Climatiseur : les meilleurs conseils pour bien s’équiper avant le retour de la canicule

De plus en plus de régions françaises sont touchées, chaque année, par des épisodes caniculaires. Cela rend parfois les nuits très difficiles, et les journées peu supportables.

© Shutterstock.com

Les rayons des ventilateurs ont été pris d’assaut au mois de juin, du fait des fortes chaleurs. Mais le rayon des climatiseurs n’est pas en reste. Pour autant, faut-il craquer et acheter un climatiseur pour mieux vivre cet été ? Plusieurs éléments doivent être pris en compte avant de faire son choix.

Les fortes chaleurs poussent les français à acheter des climatiseurs

Guillaume Creton, leader produits traitement de l’air pour l’enseigne Boulanger en France n’en revient pas. Il s’est confié à 20 minutes : « C’est monté crescendo du lundi au samedi. Au fil de la semaine, on a vu les ventes se déplacer géographiquement pour finalement exploser en région parisienne. » Les ventes explosent. Et pour cause. La France a été frappée par un épisode caniculaire de forte intensité. A l’ombre, les températures dépassent les 40 degrés dans plusieurs villes françaises. De quoi rendre la vie impossible pour certaines personnes. Les nuits sont trop courtes, le sommeil agité, les journées épuisantes. Il faut trouver une solution.

Canicule: Si certains se tournent vers la solution la plus économique en achetant un ventilateur, d’autres veulent une solution plus efficace. Ils veulent du frais. Car le ventilateur se contente de brasser l’air chaud. Or, les climatiseurs, eux, permettent de rafraîchir une pièce, ou la totalité du domicile. Il faut d’abord faire une distinction importante entre ceux qui sont fixes, et ceux qui sont mobiles. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jumia Sénégal (@jumiasn)

La différence entre les climatiseurs fixes et les climatiseurs mobiles

Les premiers sont connus pour être plus efficaces, mais également plus chers. Ils s’accrochent généralement au mur, mais certains modèles sont posés au sol. Ce sont tout simplement des pompes à chaleur qui puisent l’air dans les environs afin de faire du froid. Et même du chaud. En effet, ils sont tous réversibles. Ils refroidissent en été et réchauffent en hiver. Pour s’offrir ce genre de climatiseurs, il faut y mettre le prix. C’est un investissement d’au moins 1 000 euros qui vous attend pour vous offrir un produit de ce genre. 1 000 euros pour un climatiseur pour une pièce de 20 mètres carrés. 

Il faut y ajouter le prix de la main-d’œuvre. En effet, ce type d’équipement doit obligatoirement être installé par un professionnel. On préconise ce genre de climatiseur pour les raisons qui sont régulièrement touchées par les épisodes caniculaires, là où les températures sont fortes en été. L’usage doit être régulier. 

Canicule: Le climatiseur mobile, de son côté, est moins cher. Les premiers prix sont à 200 euros. Pour un usage ponctuel, ils sont alors intéressants. « Les produits d’entrée de gamme sont voués à des usages simples, limités à des surfaces de 15 mètres carrés environ ». Attention en revanche, le niveau sonore peut être élevé. Par conséquent, les utiliser la nuit est parfois impossible. Les appareils fixes sont, eux, beaucoup plus silencieux. DE 19 db (A) à 35 db (A) contre 50 db (A) pour les plus silencieux des appareils mobiles (65 db (A) pour les entrées de gamme). 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par M6info (@m6info)

Canicule: Les conséquences écologiques sont-elles connues ?

Ce genre d’achat est-il raccord avec vos moyens financiers (les charges électriques) et vos préoccupations écologiques ? Pas sûr. Les climatiseurs mobiles affichent une étiquette énergétique qui varie, entre A + et A +++. Les fixes, eux, proposent uniquement des produits entre A ++ et A +++. En revanche, contrairement aux machines à laver, la consommation d’électricité n’est pas évoquée.

Aujourd’hui, il est interdit d’utiliser les fluides frigorigènes de type CFC et HCFC. Les climatiseurs doivent aujourd’hui employer du HFC, du HFO, des hydrocarbures, de l’ammoniac et du COA2. Pourquoi ? Car ils n’ont aucun impact sur la couche d’ozone. Mais l’impact sur l’écologie est cependant bien réel. Les experts le disent. Si on élimine rapidement et progressivement l’usage des HFC, alors on pourrait économiser jusqu’à 0.5 degrés celsius de réchauffement climatique dans le siècle à venir.

Canicule: L’achat des climatiseurs n’est donc pas idéal pour la planète. On préfère son cousin, le ventilateur. Ce dernier ne crée pas d’air frais et brasse de l’air chaud. Mais certaines techniques existent pour avoir une sensation de frais. Par exemple, vous pouvez déposer sur le ventilateur un linge mouillé.