Charlène de Monaco toujours invisible : découvrez son nouveau refuge très protégé

Depuis un an, Charlène de Monaco joue à cache-cache avec les Monesgasques. A cause de soucis de santé gravissimes, sa visite en Afrique du sud dure des mois. Une fois rentrée, elle s'enfuie en Suisse puis à...

© Bruno Bebert / Bestimage

La vie de Charlène de Monaco ne ressemble pas au conte de fées dont on rêve enfant. Or, sans les caméras, elle écrit un nouveau chapitre !

Charlène de Monaco en exil ?

8 mois en Afrique du Sud, 4 autres en Suisse. Si nos calculs sont exacts, cela fait tout juste un an que Charlène de Monaco n’habite plus sur le Rocher. Or, le jour de son anniversaire, bien qu’un communiqué annonce le retour de Madame, le Prince Albert II nuance. Il préfère préciser qu’elle fuit l’agitation plutôt que d’avouer sa faiblesse. Heureusement, il a la solution pour éloigner les démons. Comme lors du premier confinement, l’ancienne championne de natation a libre accès à la résidence secondaire des Grimaldi. Roc Agel. Sans plus attendre, Objeko vous explique les avantages et pourquoi cette situation risque de devenir permanente.

Pour vivre heureux, restons à Roc Agel

Après presque une demi-heure de trajet, le bonheur est au bout du chemin. Comme on peut le voir sur la publication ci-dessus, les beaux-parents de Charlène de Monaco l’ont acheté au moins un an avant la naissance du Prince Albert. Perché dans les montages, ce nid de 56 hectares est magique. Il dissuade les curieux et apaise les tensions du protocole. Quant aux animaux présents sur place, les éléphants de Stéphanie, les poules et autres, ils sont les gardiens de cette forteresse anti-morosité. Par conséquent, les idées noires et diverses crispations sont priées de s’éloigner au profit de la positive attitude.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cote-d’Amouur (@miirage_25)

En pleine nature, Roc Agel représente tout ce que les Grimaldi ne peuvent pas avoir sur le Rocher. Le Prince Albert a tout de suite saisi l’intérêt de l’acquisition de ce bien immobilier d’exception. Pour sa famille, il s’agit d’un « un endroit à la campagne où s’échapper lorsque leurs obligations le leur permettraient, et où leurs enfants auraient la possibilité de grandir plus au calme. » On l’aura compris, c’est donc un sentiment de liberté qui domine. Investi jusqu’au bout des ongles, le couple ira même jusqu’à reconceptualiser l’apparence extérieure, tout ceci allant des plans aux accessoires de décoration. Et Charlène de Monaco alors, qu’y fait-elle ?

Le temps s’est arrêté à Roc Agel

Pour l’heure, aucun journaliste n’a eu accès à la propriété. Et ce n’est pas hasard ! Munie de son appareil photo qu’elle aimait tant, la princesse Grâce a pris quelques clichés devenus immortels. Qui sait, si elle avait pu y établir ses quartiers, peut-être serait-elle encore parmi nous ? Le mystère reste entier. En tout cas, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Albert II a retenu la leçon. Après avoir payé la note astronomique de la clinique de luxe, il envoie directement Charlène de Monaco là-bas sans passer par la case obligations. Quelle délicate preuve d’amour !

Le nouveau havre de paix de Charlène de Monaco ?

Charlène de Monaco ne se laisse jamais faire. Quatre ans après son union, elle décide de changer un peu le style de Roc Agel. Du reste, peu importe le mobilier ou la taille des arbres, elle s’y sent toujours chez elle. La rumeur prétend également qu’elle a reçu les prestataires du mariage sur place. Quelle chance ! Ce que nous aimerons avoir été une petite souris pour assister à ces échanges !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christopher Morris (@christopher_vii)

L’eau est la seconde passion de Charlène de Monaco. Donc, quand elle ne lit pas ou ne jardine pas avec Jacques et Gabrielle, la princesse récupère sa foi en l’avenir. Elle qui avait perdu l’appétit et ne jurait que par ses somnifères retrouve la saveur de tous ces bons moments passés en famille. Ouf, ça devrait aller de mieux en mieux.

Dites, quand reviendra-t-elle ?

Pour fêter la Saint-Patrick, le Prince Albert emmène ses enfants à un récital. À défaut d’avoir Charlène de Monaco sous la peine, il leur fait découvrir ce magnifique édifice. Tel un signe du destin, il porte le nom de leur grand-mère. Dire que la regrettée muse d’Alfred Hitchock nous a quittés il y a (presque) quarante ans. Plus jamais ça !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Water Bike Challenge (@rwbchallenge)

Depuis quelques jours, les Monéasgasques parient sur le retour officiel de Charlène de Monaco face aux obligations du palais. Va-t-elle choisir l’automobile ou cette compétition de natation qu’elle sponsorise ? Pour l’heure, le mystère reste entier. La suite, c’est promis, on vous la racontera dans le prochain numéro d’Objeko !

Merci à nos confrères de Point de vue