Coumba (Koh Lanta), insultée et menacée de mort, elle se confie : ”Je ne voulais pas sortir du lit”

Cette nouvelle édition de Koh Lanta connaît son lot de rebondissements avec dernièrement, la triche de Teheiura. Et comme chaque année, les téléspectateurs sont des millions devant leur télé à découvrir les aventures des aventuriers. Et sur Twitter, ils sont également nombreux à commenter chaque épisode. Et si certains restent bon enfant, d'autres vont trop loin et vont jusqu'à menacer les candidats quand ceux-ci ont un comportement qu'ils jugent ne pas être le bon. Grande cible des critiques pour cette saison exceptionnelle, Coumba s'est expliquée sur le plateau de Touche pas à mon poste.

© TF1

Coumba: Le rappel à l’ordre de la production 

Les choses ont commencé à déraper pendant la diffusion de la saison sous-titrée L’île des héros. En 2020, alors en plein confinement, les français ont regardé en masse cette saison dominée par Claude, et remportée par Nawell. Lors de cette édition, le comportement des candidats (à l’exception de Claude qui devient alors un héros national) est vivement critiqué. Mais cela va plus loin puisque certains reçoivent des menaces. Régis, candidat de cette saison, a reçu tant de messages menaçants qu’il a été mis sous surveillance policière. Denis Brogniart rappelle chaque année qu’il s’agit avant tout d’un jeu et qu’il faut le prendre comme tel. Mais cette année encore, les menaces sont de la partie. 

Coumba et Namadia ont notamment été visés, pour une raison qui est bien loin du jeu et qui donne la nausée : pour leur couleur de peau. La première, surtout, a reçu des insultes racistes d’une rare violence. Des insultes qu’elle refuse de laisser passer, raison pour laquelle elle a porté plainte. Outre cela, d’autres aventuriers reçoivent aussi des critiques acerbes, comme Claude, pourtant adulé autrefois (mais accusé par les internautes d’avoir participé à la triche orchestrée par Teheiura sans pour autant être puni). La production a donc tenu, via un communiqué officiel, à mettre les choses au point :

« Chers téléspectateurs, malgré les nombreux appels au calme, les aventuriers de Koh-Lanta continuent de recevoir des injures et des menaces de mort. Aucun aventurier n’a dénoncé Teheiura sur le fait qu’il ait reçu de la nourriture sur le camp. Teheiura a avoué seul son moment d’égarement. Aucun événement lié à ce jeu ne donne le droit à l’envoi d’injures, de menaces et de messages haineux. Nous dénonçons fermement ce genre de comportement et conseillons aux aventuriers à déposer plainte. Koh-Lanta est un jeu !« 

Elle l’admet, les insultes l’ont touché 

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, au côté de Régis, Coumba est revenue sur les insultes et menaces qu’elle a reçues sur les réseaux sociaux. Elle avait déjà indiqué qu’elle entendait que les téléspectateurs ne soient pas d’accord avec son comportement, mais pas qu’ils en viennent à l’insulter pour sa couleur de peau : « Je me dis qu’on ne peut pas laisser ce genre de phénomène. Qu’on ne soit pas d’accord avec mes stratégies, qu’on me traite d’hypocrite ou de traître, je l’accepte. Mais qu’on me diseSale noire, rentre chez toi chimpanzé, va manger des bananes’, à un moment donné… (…) J’ai le caractère assez fort parce que j’ai vécu des choses pires que ça dans ma vie donc ça va« . 

Coumba: Face à Cyril Hanouna, elle a indiqué avoir été touchée bien plus qu’elle ne le voudrait par ces remarques moyenâgeuses : « J’étais triste sincèrement. J’ai pris beaucoup sur moi au début. Je ne disais rien. Mais ils ont réussi à faire une fissure quand même. Il y a une fissure. Il y a un moment donné, je ne voulais pas sortir du lit en fait. Ils ont réussi, alors que pourtant je suis quelqu’un de très forte, je suis coach de vie. Mais il y a des jours où je n’avais pas envie de sortir du lit, où je restais allongée jusqu’à midi, alors que moi à 6 heures du matin, je vais à la piscine » 

Pour autant, l’aventurière ne regrette pas son aventure. Même si ces insultes la touchent, ce ne sont pas elles qui l’empêcheront de vivre à nouveau un édition de Koh Lanta. En tout cas, elle le dit haut et fort, elle se sent prête à affronter de nouveaux aventuriers à l’avenir : « Quand j’ai malheureusement été sortie aux Ambassadeurs, pour moi ce n’était pas le moment, j’avais tellement de choses à donner encore que oui, je repartirai s’il le faut. Si je peux, si j’en ai la capacité physique et mentale, bien évidemment je repartirai ».