Charlène de Monaco, souffrante, internée : son père Mike Wittstock s’exprime enfin !

L’état de santé de Charlène de Monaco interroge depuis des mois. Alors qu’elle est enfin rentrée en Europe, elle est toujours soignée, elle qui est jugée trop faible. Mais alors que le Palais communique peu à ce sujet, le père de Charlène s’est exprimé dans la presse, tout comme une amie de la princesse. Et les deux discours ne sont pas tout à fait les mêmes.

Charlène de Monaco : son mari le prince Albert a peur pour sa vie !
© Michael Alesi/Bestimage

Charlène de Monaco n’a pas vu son père quand elle était hospitalisée 

Entre le mois de mars et le mois de novembre, Charlène de Monaco se trouve dans son pays natal, l’Afrique du Sud. Si elle s’y rend à l’origine pour assister aux funérailles du Roi des Zoulous Goodwill Zwelithini et pour apporter son soutien aux associations qui luttent contre le braconnage dans le pays, elle tombe malade. La Princesse souffre d’une injection de la sphère ORL et son état de santé se dégrade. Elle est opérée à plusieurs reprises. Elle ne peut pas prendre l’avion pour rentrer à Monaco, son séjour s’éternise donc. Sur Instagram, elle publie des photos. Elle apparaît méconnaissable, amaigrie. Et alors que son père se trouve également dans le pays, il n’a pas vu sa fille, comme il l’a confié dans les colonnes du média You : 

« À nos âges, nous devons être très prudents. Je ne voulais pas non plus l’infecter parce qu’elle avait subi tant de procédures médicales et elle était vulnérable« . Pour autant, il s’entend bien avec sa fille et ses petits-enfants et souhaite immédiatement désamorcer de potentielles rumeurs qui pourraient dire qu’ils ne sont pas en bons termes : « Nous nous sommes parlé régulièrement au téléphone et je parle avec les jumeaux. Nous avons une excellente relation ». 

Le père de Charlène se montre optimiste. Au fond de lui, il sait qu’elle sortira plus forte de cette épreuve, et qu’elle doit cela à son passé en tant que sportive de haut niveau : « Ma fille avait l’habitude de nager 20 km par jour (…) En sachant la façon dont elle s’entraînait, je sais qu’elle est dure et qu’elle s’en sortira et elle en sortira beaucoup plus forte« .

Le discours moins encourageant d’une amie de la princesse

Depuis son retour en Europe, le Palais se montre très secret. Tout juste savons-nous, par le biais de son époux le Prince Albert II, que Charlène a besoin de repos, et qu’elle s’est rendue dans un endroit spécialisé à l’étranger. Le Prince demande aux médias de respecter la vie privée du couple. Et puis, plus rien. Pour une amie de Charlène, qui s’est confiée à Page Six, c’est l’incompréhension qui demeure : 

« On ne sait pas pourquoi le Palais minimise le fait qu’elle ait failli mourir en Afrique du Sud (…) Elle souffre d’une fatigue incroyable. Elle ne dormait pas bien depuis plusieurs jours et elle ne mangeait pas du tout bien. Elle a perdu beaucoup de poids, ce qui la rendait vulnérable à d’autres maladies potentielles« . Charlène reçoit beaucoup de soutien de la part de la sœur d’Albert, Stéphanie. D’après une source, la relation entre les deux femmes aurait toujours été fluide. Dans les colonnes de Paris Match, la princesse a parlé de tout le bien qu’elle pense de sa belle-soeur : « Charlène a l’envergure, le potentiel pour prendre toute sa place auprès de mon frère et jouer un rôle très important pour notre pays. C’est une femme forte ». 

L’ex d’Albert pas tendre avec Charlène 

S’il y en a bien une qui n’est pas proche de Charlène, c’est bien l’ex d’Albert, la mère de son fils Alexandre. 

« Charlène, c’est un sujet que je ne peux pas éviter car on nous met souvent en parallèle. Je n’aime pas qu’on nous compare. Je ne me suis jamais affichée en tant qu’ennemie. Je suis une femme douce. Compte tenu de nos liens respectifs avec le prince, nous aurions dû faire en sorte de nous supporter cordialement. Pendant la période des fiançailles, j’ai vécu des choses qui m’ont alertée et choquée. Elle a, par exemple, changé mon fils de chambre, profitant de l’absence de son père pour l’installer dans l’aile des employés. En tant que mère, je ne trouve pas de mots pour décrire ces agissements« .

Actuellement en train de se faire soigner, Charlène est sans doute loin de ces histoires et souhaite sûrement revenir vite dans la vie de son mari et de ses enfants.


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.