Cette dispute entre le prince Harry et son père, qui a effondré Lady Diana! C’était chaud

Le jeune prince Harry aurait bien eu du mal à accepter la séparation de ses parents.

© Agence / Bestimage

À l’époque où Lady Diana était encore de ce monde, une violente dispute a éclaté entre le prince Harry et son père. Une dispute qui a fait pleurer la princesse d’après ce que l’on sait. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko va vous en dire plus sur le sujet. Vous êtes prêts à tout savoir ?Eh bien, c’est parti.

Une histoire d’amour compliquée entre Lady Diana et Charles

Le 29 juillet 1981, près d’un milliard de téléspectateurs dans 74 pays ont pu assister au mariage du prince Charles, héritier du trône britannique, avec Lady Diana Spencer. Leur premier enfant, le prince William, est né en 1982 et leur deuxième, le prince Harry, en 1984. Malheureusement, cette histoire d’amour n’aura pas été une franche réussite. On apprendra quelques années plus tard, que la princesse de Galles ne se faisait pas à sa nouvelle vie, subissant trop de pression médiatique, et de la part de la famille royale. À cette période, elle souffre de dépression, d’un baby-blues et même de boulimie.

Au début des années 90, les articles fusent sur l’échec de la vie maritale de Charles et Diana. Les infidélités entre les deux, sont très fréquents. Elizabeth II estime alors que les frasques du couple entachent l’image de la famille royale et demande donc à ce que les deux divorcent au plus vite. Ils négocient alors les accords du divorce qui sera prononcé en février 1996. Après ça, Diana Spencer perd ses titres, à la demande de la reine, mais est autorisée à conserver ses appartements au palais de Kensington.

Harry ne supportait pas voir sa maman pleurer

Le Prince Harry n’a pas été tendre avec son père lorsqu’il était plus jeune, c’est le moins qu’on puisse dire. Andrew Morton, écrivain, nous raconte dans son livre « William and Catherine: Their Lives, Their Wedding », que le jeune homme a été profondément touché par le divorce de ses parents. À la suite d’un accrochage mouvementé, l’auteur nous confie que le fils de Diana a décidé de s’attaquer à son père. Le frère du Prince William, alors âgé de 11 ans aurait hurlé : « Je te déteste, je te déteste, tu fais pleurer maman ».

En comparaison avec les débordements de Harry, le biographe explique que William avait une réaction bien différente. En effet, on apprend que l’aîné était plus compréhensif : »William, sensible et un peu timide, était assez âgé pour absorber la signification confuse et émotionnelle derrière les silences de pierre et les mots durs lorsque ses parents étaient ensemble« . S’il a mieux digéré la séparation de ses parents que son frère, il a toutefois également été touché : »Au moins une fois, il a donné des mouchoirs à sa maman qui était enfermée dans une chambre pour ne pas que quelqu’un la voit pleurer ».

Le prince Harry, très proche de sa maman

Si le divorce était très compliqué pour Harry, la mort de sa maman, était une véritable tragédie pour lui. Tout le monde se souvient du 6 septembre 1996, quand les deux petits, marchaient derrière le cercueil de leur mère en direction de l’abbaye de Westminster. Âgés respectivement de 14 et 12 ans, les héritiers au trône voyaient disparaître celle dont ils étaient pourtant si proches. Il faut le dire, elle avait un lien très spécial avec ses enfants : »Elle avait un lien très spécial avec William et Harry et adorait les embrasser. Son sens de l’humour était l’un de ses plus grands traits de caractère« .

Princesse proche du peuple, Lady Di l’était tout autant avec ses proches et plus particulièrement avec ses enfants. Malheureuse dans son mariage avec le prince Charles, la princesse comblait ses fils d’un amour inconditionnel. Elle était dotée d’un instinct maternel qui n’aura de cesse de séduire les Anglais. De son côté, Harry a toujours du mal à supporter l’absence de sa mère. En 2022, le prince Harry va utiliser ses mémoires pour faire de nouvelles révélations explosives sur sa mère. Il se concentrera sur la mort de la princesse, et sur les personnes qui en sont la cause.