Christian Quesada : Ces nouveaux rebondissements qui glacent le sang, fausses identités, grille de tarifs…

A peine libre, les chroniqueurs de TPMP ont des informations fracassantes au sujet de Christian Quesada. Est-ce que la justice a eu raison de le libérer si tôt ?

© DOC / TF1

Trois ans après sa condamnation, Christian Quesada est un homme libre. Ou presque. Puisque dans TPMP on apprend des choses incroyables !

Le mystère Christian Quesada !

De la télévision à la prison

Pendant les deux derniers trimestres de 2016 et jusqu’à mi-janvier 2017, Christian Quesada fait la pluie et le beau temps sur TF1. En effet, à l’heure du déjeuner, les téléspectateurs sont impressionnés face à l’étendue de ses connaissances. Dire qu’il a failli gagné 200 fois ! D’ailleurs, il figure au livre des records Français puisqu’il est en bonne position en termes de gains.

Hélas, quelques années plus tard, le mythe s’effondre. On apprend dans la presse que Christian Quesada est dans le viseur des policiers. Une mineure porte plainte contre lui pour des faits vraiment graves. Décision est prise de fouiller chez lui à la recherche d’éventuelles preuve de sa culpabilité. Très vite, le ciel tombe sur la tête des fans du jeu Les 12 coups de midi. Le contenu de ses ordinateurs et de ses smartphones ne laissent plus de place au doute. L’homme ne va pas lutter et reconnaît tout ce qu’on lui reproche.


D’ailleurs, le fait que l’affaire soit médiatisée provoque une onde de choc dans le pays. Comment se fait-il que personne n’est rien vu venir ? Démoli par tout le tintamarre, Jean-Luc Reichmann mettra du temps avant d’en parler publiquement. Du reste, comme toujours dans ce genre d’événements fâcheux, d’autres personnes vont sortir du silence. Comme le prouve la vidéo ci-dessus, cette ancienne candidate Emeline n’oubliera jamais ses échanges avec l’homme. Au début, tout se passe bien. Mais une mauvaise chute du champion de midi va lui donner prétexte à des dérapages incontrôlables. Son témoignage sur Christian Quesada glace. Et c’est loin d’être le seul !

Pour finir, l’histoire la plus glaçante à ce jour demeure celle de Melissa. Cette fois, Christan Quesada est passé à l’acte et a voulu avoir un rapport avec la jeune femme. Sauf que ce n’était pas réciproque. Il ne l’écoutera pas et passera tout de même à l’action. Quelle horreur.

Déjà libre ?

Condamné à plusieurs années de prison pour tout ce qu’Objeko vient de vous décrire, Christian Quesada purge sa peine…jusqu’à récemment. Il vient juste s’être libéré pour bonne conduite. C’est la consternation pour le public qui ne comprend pas comment l’État peut relâcher dans la nature un tel monstre.

Pour l’heure, tout le monde guette la réaction de l’animateur de Les 12 coups de midi sur les réseaux sociaux. Celui qui joue aussi Léo Mattei, brigade des mineurs souhaite  de tout cœur protéger les enfants de ce genre d’individu. À l’époque des faits, il faisait ce post révélateur de sa pensée mais aussi de son profond dégoût.

Des nouvelles révélations fracassantes

Grâce à Gilles Verdez et à Guillaume Genton, Objeko a appris des éléments qui accablent encore plus Christian Quesada. « Il prenait des photos de mineurs à leur insu dans la rue afin de se m*st*rber après. Il échangeait les images avec d’autres gens, il les regardait avec des personnes… »

D’ailleurs, manipulateur, l’homme profite de la naïveté de ses followers pour recourir à un drôle de stratagème. Dissimulé sous un pseudo de femme, il arrivait à obtenir des photos de p**tr*ne. En retour, il leur promettait une rencontre avec une immense star de la télévision, à savoir…lui ! Quel égo ! D’ailleurs, cette entrevue ne sera pas gratuite « Pour m*ter c’est 100 balles, pour t**cher c’est 200 balles, pour faire l’*m**r c’est 300 balles« 

Il y a une chose qui arrive à consoler Objeko dans toute cette affaire. Même si Christian Quesada peut circuler librement, il n’a pas le droit de s’exprimer sur ce qu’on lui reproche. C’est déjà ça ! « Il n’est pas autorisé à parler de l’affaire, à sortir de livre, à faire un film, à accorder d’interview pour l’instant et pendant plusieurs années » Ouf ! Au moins, ses victimes n’auront jamais plus à entendre sa voix ni à écouter ses justifications totalement décousues. C’est déjà un bon point dans cet enfer ! Quant à nous, la rédaction d’Objeko espère vraiment qu’il se tiendra à carreaux et qu’il ne recommencera pas de sitôt !