Cindy Lopes « Secret Story » prise en photo chez Pierre-Jean Chalençon, elle s’explique pour la première fois

Cindy Lopes, prise à partie pour avoir fait des photos avec Pierre-Jean Chalençon, s’est enfin expliquée.

Cindy Lopes "Secret Story" prise en photo chez Pierre-Jean Chalençon, elle s'explique pour la première fois
© Stephane Allaman / KCS PRESSE

Dans Secret Story, Cindy Lopes n’avait pas sa langue dans sa poche. Aujourd’hui, elle est toujours la même. Alors quand elle se retrouve mêlée malgré elle à l’affaire des dîners clandestins, la jeune femme n’hésite pas à réagir fermement sur les réseaux sociaux. La rédaction d’Objeko va vous dire ce qu’elle a dit exactement. Vous êtes prêts ?

Pierre-Jean Chalençon dans la tourmente

Tout débute le vendredi 2 avril, lorsque M6 diffuse un reportage qui fait état de dîners clandestins en plein cœur de la capitale. Un des organisateurs, identifié comme étant Pierre-Jean Chalençon affirmait alors avoir « dîné dans la semaine dans deux-trois restaurants clandestins« , où il aurait croisé « des ministres« . Il n’en fallait pas plus pour que tout le monde s’empare de l’affaire, les internautes mais également la classe politique. D’ailleurs, une enquête a été ouverte très rapidement pour connaître la vérité. Voyant cette affaire prendre de l’ampleur, l’ancien acheteur d’Affaire Conclue est revenu sur ses déclarations, en expliquant avoir voulu faire de « l’humour ».

Concernant la présence d’un ministre, Pierre-Jean Chalençon est catégorique, il n’y en a jamais eu pendant sa soirée. Il a notamment déclaré :« Je trouve ça très triste. Bien évidemment, je n’ai jamais organisé aucune soirée clandestine, surtout pas avec des ministres ! J’ai l’impression qu’on essaie de me faire porter le bouc-émissaire. On essaie d’utiliser mon nom pour faire tomber le gouvernement ! ».

Cindy Lopes pousse un coup de gueule contre les internautes

Sur les réseaux sociaux, des photos postées sur Facebook n’ont pas tardé à resurgir. En effet, sur certains clichés, on peut voir Cindy Lopes prendre la pose auprès de Pierre-Jean Chalençon ainsi que Jean-Barthélémy Bokassa. Mais si ça a fait autant de bruit, c’est que ce dernier n’est autre que le petit-fils de Jean-Bedel Bokassa, président et dictateur autoproclamé de la Centrafique à partir de 1966 jusqu’à son reversement en 1979. Suite aux nombreuses critiques, la jeune femme a décidé de réagir et a poussé un énorme coup de gueule contre ses détracteurs.

Cindy Lopes a expliqué qu’en France, il était plus facile de se prendre en photo avec des rappeurs délinquants, plutôt qu’avec quelqu’un qui a bâti sa fortune en travaillant. Elle explique aussi que les enfants n’ont pas a payer pour ce qu’ont pu faire les parents : « En France c’est bien vu de se montrer avec un rappeur délinquant qui roule en belle bagnole payé avec l’argent de la drogue mais par contre un type qui s’est fait sa fortune par son travail, c’est mal ! Ensuite, on va condamner quelqu’un pour les agissements d’un de ses parents, alors qu’en France il y a pas mal de corrompus. Le problème c’est que les gens ont perdu tout discernement, vous irez donc voter avec du brouillard plein la tête ».

Elle prend la défense de Pierre-Jean Chalençon

Si elle a remis tout la monde à sa place concernant ses fréquentations, Cindy Lopes a également rétabli sa vérité et apporté son soutien à son ami Pierre-Jean Chalençon concernant les dîners clandestins. L’ancienne participante à Secret Story a expliqué qu’il n’y a pas eu de dîner et qu’elle avait tout simplement pris un verre chez un ami : « Je suis allée prendre un verre avant 18h chez quelqu’un, on était moins de 6… Rien d’illégal. Mais si c’était dans un 2 pièces, le petit peuple de mouton aurait fermé sa gueule! Je soutiens mes amis et ne tourne pas ma veste« . Ses mots ont touché l’ancien acheteur d’Affaire Conclue, qui a partagé son coup de gueule sur son compte Instagram.

Mais est-ce que les soutiens seront suffisants pour réhabiliter Pierre-Jean Chalençon ? Ce n’est pas sûr. En effet, ce jeudi 8 avril, une perquisition a eu lieu au palais Vivienne, situé dans le deuxième arrondissement de Paris. L’ancien acheteur d’Affaire Conclue, lui, a du quitter les lieux par une porte-arrière, en compagnie d’un membre des forces de l’ordre. Masqué et encapuchonné, il a été emmené pour s’expliquer après l’ouverture d’une enquête pour « mise en danger de la vie d’autrui et travail dissimulé ». Reste à savoir maintenant comment va se terminer l’affaire. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko sera là pour tout vous dire.


Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et de nature très curieux, je m'intéresse à tous les sujets !