Cette banque lance un nouveau prêt à taux 0 : cette condition particulière pour en bénéficier

Le Crédit Agricole d'Ile-de-France propose un prêt à 0 %, plafonné à 50.000 euros, pour les logements respectueux de l'environnement...

© PTZ-Cette banque lance un nouveau prêt à taux 0 : cette condition particulière pour en bénéficier

Lancé par le Crédit Agricole Île-de-France, ce prêt très avantageux, et qualifié de durable. Mais il faut préciser, qu’il est réservé à une certaine catégorie de logements. Laquelle ? Et comment ça fonctionne exactement ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Le marché de l’immobilier est tendu

Avec la guerre en Ukraine et l’inflation, le marché de l’immobilier est tendu. Ce qui entraîne par conséquent, une remontée des taux de crédit. Ainsi, si on vous parle d’un taux 0, vous allez forcément sauter sur l’occasion, non ? Mais attention, lisez l’ensemble de notre article, avant de vous emballer. Alors ce que nous pouvons vous dire, c’est qu’il s’agit d’une offre mise en place en toute discrétion par le Crédit Agricole. Plus précisément sa branche Île-de-France.

Mais en quoi consiste-t-il exactement ? Eh bien, ce prêt immobilier, s’inscrit notamment dans la chasse aux passoires thermiques. C’est pour cette raison, qu’il n’est pas destiné à tout le monde. En effet, il est réservé à un type de logement. Ainsi, pour bénéficier de prêt à taux 0, il faut acheter un appartement ou une maison. Mais classé en catégorie énergétique A, B ou C : »Nous avons souhaité encourager les clients faisant déjà le choix d’investir dans des biens à faible émission de carbone et à faible consommation énergétique« .

La banque fait la chasse aux passoires thermiques

Il faut préciser, que ce prêt est conditionné à certains facteurs tout de même. Ce que nous pouvons vous dire, c’est qu’il est notamment plafonné à 10% du financement du demandeur. Et dans la limite de 50.000 euros, évidemment. Des chiffres qui s’expliquent par l’emprunt moyen constaté dans la banque. D’après le directeur, il s’élève à environ 300 000 euros. Enfin, le document prouvant la classe énergétique du logement doit aussi être annexé au compromis de vente.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Capifrance (@capifrance)

La chasse aux passoires thermiques est donc officiellement lancée. Et si le Crédit Agricole d’Île-de-France propose ça, ce n’est pas pour rien. Il faut dire que c’est le département qui compte le plus de passoires thermiques. Sept communes figurent dans le classement des villes les moins isolées, dont Paris (24%), Saint-Denis (22,3%) ou encore Argenteuil (21,8%). En plus de cela, seulement 26% de transactions faites en Ile-de-France l’étaient sur des logements classés en A, B ou C.

Pas d’augmentation de loyer pour les logements F ou G

Banque: pour information, les bailleurs de logements notés F ou G dans leur diagnostic de performance énergétique, ne peuvent plus augmenter leur loyer. Et ce, depuis août dernier. S’ensuivra l’entrée en vigueur d’autres réglementations prochainement. On pense notamment à des interdictions de mise en location à partir de 2023. Et ces actions ne sont pas inutiles. En effet, elles vont permettre à inciter les propriétaires à rénover leur logement. Ou alors à porter leur dévolu sur des biens ayant une basse consommation d’énergie. Pas mal, non ?