Christophe Willem : cette énorme frayeur due à l’échec de son dernier album

Ce mercredi 11 mai, Christophe Willem a accordé une interview au magazine Gala. Le chanteur est revenu sur son dernier projet, sa collaboration avec Slimane, mais aussi l’échec de son dernier album.

Christophe Willem : gagnant de la Nouvelle Star grâce à la prod ? Révélations chocs 16 ans après !
© mradio

Christophe Willem sort un nouvel album. Son premier single intitulé PS : je t’aime vous dit sûrement quelque chose : les radios le diffusent depuis quelques jours avec succès. A cette occasion, l’ancien candidat de La Nouvelle Star s’est confié dans Gala. On vous dit tout sur ses plus grosses craintes !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christophe Willem (@christophewillem)

Christophe Willem est fier de présenter son titre PS : je t’aime. « Il y a trois lectures. Le titre est adressé au public, un côté « pourquoi tu m’as zappé, tu es passé à autre chose ? », puisque mon dernier projet, Rio, sorti en 2017 n’a pas rencontré son public justement. Il y a la lecture d’une histoire d’amour. Et la dernière lecture, c’est sur l’amour propre. Dans le sens où je sais et je sens que j’ai changé et je dois laisser la personne d’avant pour aller de l’avant, dans le futur. », lâche en effet le chanteur. 

L’arrivée de Slimane a tout chamboulé !

Son dernier album, Rio, n’a pas rencontré le succès qu’il espérait. « La tournée s’est très bien passée et ça m’a réconforté, mais j’ai été frustré de ne pas avoir réussi à faire que l’album soit compris. », explique ainsi Christophe Willem. Il faut dire qu’il ne cache pas sa crainte de l’échec. Et surtout du désamour du public. “Ca a été une peur, mais la peur n’empêche pas le danger. Mon album précédent, Rio, a été plus difficile à porter car il n’a pas trouvé son public.”, résume-t-il ainsi.

Alors, dans ce nouvel album, l’artiste cherche à se dévoiler davantage. “Et ça a été difficile pour moi au début. Pour mon équipe, c’était le titre du retour, et pour moi, c’est impudique. Pour moi, c’était dur de dire ça, d’avoir une certaine vulnérabilité, et de dire que c’était violent d’avoir été rejeté. Slimane me disait que le public recherchait un lien plus intime avec moi et qu’il fallait tomber l’armure.”, confie-t-il ainsi dans les pages de Gala.

Et la grande surprise de cet album, c’est sa collaboration avec Slimane. D’ailleurs, c’est bien simple, ça a tout chamboulé ! “La rencontre avec Slimane a été comme un reset de ce qui était en cours. Tout ce que j’avais fait pour l’album, je l’ai mis de côté. Je m’orientais vers un truc soul, et certains titres étaient en anglais. Ca n’avait rien à voir avec ce qui arrive. Slimane m’a donné l’impulsion pour la suite.”, tient-il en effet à préciser.

Christophe Willem dans l’intime

Et de raconter : “On a fait beaucoup d’essais sur d’autres titres, mais sur l’album, c’est PS : Je t’aime qu’on a décidé de garder. Les autres titres étaient trop éloignés du reste de l’album, et je ne voulais pas me dire ‘Je mets des titres de Slimane car c’est Slimane‘. Je voulais que ça ait un sens. Sur l’album, je n’ai ni écrit ni composé, car je suis toujours dans ce trauma de l’album d’avant où si ce que je dis, c’est pas compris, j’ai pas envie d’écrire. (Il rit) Là, j’ai voulu un album très cru, très franc, et quand c’est moi qui j’écrivais, je me mettais des barrières, j’édulcorais, alors j’ai laissé d’autres écrire mes sentiments, tout en m’impliquant à leurs côtés.”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Christophe Willem (@christophewillem)

Tout évolue et c’est tant mieux ! Même son surnom semble en train de changer ! En effet, pendant la Nouvelle Star, on le surnommait “la tortue”. Mais ce surnom tend à disparaître…Ceux qui m’appellent encore ainsi sont les personnes qui me suivent depuis la Nouvelle Star. Et il y a ceux qui me découvrent et qui me demandent pourquoi ce surnom. Et là, on prend un coup de vieux. C’est marrant de se rendre compte qu’on a une partie de sa vie est passée, et qu’une autre partie commence.” On lui souhaite bon vent pour cette nouvelle vie qui commence !

 


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.