures. Objeko revient donc pour vous sur cette déclaration risquant une fois de plus de créer une vive polémique.

Olivier Véran : Martin Blachier le clashe littéralement, des accusations qui vont faire parler

De véritables insinuations

Sur le plateau d’Europe 1, ce premier avril, Martin Blachier n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Interrogé sur l’évolution du coronavirus et sur les moyens mis en œuvre pour lutter contre la maladie, le médecin ne mâche pas ses mots. Devenu véritablement incontournable sur le sujet, l’homme de science se montre, en effet, très critique. Régulièrement invité sur les plateaux de télévision, il n’hésite pas à prendre la parole et à remettre en cause certains choix gouvernementaux. Face aux micros des journalistes, Martin Blachier évoque ainsi l’épineux sujet des autotests. Il reproche notamment à Olivier Véran de ne pas tout mettre en œuvre pour les rendre rapidement disponibles. Et selon lui, il y aurait une raison précise à ce refus.

Car selon Martin Blachier, les autotests semblent bien une solution pour rapidement diagnostiquer les patients malades et donc éviter les contaminations. Il s’agit en effet d’un système très pratique qui fonctionne par prélèvement nasal. Selon Martin Blachier, la généralisation de cette méthode permettrait de retrouver rapidement une situation beaucoup plus gérable. Et ce, dans un laps de temps très limité. Mais selon lui, Olivier Véran n’en veut tout simplement pas. Ainsi, le médecin favori des plateaux télé dénonce cette attitude :  » On sait qui bloque, on sait que c’est lui « . Mais alors pourquoi un tel acharnement pour bloquer ces autotests. Objeko revient pour vous sur les réactions de Martin Blachier qui mettent directement en cause le ministre.

 » Le prochain scandale de cette crise « 

Très rapidement, Martin Blachier attaque Olivier Véran lors de cette interview. Notamment sur les autotests. Selon le médecin, cela ne fait aucun doute,  » C’est le prochain scandale de cette crise. Il mise trop sur le vaccin « . D’ailleurs, le médecin va beaucoup plus loin.  » Soit il ne comprend pas, et dans ce cas-là, moi je suis disponible pour aller lui expliquer dans son bureau au ministère de la Santé (…) ou alors il veut faire plaisir à d’autres personnes en pensant qu’il a des comptes à rendre aux pharmaciens et aux laboratoires d’analyses qui ont peut-être beaucoup investi. Dans ce cas-là, qu’il leur fasse un chèque, mais qu’il ne nous bloque pas le pays uniquement parce qu’il leur doit quelque chose « .

Un avis très tranché que Martin Blachier avait décidé de partager ce jeudi premier avril avec les auditeurs d’Europe 1. Et surtout une attaque en règle contre Olivier Véran. À ce jour, le ministre n’a néanmoins pas encore répondu à son détracteur. Cependant, il s’expliquait sur le sujet quasi en simultané sur une autre radio. Objeko revient donc pour vous sur les déclarations du ministre de la Santé.

Olivier Véran: Une question de fiabilité

Invité sur les antennes de France Inter, Olivier Véran s’explique ainsi sur le sujet. Si certains se demandaient pourquoi ne pas généraliser plus largement les autotests le proche du président répond. Le ministre de la Santé semble ainsi avoir une réponse toute faite sur le sujet :  » Cela dépend des autotests. Il y a des autotests de très mauvaise qualité qui ont pu être achetés par des gens qui pensaient bien faire « . Le gouvernement serait donc en train d’étudier la question et de résoudre le problème. L’État français aurait ainsi commandé cinq millions de tests  » de très bonne qualité « . Ceux-ci devraient donc arriver rapidement et être mis sur le marché.

Un débat qui intervient le lendemain de la prise de parole très suivie d’Emmanuel Macron. Pour rappel, le chef de l’État prenait ce mercredi 31 mars de nouvelles mesures de freinage. Elles seront étendues à tout le pays, en limitant par exemple les déplacements à moins de 10 kilomètres de son domicile. Il faudra aussi un justificatif pour tout déplacement. De plus, certains commerces jugés comme non-essentiels devront une fois de plus fermer leurs portes. Ces mesures rentrent en vigueur samedi soir et seront appliquées pour une durée de quatre semaines au minimum.

Olivier Véran: Il s’agit ainsi de désengorger les services de réanimation qui connaissent une véritable affluence depuis quelques semaines. Des mesures qui, selon le docteur Martin Blachier, seront inefficaces et insuffisantes. Pour lui, il faut développer les autotests de manière plus rapide. Pourtant, Olivier Véran semble, lui, plus réticent. Pour preuve, le ministre de la Santé expliquait déjà ceci il y a quelques jours au Parisien.  » J’ai essayé les autotests et je peux assurer que ce n’est pas aussi simple qu’on l’imagine ! Un peu moins fiable, il faut d’ailleurs confirmer un résultat positif par un test PCR ou antigénique « . Cependant, sa dernière déclaration contrebalancerait cet avis. Puisque Olivier Véran aurait finalement bien commandé en grande quantité ce moyen de dépistage rapide. Sans néanmoins préciser leur date d’arrivée.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.