Clémentine Célarié ses confidences sur cette opération esthétique lourde de conséquences !

Clémentine Célarié a toujours dit tout haut ce que les autres pensaient tout bas. Pour autant, si elle fait le point sur sa adolescence, tout n'a pas toujours été rose. Pour la première fois, elle accepte de raconter son avant / après chirurgie !

© Niviere David/ABACA

Clémentine Célarié a eu du mal à gérer son image. Après un passage par la case esthétique, elle nous en raconte les coulisses.

Clémentine Célarié se confie à cœur ouvert !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @librairieloiseaulire

Clémentine Célarié a toujours été une artiste atypique. Comment oublier cette séquence où elle a embrassé quelqu’un de séropositif sur un plateau de télévision ? Alors que personne ne connaissait le mode de transmission de la maladie, elle se jette à l’eau et devient une icône ! En nous prouvant qu’elle était droite dans ses bottes et dans ses opinions, ses fans lui font une confiance aveugle. Mieux que personne, elle sait ce qu’est une traversée du désert. Par contre, ce que l’on ignorait, c’est qu’elle n’a pas toujours été en paix avec son image. Au lieu de le cacher, elle décide de raconter les étapes de sa reconstruction dans son ouvrage « Les mots défendus » ! A l’aide de son confrère Gala, Objeko vous résume les meilleurs extraits. Accrochez vos ceintures, vous rentrez dans une zone de turbulences !

Un complexe permanent

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Patrick (@nicepatlyon)

La nouvelle a fait l’effet d’une b*mb*. Clémentine Célarié a eu un cancer du côlon. Considéré comme l’un des plus difficiles à gérer, elle a conservé des habitudes alimentaires draconiennes. Dès lors, elle aborde le sujet en démontrant tout ce qu’elle s’impose au quotidien. Certes, son public lui donne des circonstances atténuantes. Par exemple, celui d’avoir subi les dommages de la chimiothérapie ou fatigue. Donc, ces quelques kilos en trop ne devraient pas autant l’angoisser. Or, son objectif est de rester mince. Aussi, elle s’astreint à « un régime perpétuel. » Voici le leitmotiv de cette « diète toute l’année«  ! Plus que jamais, à soixante-quatre printemps, elle souhaite se trouver « belle, vivante et toujours en devenir« .


D’ailleurs, lorsque Clémentine Célarié pense à son passé, elle évoque ce paradoxe. « Quand j’étais plus enrobée, ça a été tellement emm*rd*nt, que ça entravait ma liberté. » On a du mal à l’imaginer avec des kilos en trop ? Aujourd’hui, elle se sent comme obligée d’être en harmonie avec elle-même Donc, toujours avec « une rigueur implacable », elle gère le contenu de son assiette comme personne ! Quelle pression elle se met tant elle ne veut pas se décevoir. Ce « pacte passé » avec sa conscience, elle l’assume totalement. Mais ce n’est pas la seule chose qu’elle nous raconte. Contre toute attente, elle a utilisé la chirurgie pour corriger ce défaut sur son visage. De quoi s’agissait-il ? Objeko vous explique tout dans les moindres détails !

Enfin réconciliée avec son image ?

D’humeur poétique, Clémentine Célarié déclare à ses lecteurs. « J’ai voulu m’acheter un morceau de féminité pour me sentir regardée. » Très vite, elle explique comment elle s’est appuyée sur cette opération de la dernière chance pour réaliser son rêve de jeunesse. Ce nouvel appendice nasal, c’est « un passeport pour être comédienne. » D’un certain côté, ça nous fait penser à Claude François. Lui aussi avait utilisé le même stratagème pour se sentir mieux dans ses costumes à paillettes. Si elle examine sa mentalité de l’époque avec celle de maintenant, elle a le recul nécessaire pour faire ce constat fracassant. L’actrice estime qu’elle a « inconsciemment changé [son] destin. » Pas dupe, elle sait bien que cette « normalité n’était qu’extérieure » ! Le plus gros reste à faire, mais au moins, elle a la force pour affronter les épreuves.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par théâtre anthéa (@theatreanthea)

L’opinion qu’on a de soi peut parfois nuire voir démolir tous nos projets personnels et professionnels. Clémentine Célarié en est la preuve. Dans un sourire sur la jeune complexée qu’elle était, elle nous avoue qu’elle considérait que son « physique était une injustice. » Non, vous ne faites pas un cauchemar. Celle qui a été découverte grâce au film 37°2 le matin se trouvait « tellement moche [avec ce] nez terrible. » Heureusement, après quelque temps de cicatrisation, la rhinoplastie a tout illuminé sur son passage. Qui aurait cru cela possible ?

Pour ou contre ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par val (@valactustars)

Sans l’opération, qui sait ce qui se serait passé pour elle. Peut-être n’aurions jamais eu la chance de la découvrir sur scène ou sur grand écran ? Vivement la suite de ses aventures. Chez Objeko, nous l’admirons pour ce qu’elle était et est devenue. Chapeau à elle ! Elle devrait être un exemple pour celles qui ruminent dans leurs coins. Dans ce cas-là uniquement, la chirurgie plastique peut carrément sauver des vies et la guérir de détresses psychologiques insoutenables !

Merci à nos confrères de Gala