Charles Aznavour : révélations fracassantes sur ce qui le faisait souffrir !

Charles Aznavour était un chanteur très populaire durant les nombreuses années de sa carrière. Décédé en 2018, il s'était confié sur certains aspects de sa vie qui l'ont grandement traumatisé et qui l'ont également grandement fait souffrir !

©françaismeme.com

Grand talent de la musique, Charles Aznavour a longtemps souffert de différents aspects de sa vie et de son physique. Bien qu’il soit très renommé en France et dans d’autres pays francophones, il a connu des périodes sombres. Avant son décès, il s’est confié sur ce qui le faisait souffrir, au point de lui rendre la vie quasi impossible ! 

La folle vie de Charles Aznavour !

C’est une voix que de nombreux français et françaises n’oublieront jamais. Connu pour avoir interprété plusieurs chansons, il ne s’est pas arrêté en si bon chemin. 

En effet, Charles Aznavour était une voix que l’on oubliera jamais, et pas seulement en France. Il faut savoir que durant sa carrière, qui a commencé dans les années 1940, il a composé, écrit et chanté plus de 1200 chansons

Un véritable trésor auditif pour certains, puisque ce dernier a chanté dans plusieurs langues. Autrement dit, il a chanté ses chansons en français, anglais, italien, espagnol, allemand, arménien, napolitain, russe et en kabyle à la fin de sa carrière. 

Une carrière digne de ce nom pour le chanteur, qui a su se faire connaître dans de nombreux pays. Une voix qui a su se transporter au-delà des frontières et qui a également permis à ce dernier d’avoir une popularité hors norme. 

Charles Aznavour a également reçu de nombreuses récompenses et de nombreux titres pour ses différents travaux. Il a également été considéré comme divinité de la pop française par Stephen Holden. 

Mais durant sa vie, il a également connu quelques déboires et quelques difficultés. Avant de s’en aller, il s’était confié sur ce qui le faisait souffrir et ce qui l’empêchait de vivre comme il le souhaitait. 

Charles Aznavour au plus mal !

Ce sont 85 années de carrière qui se sont envolées au moment de son départ vers un autre monde. Ayant marqué de nombreux esprits, il a pourtant été victime de nombreuses moqueries pour des caractéristiques physiques. 

Mais pas seulement, bien que sa voix soit désormais une véritable légende dans la musique française, il a également été moqué sur cette dernière.

Souhaitant se faire une place aux côtés de nombreux autres artistes français très renommés, il ne s’est pas laissé faire. C’est en 1955, soit quelques années après le début de sa carrière, qu’il connaît du succès. Cela lui ouvre également les portes de l’Olympia, ce qui propulse sa carrière d’une manière définitive. 

Ses inquiétudes et ses traumatismes du passé sont présents dans sa biographie, parue en 1970. Dans cette dernière, il évoque les moqueries et les contradictions face auxquelles il a dû faire face. 

« Quels sont mes handicaps ? Ma voix, ma taille, mes gestes, mon manque de culture et d’instruction, ma franchise, mon manque de personnalité. Ma voix ? Impossible de la changer. Les professeurs que j’ai consultés sont catégoriques : ils m’ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m’en déchirer la glotte« .

Une personnalité forte et envie de réussir qui lui a permis de connaître la carrière qu’on lui doit. Mais il a également pris une revanche sur sa vie personnelle, en faisant son métier, et en rencontrant le succès qu’il a connu. 

Une revanche sur sa vie ? 

Charles Aznavour est certainement l’un des chanteurs à qui l’on doit de nombreux titres et de nombreux messages. 

Ce dernier s’inspirait de nombreux faits réels pour composer ses chansons, et nul doute ne fait qu’il composait également par rapport à ses expériences vécues

Il a également été un grand ami de Edith Piaf, avec qui il  avait déjà eu une discussion par rapport à son physique : « Nous étions à New York et, un soir, mon nez a été l’objet d’une discussion entre Edith, Eddie Constantine et l’éditeur musical Lou Levy. Ce dernier leur a dit qu’un de ses amis était un formidable chirurgien esthétique. Six jours plus tard, je passais sur le billard. La nouvelle de mon opération a donné lieu à une soirée très arrosée où nous avons enterré “ma vie avec un gros nez” !« . 

Père de deux enfants, il a tout de même vécu la vie qu’il souhaitait vivre. Il a également su être humble face au succès qui lui tendait les bras et a su prendre les décisions au bon moment, sans se voiler la face. 

Décédé en 2018, de nombreuses personnes le garde en mémoire pour ses nombreux titres et messages.