Cette astuce de grand-mère est magique pour conserver les concombres plus longtemps

En cette période estivale, le concombre est dans toutes les assiettes. Peu calorique, se mariant parfaitement avec les autres ingrédients d'une salade, on en raffole. Voici une technique pour en avoir toujours en stock !

©par Julie Destouches

Chaque été, le concombre débarque dans nos salades ou dans nos sandwichs. Voici la méthode pour éviter qu’il ne se transforme en glaçon !

Le concombre, notre ami pour la vie !

Passionné de nature, si vous arrivez à en faire pousser dans votre jardin, Objeko vous tire son chapeau. En effet, le procédé décrit dans la vidéo ci-dessus possède au moins le mérite de donner les avantages et les inconvénients de ce type de plantations. Et vous allez vous rendre compte par vous-même qu’il vaut mieux laisser cette tâche aux experts. D’ailleurs, pour les producteurs chevronnés, il n’y a pas de doute possible. Sous une serre, c’est nettement plus rentable. Lui comme pour le client en auront 365 jours par an. Une fois arrivé en supermarché, on le retrouve souvent dans les rayons d’une étrange façon. Emballé dans un film plastique, il semble perdu au milieu des autres légumes. Certes, les oranges et citrons dans leurs filets colorés ont l’air de respecter la même tradition. Donc, au lieu de vous offusquer du  gaspillage inutile car non recyclable, lisez donc le résultat de notre enquête. Ce n’est pas qu’un détail, ça veut dire beaucoup !

Le mystère du concombre enfin dévoilé !

Objeko vient de vous le préciser dans l’introduction. Cultivé sous serre, vous pouvez multiplier par deux la probabilité de récolter un concombre. D’ailleurs, si vous deviez comparer le goût avec un du potager, il n’y a pas photo. Sans doute à cause de la non-présence des pesticides et impuretés de la terre, nos papilles ne détectent plus cette fameuse amertume tant redoutée. En somme, il y a un avantage économique et gastronomique à recourir à la première technique plutôt qu’à l’autre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Bassiot (@le_bassiot)

Hélas, une fois retiré de cette fameuse serre, le concombre a tendance à changer d’aspect rapidement. C’est pour cette raison que les producteurs ont réfléchi puis trouvé un compromis avec les géants de l’industrie alimentaire. Ce légendaire film plastique rend bien des services. De la livraison au supermarché en passant par la mise au rayon jusqu’à l’atterrissage dans le panier de courses du client, il ne variera pas d’un iota pendant au moins dix jours. Tout est une question de rentabilité !

De retour à la maison, comment faire ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cécile Venet (@cecile_venet)

Une fois à la maison, on a l’habitude de jeter le plastique et de le placer directement au frigidaire sans trop se poser de questions. Hélas, force est de constater que c’est une grave erreur. En à peine quarante-huit heures, la peau du concombre se durcit et devient compliquée à éplucher. Qui n’a jamais observé que sa chair avait muté en glace nous balance la première pierre. En panne pour notre salade estivale, on tente de composer par un autre ingrédient. Mais rien à faire, si le légume manque à l’appel, c’est une catastrophe !

En cuisine, on a mille et une astuces pour conserver nos achats. Certes, les écolos ont du mal à concevoir qu’on puisse utiliser du plastique sans craindre les retombées pour dame nature. Cependant, avec celle qui concerne le concombre, vous devriez arriver à les convaincre du bien-fondé de ce tuto. Tout ce dont vous avez besoin c’est d’une feuille d’essuie-tout. Généralement employé pour nettoyer la table ou les vitres, il protège le concombre des températures glaciales. Placé dans son bac, il peut ainsi être consommé pendant toute la semaine qui suit sans craindre de se casser une dent à son contact.

Coupé ou entier, on l’adore !

Si vous avez pris conscience de cette astuce trop tard et qu’il est déjà en rondelles, la boite hermétique est parfaite. D’ailleurs, si vous avez eu le malheur d’égarer le couvercle, n’en faites pas une maladie. Objeko a toujours des solutions adaptées. Aussi, on vous recommande de placer une feuille de film aluminium sur le dessus. Non, vous ne rêvez pas. On vous le confirme, cette dernière permet de conserver la chaleur d’un ingrédient qui attend sagement son tour pour être dégusté. Or, dans le cas qui nous occupe, on peut dormir sur nos deux oreilles. Le reste de nos crudités peut patienter jusqu’au lendemain. Bon appétit à tout et à bientôt pour de nouvelles aventures !