Clem : Helena Noguerra évoque ces scènes très gênantes à tourner, elle s’explique

Si les fans de Clem n'aiment pas les spoilers, qu'ils ne lisent surtout pas cet article. En effet, dans les colonnes de Télé-Loisirs, Hélène Noguerra accepte de nous raconter comment elle a préparé son rôle de femme fatale. Elle nous raconte tout !

© Abaca

Fan de Clem, faites attention, la douzième saison risque de vous secouer. Et pour cause, Helena Noguerra chamboule tout sur son passage !

Rebondissement de taille dans ce volet de Clem !

Plus le temps défile, plus Helena Noguerra envahit la grille des programmes. Tout d’abord, Objeko la trouve exceptionnelle dans Le Remplaçant dont on a déjà hâte de découvrir les prochains épisodes. Dans quelques jours, France 3 la met à l’honneur dans Cassandre. Or, la reprise du feuilleton qui occupe tous les esprits, c’est Clem. Après avoir applaudi les performances de Lucie Lucas dans Danse avec les stars, les fans ont entendu dire que la cadette de Lio allait bouleverser tous leurs repères. A fois ange et démon, l’attitude de cette professeur de dessin va faire vaciller l’équilibre de Valentin, mais aussi de son entourage. Interrogée à ce sujet par nos amis de Télé-Loisirs, la comédienne a accepté de dévoiler les coulisses de tournage. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

Rien n’arrive pas par hasard !

Bien avant que TF1 ne lui propose ce rôle dans Clem, ce n’est pas la première fois que Lucie Lucas et Helena Noguerra travaillent ensemble. Si vous avez des doutes, nous vous invitons à regarder la bande-annonce de La Petite Femelle. Très vite, la doyenne de l’aventure a un coup de cœur. Par exemple, elle cite « son énergie, son engagement, sa manière de vivre. » Écologiste jusqu’au bout des ongles, elle réside dans une ferme et accepte d’apposer son nom sur une liste municipale. Et si vous vous posez la question cher lecteur d’Objeko, oui, elle a déjà vu des épisodes de ce feuilleton. À juste titre, elle la définit comme « un objet de la culture populaire qui véhicule des messages très sociétaux. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne)

Sur les photos, l’ambiance sur le plateau semble délicieuse. Et pour cause, Helena Noguerra profite de chaque seconde de ses partenaires dans Clem. Un peu comme une grande sœur, elle avoue avoir été ravie d’endosser cette responsabilité de tous les instants. « J’ai adoré être cette actrice qui a roulé sa bosse et les rassure sur ce qu’on peut faire comme dire « non » par exemple et imposer son avis. » 

Les coulisses de Clem enfin révélées au public

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Chomel (@thomas_chomel)

En lisant le scénario de Clem, elle sait que ça ne sera pas une mince affaire de donner la réplique à Thomas Chomel. Voici comment elle résume les faits. « C’était à la fois intéressant, mais gênant à tourner. » Toujours bienveillante et empathique, elle livre cette petite anecdote qui vaut de l’or pour les fans. Afin de « ne pas [le] mettre mal à l’aise, je lui demandais son consentement à chaque scène contenant des gestes déplacés. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne)

Capable d’analyser en profondeur les tenants et les aboutissants de sa participation dans Clem, elle nous livre sa technique. « Il faut décortiquer une pensée et imaginer une chorégraphie. » Soucieuse, perfectionniste, elle nous avertit que cette expérience a été hors du commun. Son personnage est aux antipodes à ceux qu’on lui confie d’ordinaire (« sautillants, virevoltants, pimpants, pétillants »). On minimise souvent l’importance des accessoiristes. Là, tout s’éclaire. Avec des bijoux et des pantalons pour mettre en valeur sa silhouette menue, elle a à cœur d’associer « la dangerosité tout en lui gardant une humanité. » Pas une mince affaire !

Et maintenant ?

Ayant compris qu’elle va jouer un membre de l’Éducation nationale dans Clem, Helena Noguerra convoque son ami en urgence. Lui qui a l’habitude de lui raconter en détail son quotidien professionnel et de ses étudiants. Amusée, elle déclare. « J’ai vraiment une passion pour cette fonction. J’avais déjà fait des profs et j’adore la transmission que je sacralise beaucoup. » Dans un sourire, elle nous avoue n’avoir pas eu l’ambition de devenir comédienne, mais davantage « psy pour enfants [afin de] accompagner les jeunes. » 

Enfin, pour clore son interview sur Clem en beauté, Helena Noguerra justifie son choix de préserver sa vie privée. Marquée au fer rouge, elle n’oubliera jamais ce paradoxe. « Quand vous débutez, vous êtes contente de parler de vous et ne vous rendez pas compte de l’impact sur vos proches. Mais quand vous vieillissez, vous réalisez que toutes les choses dites se retournent un jour contre vous. » Par rapport aux années 80, elle estime que c’est beaucoup plus dur de gérer les buzz et les polémiques. La Toile n’arrange rien ! Celle qui s’apprête à souffler sa cinquante-troisième bougie a gagné en maturité. « Il n’y a pas de mystère, et je vais désormais à l’essentiel. » Objeko espère que ça dure le plus longtemps possible !

Merci à nos confrères de Télé-Loisirs